Les classiques c'est fantastique·Listomanie

Balzac VS Flaubert

Sept mois que nous nous donnons assidument rendez-vous chaque dernier lundi du mois, autour de grandes lectures classiques avec Fanny. À nos côtés, des lectrices qui ont, elles aussi, décidé de renouer avec ces œuvres parfois délaissées au profit de la littérature contemporaine…

À chaque mois son thème…

Après des pages zoliennes, une virée du côté des États-Unis ou de l’Angleterre, un passage sur les planches et sous le feu des projecteurs, une magistrale et collective ascension des pavés russes et une pause poétique, nous avons fait le grand saut pour un plongeon antique (avec plus ou moins de réussite…). Pour octobre, un duel opposait deux monstres sacrés du XIXe siècle: Honoré et Gustave.

Balzac : 6 / Flaubert : 6

Une semaine de chroniques et un match nul entre nos deux compères qui ont malgré tout suscité quelques déceptions. Des abandons, des lassitudes, des révélations, des coups de cœur et des envies de replonger dans d’autres titres quand le temps et l’envie seront au rendez-vous…

Du côté de Gustave, les incontournables sont au rendez-vous. Fanny a enfin découvert Madame Bovary. Paolina quant à elle évoque avec nostalgie  ce même classique Madame Bovary ainsi que L’Éducation sentimentale. Pati a chroniqué un Flaubert et un Balzac et a choisi de nous parler d’un des Trois Contes à savoir Un coeur simple. J’ai opté pour des titres plus discrets dans le parcours de Flaubert et lu avec un plaisir évident Le dictionnaire des idées reçues. Les difficultés furent en revanche de la partie quand j’ai tourné les pages de Salammbô mais je tenais à lire cette œuvre dont j’avais tant entendu parler à la fac.

Pour Balzac, l’enthousiasme est mitigé: Fanny a lutté tant bien que mal pour conclure que Balzac n’était clairement pas fait pour elle après sa lecture d’Eugénie Grandet et de La Peau de chagrin. (J’aurais tendance à insister un poil pour lui dire de lui laisser une dernière chance en lisant Le Père Goriot mais nous allons lui laisser le temps de se remettre de ses émotions littéraires peu grisantes..) Trois titres de nouvelles plus confidentiels ont trouvé leurs lectrices: Natiora a choisi  Modeste Mignon  (que je ne connaissais pas du tout) et Alice a lu Ferragus. Pati a lu la nouvelle Gobseck qui aurait pu être une de mes chroniques cette semaine – mais puisqu’on se dit tout – je l’ai lâchement abandonné, par agacement. J’aurais adoré découvrir des titres plus longs mais je n’ai assurément pas boudé mon plaisir en tournant les pages surprenantes de La femme abandonnée.

Voilà pour octobre… Le rendez-vous est pris pour novembre pour nous laisser conter des « histoires de familles ». Un thème suffisamment vaste sans contrainte d’auteur ou de siècle… J’ai des tas d’idées et de romans sous le coude, seul le temps déterminera le nombre de lectures à vous proposer… Le suspense est à son comble… Nous en reparlerons le dernier lundi du mois… À vos agendas si vous souhaitez nous rejoindre ces jours-là!

10 réflexions au sujet de « Balzac VS Flaubert »

  1. Je vois que j’ai manqué certains billets de copines !
    La faute sera réparée.

    J’adore toujours autant tes comptes-rendus et j’ai souri en voyant la petite note à mon attention, je retiens le Père Goriot, le message est passé ( je crois…)

    Pour ce qui est du mois prochain, je me suis amusée à mettre dans babelio les mots-clés « famille » et « classique » pour me rendre compte que j’avais chez moi des livres qui correspondaient tout à fait à ce thème très large mais ô combien adoré. ( Tu vas ressortir tous les Rougeons Macqart avoue..?)

    Aimé par 1 personne

    1. Bien qu’en vacances, j’ai pris pas mal de retard dans mes commentaires ici et là. Ce billet me permet de vraiment faire le point et de constater qu’on mène un joli chemin au fil de ces pages classiques. J’ai également fait le point sur mes réserves littéraires, et il y a franchement de quoi assurer une semaine sacrément riche et variée, tant en littérature française qu’étrangère… (J’adore ce thème, proposé par Natiora je crois.)
      Pour Zola, il se pourrait qu’un d’entre eux s’invite dans la partie. J’ai ce qu’il faut le concernant sur mes étagères.

      Aimé par 1 personne

  2. Comme Violette, je trouve la proposition passionnante, même si je n’y ai pas participé, en raison d’un programme déjà bien chargé. Là, je suis au Canada, Mois du Québec oblige, mais si je peux caser sur novembre une lecture en lien avec la thématique, je vous rejoindrai avec plaisir, il faut que je regarde ce que j’ai sur ma PAL..

    Aimé par 2 personnes

    1. Les participations ponctuelles sont aussi les bienvenues ! Et nous serions ravies de te compter parmi nous de temps en temps. (Tiens, en parlant de ça je lirai des romans sud-américains en février ! J’ai déjà ma petite sélection !)

      J'aime

    1. Chaque mois je me dis que je ne pensais pas tenir aussi longtemps ! Et quand on fera le bilan annuel, je pense qu’on pourra être encore plus satisfaites d’avoir redonné cette jolie place aux classiques sur nos blogs respectifs.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s