Les classiques c'est fantastique·Listomanie

Parlez-moi d’amour, dites-moi des choses tendres…

Et de onze ! Onze mois que nous nous donnons assidument rendez-vous chaque dernier lundi du mois, autour de grandes lectures classiques avec Fanny. À nos côtés, des lectrices et lecteurs qui ont décidé de renouer avec ces œuvres parfois délaissées au profit de la littérature contemporaine… Les nouvelles plumes confirment joliment leur présence… Restez donc aussi longtemps que vous le souhaitez !

À chaque mois son thème…

Après des pages zoliennes, une virée du côté des États-Unis ou de l’Angleterre, un passage sur les planches et sous le feu des projecteurs, une magistrale et collective ascension des pavés russes et une pause poétique, nous avons fait le grand saut pour un plongeon antique. Enfin, suite à notre duel Honoré et Gustave, nous avons dévoré ces histoires de famille qui ont tant fait couler d’encre. Les fêtes ont permis également de ressortir quelques contes classiques pour terminer l’année. L’année 2021 a commencé en permettant de réconcilier certain·es d’entre nous avec la science-fiction. Pour février, l’amour était à l’honneur et la sélection a de quoi faire vibrer bien des cœurs.

De l’amour comme s’il en pleuvait !

Il semblerait que cette thématique amoureuse ô combien universelle ait inspiré grand nombre de nos participant·es ce mois-ci puisque nous sommes 11 à avoir participé pour ce 11e mois du défi et que pas moins de 25 chroniques ont vu le jour. Beau score, belle team. Rien à redire ! On s’est sacrément bien aimé en ce mois de février…

Les histoires d’amour voyagent

Russie, Angleterre, Amérique, Autriche… Nos cœurs ont vu du pays…

Les soeurs Brontë sont au rendez-vous avec les chroniques de Fanny pour Les Hauts de Hurle-Vent et de Céline avec le si célèbre Jane Eyre. De mon côté j’ai succombé au charme de L’Amant de Lady Chatterley de DH Lawrence. Enfin, Pati nous propose une fois de plus un titre singulier en publiant son billet sur Le Liseron de Walter Crane et Edmund Evans. Autre découverte, l’œuvre Basil de Wilkie Collins présentée par Natiora

Alice nous entraîne de l’autre côté de l’Atlantique puisqu’elle a tourné les pages américaines du roman Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald.

Côté russe, Dostoïevski, déjà croisé lors de notre RDV Le bon gros pavé russe, a été mis en avant par Lolo Coste avec Les Nuits blanches. Chez Lili, il s’agissait de lire Pouchkine et son Eugène Onéguine

Zweig, Wharton et Vian: incontournables.

Joliment représenté·es dans la sélection, ces auteur·rices ont été particulièrement plébiscité·es cette semaine… L’Écume des jours de Boris Vian s’est retrouvé entre les mains de Fanny et Natiora. Quant à Stefan Zweig, La confusion des sentiments a été lu par Natiora tandis qu’Alice a jeté son dévolu sur Lettre d’une inconnue. Joli doublé pour Edith Wharton puisque le roman Au temps de l’innocence a été lu par Maghily et Lili.

La crème des classiques

Natiora a réveillé mes souvenirs d’étudiante en lisant  Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre. Et que dire des chroniques de Fanny et Maghily mettant à l’honneur le célébrissime roman de Stendhal Le Rouge et le Noir. Enfin, Balzac pour le plus grand plaisir de Fanny fait son retour ici après le mois qui lui a été consacré grâce à la chronique de Pati sur le Le Cabinet des antiques.

L’amour au XXe

Plus proches de nous, Gary, Duras et Chedid ont également leur place dans cette semaine consacrée à l’amour. Romain Gary déclare sa flamme au couple dans Clair de femme que j’ai lu cette semaine. Paolina nous offre sa lecture du roman d’Andrée Chedid: Le Message. Enfin, j’ai relu L’Amant de Marguerite Duras qui m’a plu contrairement à ma première lecture qui commençait à dater un peu… Une redécouverte qui en appelle d’autres concernant l’autrice. Assurément.

Des lettres aux planches

Paolina nous a proposé les si belles Lettres à Nelson Algren de Simone de Beauvoir. Un pavé passionné qui offre une place au genre épistolaire dans notre sélection. Enfin, L’Ourse bibliophile n’a pas choisi de romans, et a préféré chroniquer quatre pièces de théâtre. Racine et Molière – entre autres – sont de la partie !

Des bulles décevantes

Quand Agnès Maupré s’empare du classique zolien Au Bonheur des dames , c’est sans grand enthousiasme pour Fanny et moi. En revanche l’envie de poursuivre ma lecture de Zola reste bien là…

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Le mois de mars nous attend avec défi de taille puisqu’il s’agira de nous frotter à ces classiques qui nous rebutent. Auteur·rices qui nous laissent de marbre, courant littéraire détesté, œuvres hermétiques ou maintes fois abandonnée. Et si nous tentions de dépasser nos appréhensions en leur offrant une chance d’être lus/relus… La thématique est vaste et la sélection à venir m’intéresse particulièrement… Rendez-vous à compter du 29 mars.

Vous venez jouer?

Les classiques c’est fantastique !

16 réflexions au sujet de « Parlez-moi d’amour, dites-moi des choses tendres… »

  1. Nous étions inspirés en effet ! Je vois qu’il me reste encore des chroniques à découvrir.
    Et je suis désolée d’alourdir ton bilan mais j’ai aussi proposé Wilkie Collins avec Basil ☺️ ce n’était pas une grande réussite mais c’était mon deuxième titre pour le challenge.
    Bravo pour la mise en page de ce bilan toujours aussi agréable à lire.

    Aimé par 1 personne

  2. Vous m’inspirez et me donner encore plus d’envies de lectures classiques, certaines vers lesquelles je ne serai peut-être pas allée et qui ont rejoints ma bibliothèque (Paul et Virginie par exemple). Je rédige en ce moment ma chronique sur Basil de WW Collins lu également (mais sans challenge). J’ai toujours du mal à entrer dans ce genre de défis car je ne sais jamais à l’avance ce que j’aurai envie de lire, suivant mon humeur, mes envies mais je vous suis de près et prend des notes 🙂

    Aimé par 2 personnes

    1. Oh tu sais c’est sans trop de contraintes ici. Tu connais les thèmes en avance et la date de lancement (dernier lundi du mois jusqu’à la fin de la semaine) et si tu te sens à ce moment-là de participer c’est chouette. On est plusieurs à y avoir pris goût. (Nous qui pensions ne pas tenir deux mois !) En tout cas si nous donnons envie de se lancer c’est un beau pari gagné !

      Aimé par 2 personnes

  3. 25 chroniques ! wahou ! Je vais terminer d’aller lire celles que j’aurais loupées, mais j’ai déjà pris pas mal de notes. Bon, pour ce mois-ci, faut vraiment que je me fasse violence… remarque, c’est l’objet du thème ! XD Encore merci pour l’accueil, ce chouette bilan et votre motivation sans faille !

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s