BD de la semaine·Et mon coeur fait boum·Neuvième art·Que jeunesse se fasse...

Les SuperS – Tome 4 – Solitudes Dawid et Frédéric Maupomé

L’heure est grave. L’intrépide trio a perdu de sa superbe et se retrouve contraint de vivre caché car la police est toujours à ses trousses. Difficile de tenir en place pour ces adolescents dont la vivacité n’est plus à prouver… Il y a de l’orage dans l’air et les tensions s’accentuent… Comme elle semble être un lointain souvenir cette certitude insolente que l’union fait la force. Mat, excédé et impuissant face à la situation exprime maladroitement ses colères et peine à accepter les mains tendues pour rendre sa vie plus douce. Lili, de bonne composition et plus souple, tente d’apaiser le climat électrique qui règne chez Lesec, ce flic plutôt sympathique qui leur offre l’hospitalité et une protection rapprochée… Il faut dire que l’occasion de leur apporter son soutien est aussi pour lui une manière de jouer à nouveau ce rôle de père que la vie lui a douloureusement ravi.


Les jours passent péniblement et l’absence de Benji crée un vide intolérable. Malgré toutes les recommandations pour rester discrets et sur leurs gardes, il devient impossible pour nos héros de contenir l’envie irrépressible de changer le cours des choses et de faire usage des puissants pouvoirs qui sont les leurs. Hélas, cette force incommensurable qui sommeille en eux pourrait bien dépasser nos orphelins prêts à tout pour se retrouver quelles qu’en soient les conséquences ou le prix à payer.

-Mais, c’est un enfant !
– Un enfant ? Plutôt une bête sauvage, oui… Croyez-moi, ne vous laissez pas attendrir par son aspect extérieur. C’est probablement la créature la plus dangereuse de la planète.

Comme de nombreuses séries jeunesse qui grandissent avec leur lecteurs au fil des tomes, SuperS évolue joliment et gagne en profondeur. Suspense et rebondissements sont encore et toujours au rendez-vous dans le scénario très bien ficelé de Maupomé, mais la noirceur insoupçonnée de ses héros – entrevue dans le tome 3 – prend des proportions sacrément inattendues et audacieuses. Les ennemis sont désormais partout et aucun mensonge ne sera trop puissant pour éviter que l’existence de ces héros ne soit révélée.
Le lecteur retrouvera avec le même plaisir le trait rond et vif de Dawid qui offre quelques tonalités obscures à sa traditionnelle palette de coloriste. Un travail graphique qui gagne définitivement en nuance, comme l’histoire gagne en gravité. Tapis dans l’ombre, cachés dans des planques salvatrices, séquestrés pour l’amour de la science: nos héros n’ont d’autre choix que de subir l’enfermement. Celui-ci a définitivement le goût amer de la solitude, et échapper aux velléités des tyranniques scientifiques ne se fera pas sans douleur…

Les chroniques des autres tomes Au milieu des livres:
1 – Tome 1 – Une petite étoile juste en-dessous de Tsih
2 – Tome 2 – Héros
3 – SuperS – Tome 3  Home Sweet Home

D’autres bulleurs en parlent: Mylène / Bouma

SuperS – Tome 4 – Solitudes
Scénario de Frédéric Maupomé, dessins de Dawid
Éditions de la Gouttière
18€, 112 pages / Août 2018

ISBN: 979-10-92111-77-4
La BD de la semaine – Chez Stephie

35 réflexions au sujet de « Les SuperS – Tome 4 – Solitudes Dawid et Frédéric Maupomé »

  1. Suite à vos nombreuses recommandations, j’ai offert le tome 1 à mon 10 ans à Noël qui me réclame depuis la suite!! Je ne l’ai pas encore lu, son tour viendra, c’est certain!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s