BD de la semaine·Neuvième art·Que jeunesse se fasse...

Les SuperS – Tome 5 – Retrouvailles Dawid et Frédéric Maupomé

J’me demandais si vous alliez v’nir un jour !

Quand Mat, Lily et Benji ont débarqué sur Terre, rien ne laissait présager de ce qui les attendait parmi les humains et dans ce nouvel environnement si peu familier. Et il faut dire que leurs repères avaient de quoi être bouleversés puisque les grands absents de cette échappée intersidérale étaient leurs parents, restés sur la planète Tsih pour des raisons jusqu’alors inconnues. Vivre sur Terre exigeait de toute évidence une retenue sans précédent pour eux puisque le mot d’ordre était de ne pas dévoiler leurs pouvoirs. Difficile d’étouffer sa nature même quand on traverse l’enfance et l’adolescence et que l’on joue avec les limites et le goût si savoureux de la transgression

Ils ont été traqués par des gens « normaux », ils ont vu les autres Supers, leurs amis, mourir. Ils sont prêts à tout pour que ça ne se reproduise pas.

Au fil des tomes, à l’instar d’un roman d’apprentissage, nos SuperS ont ainsi découvert l’amitié, ont appris la patience, ont tutoyé le danger, ont fait face aux désillusions et ont apprivoisé la méfiance. Guidés par leur instinct intrépide et la fougue de leur âge, ils ont parfois maladroitement provoqué leur propre chute en défiant des ennemis en blouses blanches ou en costumes prêts à tout pour percer le secret de cette fratrie si singulière.

Ce dernier opus électrisant laisse indéniablement une place centrale et déterminante à la zone d’ombre et à la tonalité plus sombre du récit (et des couleurs). L’arrivée de ceux que l’on attendait comme Godot scelle certes un nouveau départ, mais également la fin d’un équilibre précaire entre deux mondes qui ne s’attendaient pas à se croiser: celui des Hommes et des extraterrestres (très humanisés malgré tout). Au-delà de cet antagonisme, une autre scission se dessine, révélant de profondes blessures et d’impitoyables rancœurs: celle qui divise le monde des adultes qui parfois peuvent se montrer aussi cruels et craintifs que des enfants face aux monstres qui les hantent. Tout est question de recul à prendre, d’esprit critique à aiguiser, de camp à choisir, quoi qu’il en coûte.

Avec ce cinquième tome, fin d’un cycle haletant qui a vu grandir ses lecteurs avec ses héros, Frédéric Maupomé et Dawid viennent clore une aventure de quelques années dont nous attendions impatiemment la sortie à chaque fin d’été. Nos questionnements suspendus trouvent ici enfin des réponses et la personnalité des héros qui ne cessait de s’affiner et de s’affirmer devient décisive dans les choix qu’ils feront pour une fin qui préfèrera, au point final, les points de suspension.

Stop ! C’est de la folie !


Une excellente série jeunesse de cinq tomes qui verra le jour dans une édition intégrale d’ici la fin de l’année. Une occasion rêvée pour la voir rejoindre fièrement les étagères des bibliothèques de petits (et grands) lecteurs passionnés!

Chez Noukette

Les chroniques des autres tomes Au milieu des livres:
1 – SuperS Tome 1 – Une petite étoile juste en-dessous de Tsih
2 – SuperS Tome 2 – Héros
3 – SuperS – Tome 3  Home Sweet Home
4 – SuperS – Tome 4 – Solitudes
5 – SuperS – Tome 5 – Retrouvailles

Les SuperS
Scénario de Frédéric Maupomé, dessins de Dawid
Éditions de la Gouttière
18 € / 160 pages / Septembre 2019
BD de la semaine

16 réflexions au sujet de « Les SuperS – Tome 5 – Retrouvailles Dawid et Frédéric Maupomé »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s