Et mon coeur fait boum·L'Art du Roman·Que jeunesse se fasse...

Les Collisions – Joanne Richoux

Collision: 1- choc de deux corps qui se rencontrent. 2- Une lutte, un conflit d’intérêt. Un titre, deux définitions, et autant de possibles pour un carambolage des corps et des cœurs dans ce roman qui ne cessera, jusqu’au dernier de ses mots, de n’être que combat et confrontation.

Eux… ils étaient différents.
Plus élégants, plus malins.
Plus malheureux, aussi.

Gabriel et Laetitia s’ennuieraient-ils tant à l’aube de cette entrée en terminale? Après avoir fait les quatre cent coups en première, ils devront redoubler d’efforts pour que cette année soit mémorable. Challenge accepted. Et quitte à jouer dans la cour des Grands, autant le faire avec insolence et panache. En bons littéraires qu’ils sont, les voilà prêts à revêtir les costumes de deux héros laclosiens… Leur amitié profonde mérite bien le parallèle, toute prétention mise à part. Elle sera donc Merteuil. Il sera Valmont. Et ils s’en donneront à cœur joie (et à cœur fendre) à coups de Vicomte, de Marquise et de vouvoiements sensuels. Terminés les jeux d’enfants. Trois actes pour mener à bien leur machiavélique entreprise de destruction.

Alors mon ange, tu joues ou tu ne joues plus?

Dorian, Ninon, Solal, Enzo, Amandine: des silhouettes repérées, des visages scrutés, des liens tissés pour mieux s’engouffrer dans la faille, des trophées remportés qui entreront dans la danse et dans le jeu dangereux de deux impitoyables maîtres de la manipulation. Victimes consentantes que tout ce petit monde qui ne se doute pas une seconde qu’à chaque instant tout peut basculer. Tous funambules, ces fracassés-de-la-vie-d’avant, ces jamais-plus-les-mêmes de la vie d’après. Tous en équilibre précaire sur un fil tendu qui ne demande qu’à céder, les punissant d’avoir trop joué.

Et le tissu qui cède, par-ci, par-là. Qu’on entrebâille, qu’on malmène un peu. On finit fébrile avec le parfum de l’autre sur la chair. On s’en débarrasse, le soir sous la douche, à grande giclée d’eau bouillante. Et ça ne compte plus. Tout est bien.

La plume est pêchue, insolente – à l’instar de ses héros – et définitivement dans l’air du temps. Phrases justement rythmées pour dire l’essoufflement des corps qui transpirent, les gorges serrées qui ne demandent qu’à hurler et les désespoirs en suspension qu’on préfère étouffer de fierté. Quitte à s’attaquer au plus grand roman libertin de tous les temps et lui offrant un souffle moderne, Joanne Richoux ne se prive pas de laisser s’exprimer les corps. Elle fait exister le sexe qui foudroie en pleine adolescence et ne joue pas la carte de la pudeur puritaine. Dans ce roman-là, on cultive le désir, on s’empare de chaque sens, on s’explore et se dévore.

Gabriel a pris la vérité en pleine face: Lætitia et lui avaient fabriqué des monstres.

Ces collisions-là seront plurielles. Certes, elles tromperont l’ennui, mais elles révèleront surtout bien des solitudes et des drames intimes, venant bousculer tous les personnages poussés dans leurs retranchements. Fuir, affronter les démons, leur cracher au visage, capituler face au pire. Quoi qu’il en soit, difficile de revenir en arrière face à la machine infernale que déploient les protagonistes, inexorablement résolus à faire honneur à leurs modèles littéraires. Mais l’on sait pertinemment que dans ce jeu-là, tel est pris qui croyait prendre… Dans cette vaste mise en scène où la notion de limite n’existe que pour être bafouée, personne ne s’épargne, oubliant parfois que la surenchère peut aussi conduire à la chute. Des anges? Évidemment. Déchus? Inexorablement. Peut-être pas si coupables qu’il n’y paraît, si ce n’est de s’être trouvés ensemble au plus ou moins bon ou mauvais moment.

Alors c’est ça, la folie? Une anesthésie à tout, le beau comme le moche?

BO des pages tournées : Glory BoxPortishead

  • Même esprit, autre ton: retrouvez la réécriture de ces Liaisons dangereuses en lisant le roman épistolaire de Camille de Peretti: Nous sommes cruels.
Les Collisions de Joanne Richoux
Éditions Sarbacane, dans la collection Exprim’
Couverture
illustrée-brodée par Claudine Devey
15,50€ / 256 pages / avril 2018

ISBN: 9782377310739

14 réflexions au sujet de « Les Collisions – Joanne Richoux »

  1. J’avais déjà vu cette couverture et je me souviens de l’avis hyper enthousiaste de Sophie. Mais je ne me rappelais plus de l’histoire. Ca a l’air sacrément fort cette histoire…Je me laisserai bien tenter (rien que pour admirer cette illustration!)

    Aimé par 1 personne

    1. Il est vrai qu’elle ne laisse pas indifférent. Pour tes recherches et ta thématique, je ne trouve pas plus que cela. (J’essaie désormais d’y être attentive sachant que tu es à l’affût de ces histoires-là. ..) Et Les Liaisons dangereuses restent à ce jour un de mes romans préférés.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s