L'Art du Roman·Que jeunesse se fasse...

Je mourrai pas gibier – Guillaume Guéraud.

Guillaume Guéraud

Tu verras, c’est vraiment percutant. C’est sombre, c’est gore mais il est incroyable dans son genre. C’est à peu près dans ces termes-là que Vanessa m’a parlé de Guillaume Guéraud. C’est aussi un auteur que m’a conseillé Soizic lorsque je lui ai confié vouloir « réveiller un peu les non-lecteurs qui m’entourent… »

Dès les premières lignes, nous comprenons que le narrateur est impliqué dans une histoire d’une gravité incroyable. Il est question de sang, de vengeance. Le narrateur vient de commettre l’irréparable et remonte le temps pour que nous « comprenions » son geste. Il nous dit ce milieu dans lequel il vit, ce carcan familial et social dont il ne supporte plus les rouages et les habitudes. Il vomit ce monde qui est le sien, celui de la bêtise et de l’ignorance où la vie pourrait être déterminée par ce choix : vous naissez chasseur ou vous mourrez gibier. Son choix sera rapidement fait mais à quel prix. Dès les premières pages, nous sommes alors les témoins d’un récit qui ne ménagera personne. Le récit d’un carnage. A savoir si vous êtes prêts à l’entendre.

J’ai été très surprise par ce court roman qui tranche totalement avec mes habitudes de lecture. A travers un récit complètement froid à la cruauté assez implacable, Guéraud nous met face à un héros qui fait pourtant preuve d’une humanité incroyable. Une ambiguïté particulièrement délicate pour un sujet comme celui-ci. Une réussite. Un deuxième titre m’attend sur ma PAL, je ne saurai attendre trop longtemps pour me replonger dans cet univers si atypique.

Une BD existe, parait-il. Très envie de la découvrir !

Merci Vanessa !

Je mourrai pas gibier Guéraud

7€10

DoAdo noir

ISBN 978-2841567171

Publicités

39 réflexions au sujet de « Je mourrai pas gibier – Guillaume Guéraud. »

  1. Je ne connais pas du tout mais j’ai vu que ma médiathèque l’avait, je vais l’emprunter car ton article me donne bien envie de le découvrir. 🙂

    J'aime

  2. De nada 🙂
    Je suis ravie que tu aies aimé, et ce qui est bien avec Guillaume Guéraud, c’est qu’il écrit tout le temps, et pour tous les âges !! Et ça me retourne à chaque fois.

    J'aime

  3. J’ai lu la BD d’Alfred et non le roman de Guéraud.
    Même si j’affectionne le travail d’Alfred et que je trouve son livre très percutant, j’ai quand même l’impression en te lisant que les émotions sont plus fortes dans la nouvelle (ce qui me semble normal après tout, la BD étant une adaptation).
    Il y a une phrase dans ta chronique que je trouve représentative de ce que je viens de dire :  » vous naissez chasseur ou vous mourrez gibier « . Je n’ai pas ce ressenti avec la BD… mais je l’ai lue il y a longtemps maintenant, il faudrait peut-être que je m’y replonge… avant de lire le tout nouveau Come prima ? Pourquoi pas 🙂

    J'aime

    1. Du coup, je veux vraiment lire la BD d’Alfred. Tu me diras ce que tu as pensé du roman si tu finis par le lire.
      Dans tous les cas, c’est vraiment une lecture qui m’a touchée, frappée. Un texte qui ne laisse pas indifférent, qu’il plaise ou non.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s