Et mon coeur fait boum·Je lis des albums

La Veille de Noël au Pays des Merveilles – Kate Hindley & Carys Bexington

Attendez ! Une nouvelle lettre vient d’arriver !

Tout est prêt ! Le traîneau est rempli comme une veille de départ pour les grandes vacances et déborde de présents tous soigneusement choisis et enveloppés par la troupe des lutins du Père Noël. Une fois de plus, la petite équipe s’est montrée d’une efficacité redoutable. Reste désormais – pour l’homme le plus attendu du moment – à livrer les précieux paquets. Mais une lettre un peu jaunie par le temps surgit au moment du grand lancement de la tournée hivernale… Cette curieuse missive provient du Pays des Merveilles, envoyée par une demoiselle que l’on surnomme la Princesse de cœur… Si le détour est immense pour parvenir jusqu’à cette contrée réputée pour être maudite, le Père Noël ne peut décemment ni faillir, ni négliger le moindre petit courrier. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, les voilà partis pour ce pays si éloigné.

Tout est ma faute, avoua un lapin au pelage blanc…

Tous les fans du roman de Lewis Carroll ne se tromperont pas : il s’agit bien ici d’une rencontre au somment entre le célèbre roman britannique et l’univers nordique des légendes de Noël. Et quelle réussite que cet album-là ! Alice n’est assurément pas au cœur de l’histoire puisque le Père Noël reste le héros de ce récit de fête. Son arrivée dans le palais ne se passe pas exactement comme prévu puisque la princesse devenue reine règne telle une dictatrice en puissance. Elle hait Noël et déteste par-dessus tout cette agitation autour de ce non-évenement… Autour d’elle, nous retrouvons pour notre plus grand plaisir le Chapelier, le Loir dans sa théière ou le Lièvre de Mars. Le palais enneigé a quelque chose de spectaculaire et le dessin raffiné de Kate Hindley est absolument féérique, fourmillant de petits détails charmants so british et pleins de fantaisie qui appellent à la relecture ou à de longs instants contemplatifs. Elle réussit – avec brio et talent – le pari audacieux d’allier la magie de Noël à la folie du conte anglais et l’on voudrait – dès les premières pages tournées – errer dans ce pays des merveilles revisité !

BO des pages tournées: The Banister Bough

D’autres lectures dans l’ambiance de Noël:

La Veille de Noël au Pays des Merveilles 
Texte de Carys Bexington, illustré par Kate Hindley
Traduit de l’anglais par Véronique Mercier-Gallay
Éditions Little Urban
14.50€ / 2020

 

6 réflexions au sujet de « La Veille de Noël au Pays des Merveilles – Kate Hindley & Carys Bexington »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s