BD de la semaine·Et mon coeur fait boum·Neuvième art

Les Zola – Méliane Marcaggi & Alice Chemama

BD Les Zola

Il n’est qu’un petit pigiste chez Hachette qui nourrit secrètement ses velléités d’écrivain. Quand il n’est pas attablé à son bureau, il profite allégrement des si jolis bords de Seine auprès de Cézanne et Manet. Un jour, il rencontre la jeune Gabrielle, modèle de ses compagnons peintres. Leur complicité est fulgurante et leur relation prend vite une tournure qui les engage l’un envers l’autre, malgré les réticences de la mère de Zola. Gabrielle, à ses côtés, abandonnera son pseudonyme et deviendra – tardivement –  Madame Alexandrine Zola. Elle sera l’épouse fidèle. Celle qui le poussera dans ses retranchements et l’accompagnera dans son travail de création. Avec une dévotion à nulle autre pareille, elle ne sera pas étrangère au succès de l’homme qu’elle aime et se révèlera être un soutien indéfectible durant les heures tourmentées de l’affaire Dreyfus.

Quand se décidera-t-elle à lui faire un enfant? – Elle ne peut pas, elle a trop fait la noce et usé des aiguilles dans sa jeunesse.

– Ce n’est pas Zola? -Si, mais ce n’est pas sa femme.

Les années passent et avec elles, le succès grandissant s’installe. L’Assommoir choque autant qu’il fascine et Émile Zola goûte aux charmes du confort bourgeois. La vie modeste n’est qu’un vague souvenir et ce dernier s’installe à Médan pour poursuivre son ambitieux projet d’écriture. Madame Zola va alors mettre sur sa route une jeune lingère qui ne laissera pas l’artiste indifférent. Voilà que sans crier gare, la lumineuse Jeanne Rozerot vient bouleverser la petite vie ronronnante du couple. Elle obtiendra de lui ce qu’il n’aura eu de cesse de refuser à son épouse. Un curieux triangle amoureux voit le jour et aura définitivement le goût du sacrifice.

En grande amoureuse de la fresque zolienne, j’ai tourné avec un enthousiasme passionné les pages de cet album. Si le nom de Zola occupe fièrement la couverture, ce petit déterminant discret qui le précède dit pourtant combien il ne sera pas question que du célèbre écrivain. Cette bande-dessinée raconte ainsi Zola dans une sphère plus intime que l’on observe à travers les cases comme l’on regarderait à travers une petite serrure de la Maison de Médan.

Je veux être romancier. Marquer l’Histoire.

Se dessinent en parallèle deux émouvants portraits de femmes. L’une renoncera à être mère, l’autre acceptera d’être dans l’ombre de l’épouse. Une autre manière de dire Zola et de souligner la place prépondérante que ces femmes ont eu dans le parcours d’écrivain de ce monstre sacré du XIXe. À ce récit étonnant se mêle un travail graphique fascinant signé Alice Chemama qui ravira les amoureux de ce siècle. Les planches ressemblent à des tableaux nés d’une jolie palette de vert amande, de rose poudré et bleu ciel. Les aquarelles donnent à l’album un écho artistique qui se marie à merveille au souffle littéraire ambiant. Un album qui dépeint avec force les rouages qui ont conduit Zola a devenir une des figures littéraires emblématiques de son siècle mais qui vient aussi et surtout leur donner deux visages féminins. Une juste mise en lumière, qui se dessine par petites touches comme celles qu’un peintre déposerait habilement sur sa toile.

Le site d’Alice Chemama

BO des pages tournées : Je n’aime que toi – Les Chansons d’amour

Les Zola – Méliane Marcaggi & Alice Chemama

Éditions Dargaud

ISBN:9782205078176

19€ / 116 pages

Août 2019

Chez Noukette

 

 

30 réflexions au sujet de « Les Zola – Méliane Marcaggi & Alice Chemama »

  1. Je trouve aussi les planches que tu nous montres très belles : il y a un petit côté impressionniste dedans et quant au sujet, j’aime aussi beaucoup les romans de Zola : direct dans la liste d’envies donc !

    J'aime

  2. Les planches que tu proposes dans ton article rappellent beaucoup certaines œuvres des peintres que tu cites (dans les jeux avec l’ombre, la palette de couleurs…). Une belle immersion dans une époque en plus de cette immersion dans le quotidien de(s) Zola. Je suis bien tentée du coup 😉

    Aimé par 1 personne

  3. J’aime le style et les couleurs des planches que tu partages, ça me fait penser à certains tableaux. Je n’ai pas beaucoup lu Zola, uniquement quelques extraits par-ci, par-là. Peut-être est-ce suffisant pour découvrir cette BD.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s