Listomanie·Lovely friends·Moi après mois...·Mon nombril

Moi après mois: my February

Un retour dans le nord au milieu des crêpes / L’ascenseur du lundi matin / Instant dissection, Erwann, vendeur de rêve. / Une semaine pour survivre à la grippe? Challenge acccepted ! / C’est vraiment charmant. Ta voix. Comme ça. / Deux petits potes propriétaires ♥ / Ces 3E passionnants. / Rappeler ouvertement à cet imbécile combien son discours croule sous les contradictions. / The Crown Acte III / Cette BO que j’aime d’amour. / La semaine cloisonnée détestée. / Cogni-Team / La rage de l’exclusion méritée. / Vous allez mieux madame? / Ce « soir petits potes » reporté. / Le dimanche tant attendu / Sur le garçon, une fille s’appuie. / Crêpes party sur le comptoir de la Team B. / Ce que Yo nous apprend sur les vaches. / Le petit cube qui s’affiche. / Et que je porte encore, sur ma peau tes baisers. / Le faisan est polygame. Sache-le / Un mercredi après-midi chez notre Pouly / Valoche, apprentie-sauteuse-de-crêpes / Finalement céder à l’appel du Good sur un coup de fil du prestidigitateur / La vulgarité incarnée / Tout ça ne devrait pas avoir d’importance. / Guinness et lapin blanc / Le décompte des heures qui mènent aux vacances / Un jeudi au Café pour écouter La Chantal / Deux verres sur le comptoir. / Pauline et son troisième verre de café blanc. / Duo tardif au Ad hoc / Un rendez-vous lillois / La Boussole perdue / Miss Girafe et Demoiselle Lapin / Un soir avec le merveilleux Alex Beaupain et ma Petite / La playlist presque idéale / / Le joli cadeau que tu m’as fait là. / Ma mère aussi mettait derrière son oreille Une goutte de quelque chose qui sentait pareil / Un matin à La Chouette Librairie / RIP my CB / Dites-moi que vous n’avez pas ce modèle en 39. – J’ai ce modèle en 39. / RIP my CB (bis)/ Une robe printanière dans le temple des jolis tissus / RIP my CB (ter) / Je crois que j’ai fait une bêtise financièrement parlant. / L’appli je ronfle donc je suis. / Vivre dans le siècle et hors du temps / Le Bar parallèle / 37 ans à fêter au goût du Nord / Un profil ciselé sur la couverture d’un Toussaint Louverture / Le Brunch lillois parfait / L’expo Bauhaus / Frénésie littéraire et boulimie livresque: sans nul doute, ce sont les vacances. / Une pause méridienne au Tassigny avec les petits potes /  Je pouvais l’aimer, pensai-je et rester intact, indemne. / Ma Pouly à la brûlerie / Entre les lignes d’À mains nues / Le déséquilibre qui déstabilise / Une voie à sens unique / Trouver une place entre ou sur les pointillés / Ce(ux) qui éloigne(nt) / Le rationalisme dans la peau / Le téléphone rose de fin de journée / Escale en Bordeterre / Adèle est née ♥ / Les petits potes en bas du grand escalier / Un soir improvisé chez Céline / Le concert du petit pote plein de poils / Celui qui avait tout intérêt à calmer ses dérapages manuels / L’absence à contretemps / Ceux qu’il me fallait / Derrière les pages  / Brûlots et bulles de champagne pour un soir très XIXe / Le Chili very hot. / De l’éphémère existence des souris / Débats enflammés / Rentrer au milieu de la nuit / Des retrouvailles dessinées / Mes copines belges dans la boîte aux lettres / Le souvenir de notre petit déjeuner angoumoisin / Deux dessins aimés d’amour. / L’ami Damien de passage pour sa Mary Jane / Un samedi amusée, au musée. / La sublime renaissance du Musée de Picardie / Fouler le plancher ciré avec le symphonique D. / S’improviser critiques d’Art et se trouver très bons dans ce domaine / Ceux qui disparaissaient / Un thé pour patienter. / Un soir Chez Rosa / L’instant louange qui manque cruellement de classe et de finesse / Rien de troooooop cool là-dedans. Non. / S’accommoder de l’indélicatesse. / Cette journée ou la rallonge que s’offre février.

BO des jours de février: Between the bars – The Civil Wars

4 réflexions au sujet de « Moi après mois: my February »

  1. « L’instant louange qui manque cruellement de classe et de finesse » .. cela, c’est tout à fait un moment de l’existence qui me met à l’aise .. et je peux te dire que j’en ai vécus de ces instants parce que je suis super sensible aux mots et que je découvre à chaque fois la maladresse involontaire d’autres (juste parce qu’ils ne choisissent pas le bon mot, ou ne font pas l’effort de le chercher, ou en n’ont rien à fiche, ce qui est le pire).
    Sinon, un mois avec beaucoup de crêpes parties !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s