Là-bas si j'y suis.·Listomanie·Lovely friends·Mon nombril·On the road

Bulle après bulle: notre FIBD d’Angoulême

angouleme-2017

Un train que j’aurais pu rater à deux minutes près. / Finir ma nuit en 2e classe. / Paris-Nord et thé noir / La fille du métro / Une messagerie qui s’agite et confirme que toute la clique est prête à se retrouver / Gare Montparnasse et thé fruité. / L’homme de l’autre Berge devenu l’homme de l’autre Quai / Retrouver Jérôme-Chou dans le TGV / Le copain Hardoc qui fera partie du voyage./ Papoter bulles, chicons, livres, ragots-blogo et autres joyeusetés / Une personne ayant des connaissances médicales est demandée au bar. / Me dire que dans ce compartiment je dois être une des rares à dessiner comme une buse / Celui qui glissait un petit roman entre mes mains / Celle qui cédait sa place pour m’éviter un torticolis / Parce que tu es le genre d’homme à qui l’on offre Karoo / Angoulême: here we are ! /  Frambooooiiiiiise Riad est là ! / Ma fruitée au bout du fil / Traîner mon sac à dos voyageur jusqu’au point de RDV / Trois drôles de dames dans un FastFood / Faire la rencontre de Bidib, coordinatrice de choc / Revoir la jolie Poisscaille / Celle qui n’arrivera qu’en début de soirée. / Déposer mes affaires dans le petit logement qui hébergera ces demoiselles de la Blogo. / Faire la connaissance de Lunch  / Premières visites et retrouvailles / L’attroupement Mélenchon / Oh my Mo ! ♥/ Mon Petit Carré Jaune qui surgit de la foule / Ma rencontre avec Antigone ou deux marraines ravies de faire enfin connaissance. / Aller embrasser mon copain Damien qui gribouille chez Futuropolis / Le breton sous sa casquette. / Arpenter les rues pavées et programmer notre soirée arrosée. / Apéritif à la Maison du peuple et de la paix / Pinot bio charentais et quiche à déguster / Framboise, négociante en jeux alternatifs coquins à souhait / Un cadeau artisanal et pittoresque. / Celui qui ne saura qu’être touché par cette délicate attention. / Le jeu de memory qui va marquer les annales ^^ / Choisis ton cul, trouve la bonne paire ! / L’arrivée de notre Noukette / Pasta party rue de Genève / Moi, je vais tout donner. / Ces connards de voisins qui ont des goûts musicaux aussi douteux que tardifs. / – Moi j’ai les conduits d’oreilles extrêmement larges. – Tu vois, j’ai plein de complexes, mais là je t’envie terriblement. / Un chauffe-eau robinet. / Au diable la pudeur dans un 30 m² / Tou(te)s à poil !/ Un réveil dans la petite maison / L’éléphant au bout du jardin / Tu ne ronfles pas mais tu gémis. Je pense que c’est parce que je te donne beaucoup de plaisir. / Aller voir La Gouttière amiénoise. / La Pension Moreau dédicacée par Marc pour Noé  / Ceux qui s’offraient des BD / Un passage là où l’on aime les livres ou la librairie de mes étés charentais. / Champagne, SNCF et petits fours / L’homme Graouuuu / Troquer ma couleur de cheveux contre une perruque blonde. / Immortaliser nos travestissements / Cette demoiselle longiligne qui ne te laissait pas de marbre. ^^ / Là on peut dire que je suis la femme de la situation / Fabcaro & Riad ou les prénoms les plus mentionnés du week-end. / Clairement, le cul fédère. / Celle qui saura le placer dans sa chro-nique. / Du gras, des poils, la vie ou la Sainte Trinité revisitée. / La propagande catholique dans un ballon / Celui qui préférait éventer la parole divine / Je ne repars pas sans ta culotte dans la poche de mon manteau. Pas celle qui sent la lessive. Celle du jour. #LaClasseUltime #Maisquiaditça / La danse caliente du distributeur de billets. / Un mojito / Deux mojitos / Shot de Paic au pamplemousse. / Trois mojitos / Faire la connaissance d’Aurélien / Un adorable garçon au cœur tourmenté / Quand Framboise et moi décidons de le prendre sous notre aile / Ambiance Latino au coeur de la Charente / Ces commandes qui s’enchaînent et qui annoncent déjà un grand n’importe quoi. / Grignotage de petite fleur #Momentdanthologie /  Quatre mojitos (Merci Aurélien) / Dancefloor et vidéo / Girls just want to have fun / La brigade du manteau. / Celles qui partaient en mission / Un barbu-chevelu-un-peu-sale-mais-pas-trop / Challenge accepted! / Ce militaire collant profondément inintéressant que je feins d’écouter. / Cinq mojitos (Merci Monsieur le Barman^^) / (?) Mojitos / Séance photo pour dire au revoir / Et ces inconnus du bout de la rue. / Monsieur Graouu, number two. / Bavardages oubliés. / – Nous, on a un éléphant au bout du jardin.Bordel. Et des lions dans l’entrée? / Des inconnus qui ne le sont pas tant que cela… / Bref, on vient de rencontrer nos connards de voisins! / Repartir tous ensemble vers nos logements mitoyens / Euh, tu m’expliques pourquoi on marche bras dessus bras dessous comme si on se connaissait depuis dix ans alors qu’on s’est croisé il y a dix minutes ? / Je crois que c’est ce qu’on appelle la magie angoumoisine.  / Une soirée sous le signe de la Digression Imaginaire Généralisée / Et de la régression. / Des éclats de rire aux sourires amusés. / Un poilu. / Un nom qui rime avec élection. / Premières capitulations. / Scrat ou le succès fou. / Et l’impertinente nuit qui file, l’air de rien. / A des lèvres improbables, suspendue. / J’ai dit qu’on bossait pour Télérama. / Une mission validée – à retardement . / Option pull rayé, s’il vous plaît. /  Ces connards de voisins qu’on peine finalement à quitter. / Jouer avec les décomptes. / Le volet qui s’ouvre avant l’aube / Un délicieux écho. / Dormir 1h30 et se réveiller dans la douleur. / La soirée quatre TTTT. /Les filles, j’ai la langue pleine d’alcool. / Avec la meilleure volonté du monde je n’en peux plus. / Celles qui souffrent de leurs excès mais qui aiment encore plus en rire. / Je suis revenue ce matin-là. / Quelques jours au milieu des (l)ivres / Mal de mer dans le train / Un dernier thé avec Jérôme Chou. / Se quitter en se souhaitant encore des tas d’instants comme ceux-là. / Pieds sur le quai. / Poser son sac sur le vieux plancher avec un sourire qui en dit long sur ces beaux jours. / Angoulême 2017, merci pour ce moment. / Angoulême 2018, prépare-toi, nous serons là.

* Par pudeur, respect, sens de l’honneur, goût entretenu du secret et amour de la dignité, nous ne dévoilerons pas les noms de ceux et celles qui se cachent – entre autres – derrière les mots en italique… Et si ce qui s’est passé à Angoulême, reste à Angoulême, j’aime follement ce(ux) qui se cache(nt) entre nos lignes. ♥

Enregistrer

Publicités

42 réflexions au sujet de « Bulle après bulle: notre FIBD d’Angoulême »

  1. Mouahahaha ! Pour le moment, rires…
    Je repasserai dans la journée pour te relire et (j’espère) te déposer un commentaire plus constructif 😀
    J’adoooore !
    Caliente cette danse du distributeur !

    Aimé par 2 people

    1. J’ai souvent ri en l’écrivant et de relire nos bilans m’amuse terriblement.
      J’espère que tu aimeras l’album que Noukette et moi t’avons offert. L’occasion d’une chronique chez elle ou chez Mo ! ^^
      Et OUI, MILLE FOIS OUI, à l’année prochaine!!!! ❤

      J'aime

    1. Plaisir et honneur partagés. C’est vrai, qu’on a pu profiter chacun l’un de l’autre jusqu’au bout. (Après réflexion, mon seul regret est de ne pas avoir pris le temps d’une partie de memory avec le thé. Cela aurait pu dérider nos voisins très sérieux…) ❤

      J'aime

    1. Je n’avais pas besoin de ça pour me sentir plus proche de toi mais j’avoue que ce fut un week-end au-delà de mes attentes. Je suis partante pour de nouvelles aventures ici ou là dès que possible. Et j’ai aimé que tu n’aies rien contre mes pieds froids lors de mon retour sous la couette au petit matin. ❤

      J'aime

  2. Enfin le temps de revenir par là pour t’embrasser si fort ! Merci oh merci pour ce moment :-p J’avais oublié certains …. bon j’avais oublié koa ! Comme dit Lunch, il me semble bien qu’on a TOUT donné :-p
    Love et paillettes sur toi ma si belle
    Je t’embrasse comme…. à Angoulême héhé ❤

    J'aime

  3. Difficile de faire autrement que d’oublier (un peu) ces folles journées et soirées plus qu’arrosées. Angoulême, on t’a TOUT donné. Mais le plus beau, c’est qu’on te donnera encore!
    Quant à toi ma Framboise, partenaire de mes nuits qui passent trop vite, résistante de l’aube, amoureuse des mojitos, tu as insufflé quelque chose de beau dans ce week-end complètement fou et je t’aime encore plus après ces moments-là.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s