Au TOP !·Que jeunesse se fasse...

Bluebird – Tristan Koëgel

Le Sud m’avait tout pris: ma mère, mon père et mes rêves de petite fille.

Minnie et son père – chanteur itinérant – marchent sur les routes ocre du grand Sud et se laissent porter de ville en ville pour faire vibrer les âmes au son de l’harmonica et de ces voix pleines d’histoires à raconter. Minnie est la fille du songster et les gens se souviennent d’eux quand ils les croisent. Leur vie n’est qu’errances et ailleurs et ce duo semble avoir trouvé son équilibre à l’heure où leur peau trop colorée n’est pas particulièrement du goût de ces hommes qui pensent être supérieurs à eux. Depuis longtemps, plantations et champs de coton sont derrière le songster et Minnie ne connaît ce travail qui brise et assomme les hommes qu’à travers les chants des ouvriers agricoles qu’elle reprend avec son père.

Ces chants de travail, j’avais beau les avoir entendus des centaines de fois, ils me serraient le cœur quand même, et plus fort encore au crépuscule.

Un jour Minnie se blesse à la jambe et trouve l’hospitalité auprès de celui qu’elle appellera Papy et de Dinah, jeune femme qui l’aide et lui tient compagnie. Leur séjour ne pourra être que de courte durée car la vie du songster n’est pas faite pour poser ses bagages. La route est sa maison et cette parenthèse imposée dans cette région réveille les souvenirs d’un passé douloureux. Durant sa convalescence, Minnie fait la rencontre d’Elwyn, petit garçon à la tignasse rousse qui rappelle qu’un jour sa famille a quitté l’Irlande et traversé l’Atlantique pour arriver sur ces terres. Taquin et joueur, Elwyn se rapproche doucement de Minnie qui lui découvre un immense talent. Comme elle, la musique vit en lui et la magie opère quand les cordes de son violon vibrent à l’unisson.

Quand tu joues le blues, Minnie, c’est comme si tu riais et pleurais en même temps. Le blues, c’est comme un tout petit nuage dans un ciel d’après-midi. Un petit nuage, tout fin, tout blanc, mais qui te serre le ventre, sans que tu saches trop pourquoi. Tu comprends ? Mais le blues, c’est aussi comme une éclaircie qui traverse un orage ou comme une cerise juteuse sur un gâteau trop sec. Ça… ça peut te faire rire aux éclats quand tu devrais tomber, les genoux dans la boue.

Hélas, nos héros ont mis les pieds sur un territoire où l’apaisement n’est qu’illusoire. Bercés par la musique et grisés par l’euphorie des amitiés naissantes, ils oublient un peu trop vite que cette terre fissurée par la chaleur caniculaire est aussi une terre qui sépare et distingue les hommes. La loi des capuches blanches et pointues rappelle quelle est la couleur de peau qui règne dans la terreur et la haine de l’autre, et que bien des destins se forgent ou se brisent derrière cette loi du plus cruel…

Bluebird est un roman habité par le blues et la chaleur du Sud. Tristan Koëgel entraîne ses lecteurs dans une région régie par la ségrégation raciale faisant de ses héros des êtres sous le joug de l’Histoire qui vont voir leur vie prendre une tournure inattendue. Par un jeu particulièrement bien mené de polyphonie narrative, chaque protagoniste nous conte une partie de l’histoire qui s’écrit et nous entraîne sur des chemins qui n’auront pas tous le même point de chute.

En plus de nous offrir un hommage historique d’une beauté amère, Tristan Koëgel livre une véritable déclaration d’amour au blues qui vibre avec une intensité folle sous sa plume et qui se glisse entre les lignes pour réveiller – playlist à l’appui – chaque mélomane qui sommeille en nous. En quelques pages, nous devenons témoins de l’orchestration d’un chaos masqué derrière le coton précieux, emportés et conquis par le parcours de la jeune Minnie qui trouvera au cœur même de ses déchirements, une voie à suivre pour rendre furieusement belles les douleurs qui l’ont conduite sur d’autres routes.

Un roman coup de cœur qui vient assurément marquer ma sélection estivale

Les premières lignes de Bluebird.

La playlist Bluebird sur deezer pour lire en musique…

Bluebird – Tristan Koëgel

Didier jeunesse

ISBN: 978-2-278-08160-8

315 pages / 14€20

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

19 réflexions au sujet de « Bluebird – Tristan Koëgel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s