Et mon coeur fait boum·Je lis des albums

Dans la tête d’Albert – Annie Agopian & Carole Chaix

Dans le crâne d’Albert, c’est tout un monde qui s’active. Rouages, fils tordus, souvenirs et sourires, zones d’ombre, rêverie et fantaisie. Un joyeux bric à brac sur fond de remue-méninges raconté par un narrateur poilu qui fréquente de très près un héros aux cheveux touffus : une invitation au cœur d’un quotidien baigné dans la brume du réveil encore trop plein de sommeil.

Depuis le temps que l’on vit ensemble, je n’arrive toujours pas à comprendre ce qui se passe dans le silence de la tête d’Albert.

Dans la tête de Carole Chaix, cohabitent plein d’images ludiques, de lignes excentriques, de couleurs magnifiques, de ramifications graphiques, de délires oniriques, de créativité quasi alchimique, de fleurs auxquelles on se pique

Entre mes deux oreilles, je pense parfois joliment de travers. Et je me berce de très douces illusions.

Dans la tête d’Annie Agopian, se battent des mots qui s’ordonnent, des énumérations friponnes, des pensées qui empoisonnent, des stimulateurs de neurones, des héros qui pardonnent, des pensées qui résonnent, des souvenirs qu’on abandonne, des secrets qu’on marmonne, des lettres qu’on emprisonne...

Moi à sa place, pour que cette fille reste, j’aurais donné toute l’Amazonie, ses perroquets, ses canaris !

Dans la tête du lecteur, c’est une vraie gymnastique. Il faudra être un peu contorsionniste pour attraper les mots qui se faufilent sur le papier. A l’image de cette joyeuse pagaille qui s’agite dans la tête d’Albert, le livre se retourne, au fil pages qui se tournent, entre les lignes emberlificotées et les traits sinueux et joueurs de la brillante Carole Chaix.

Comme à chaque fois, je suis conquise. Il y a chez Carole Chaix une signature graphique que je retrouve toujours avec un enthousiasme grisant. J’aime son audacieuse manière de dessiner et voudrais pouvoir recouvrir un mur tout entier de mon appartement avec les pages de ses albums. Sachant s’entourer d’écrivains de talent qui ne manquent pas de panache, Carole vient offrir un miroir atypique et excentrique aux lignes et aux mots teintés de poésie de ses complices de plume.

Ainsi, après ma jolie lecture de l’album coécrit avec Cécile Roumiguière Sur un toit, un chat, j’ai découvert avec plaisir les mots d’Annie Agopian en me laissant porter par ce récit au carrefour de la nostalgie, des rêveries qui enjolivent et de la renaissance qui délivre. Une (re)lecture des plus lumineuses qui fait un bien fou et me rappelle de nombreuses flâneries en librairie lors d’un charmant séjour parisien, arrosé de vin blanc, d’apéritifs à répétition et de tarte au citron.

La chronique d’Un simple tabou.

Ma chronique de Sur un toit un chat et d’Un an, un jour.

Le site de Carole Chaix.

Dans la tête d’Albert – Annie Agopian & Carole Chaix

Conception graphique: Célestin

Éditions Thierry Magnier

17 €

Août 2015

7/20e Chez Hérisson

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Dans la tête d’Albert – Annie Agopian & Carole Chaix »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s