I love my Job·Listomanie·Lovely friends·Mon nombril

De septembre à juin…

Retrouver ses marques
Retrouver ses marques

Cette année, encore de nouveaux noms et de nouveaux visages.

Cette année, un principal sexiste a laissé place à une femme pleine d’humanité.

Cette année, j’ai fait la rencontre de Céline et j’ai vite compris qu’elle était une belle personne.

Cette année, j’ai retrouvé mon Chaton, mon Faisan, mon Charly dans le couloir.

Cette année, je traverse encore la marelle pour regagner la salle C11.

Cette année, j’ai eu les 5G/4C/ 3A/ 3E.

Cette année, Collégiens au cinéma ? Connais pas…

Cette année, Youssef-Younes-Cache-culotte est arrivé dans l’équipe de Maths.

Cette année, j’ai fait des listes d’AP pour les PP.

Cette année, j’ai mis toujours plus de robes à fleurs ou à oiseaux que de pantalons.

Cette année, j’ai préféré jouer les photographes en robe plutôt que les sportives en jogging le jour du cross du collège.

Cette année, j’ai toujours plus déserté mon bureau pour travailler sur mon lit, ma table basse ou sur le toit-terrasse.

Cette année, je déteste toujours autant corriger les copies, mais je me laisse moins dépasser.

De septembre à juin
De septembre à juin

Cette année, le pot des nouveaux, le pot du Beaujolais, celui de la galette, de la fin d’année ont encore rythmé les jours et les mois.

Cette année, j’étais le Père Noël de Maria.

Cette année, Annick était ma Mère Noël.

Cette année, je pensais juste te dire au revoir, en te demandant de nous revenir très vite, mais la vie en a décidé autrement.

Cette année, nous regagnions vite la salle des profs le mercredi à 10h.

Cette année, Maria a encore et toujours été notre fée.

Cette année Lydie a poussé la porte de la retraite.

Cette année, les rendez-vous clandestins au laboratoire ont fait naître bien des sourires.

Cette année, les élèves ont compris que ce jour-là ne serait que douleur et silence.

Mange, rit, aime.
Mange, rit, aime.

Cette année, j’ai plus cru en Florian qu’il n’a cru en lui.

Cette année, j’ai été écœurée par le manque de professionnalisme, la bêtise et la malhonnêteté alors que cela n’aurait même pas dû me surprendre.

Cette année, certains échanges ont été explosifs.

Cette année, j’aurais pu être encore moins diplomate, par lassitude.

Cette année, j’ai adoré passer du temps dans le CDI d’Hélène. (Pour y grignoter, papoter, discuter, travailler…)

Cette année, j’ai adoré nos bulles, nos rires, leurs mots.

Cette année, j’ai entendu : Moi, je vous veux bien encore pour une troisième année. / Madame grâce à vous, je lis. / Ah mais voilà pourquoi j’aime autant le français / Madame, j’peux vous emprunter ce livre-là? /Han mais madame, ce livre est fou ! / Je ne comprends pas tout, mais j’aime bien.

Cette année, les profs ont mis une belle raclée en basket à l’équipe de trolls.

Cette année, les trolls ont pris leur revanche avec un humiliant 6-1 au foot.

Lire, dire, écrire...
Lire, dire, écrire…

Cette année, un Charlie Blanc sur fond noir. Des crayons, des dessins et des mots pour comprendre ce qui dépasse l’entendement.

Cette année, Eric et Stéphanie ont été plus qu’à la hauteur.

Cette année, ils t’ont rendu le plus beau des hommages avec les trolls.

Cette année, j’ai adoré aller avec mes 4e Choupi aux 20e rendez-vous de la BD d’Amiens.

Cette (fin d’) année a encore été fêtée chez Céline. Et dieu que ces moments-là sont précieux.

Cette année, Jean-Pierre était un autre homme grâce au Chapeau qui fait danser.

Cette année, Yohan n’a pas pu s’empêcher de jouer les mexicains en boa. Et on ne s’en lasse pas.

Cette année, Xavier s’est laissé emporter dans une salsa endiablée.

Cette année, Aurélie avait les yeux gonflés le lendemain des affectations TZR. Bonne route et reviens-nous vite.

Cette année, quatre drôles de dames l’ont achevée en chantant.

Bonne trêve estivale

Publicités

17 réflexions au sujet de « De septembre à juin… »

    1. Elles ne nous ménagent pas toujours ces années scolaires-là… Mais j’aime ce petit bilan pré-estival. Comme une manière de mettre un point final avant de passer à la suivante. Bonnes vacances Sandrine.

      J'aime

  1. Une année qui a l’air riche et pleine. J’aurais beaucoup aimé t’avoir comme professeur. Je suis certaine que j’aurais fait plein de belles découvertes!
    Très bonnes vacances à toi!

    J'aime

  2. Je ne comprends pas tout bien sûr, mais j’en devine assez (j’ai fait partie de la même boutique!)… Il y a eu des moments tristes (décès d’une collègue tout juste retraitée, départ du principal, retrouver une collègue à un spectacle, etc…)
    Bonnes vacances!!!!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s