A l'heure amiénoise·Listomanie·Neuvième art·The place to be·Vous avez dit culture ?

Vingt années de bulles amiénoises.

Les dimanches conduisant au fameux week-end de juin en ont appelé d’autres en vingt ans de bulles. Cette année, une fois encore, les mains ont subi les coupures, la peinture, le ponçage… Les dos ont parfois souffert autant que les jambes mais cela n’avait guère d’importance puisque nous avions le curry ou le trifle de Guy (Ah oui et le chili de Benjamin et les oignons de Mélanie.)

Bois, feuilles, pinceaux.
Bois, feuilles, pinceaux: l’avant…

Des centaines de marches ont été gravies et que dire des tonnes de cartons de livres qui ont trouvé leur place à tous les étages des librairies éphémères, à quelques pas des auteurs qui ont signé des milliers d’ouvrages, noirci ou mis en couleur tout autant de pages blanches qui n’attendaient plus qu’eux, rencontré leurs lecteurs impatients ou timides.

Des fourmis ou des hommes.
Des fourmis ou des hommes: expositions in progress…

Les festivités ont véritablement commencé mardi pour la journée des scolaires avec des trolls opérationnels et motivés comme jamais par cette escapade amiénoise. Une balade en ville pour ceux qui mettent si peu les pieds dans la capitale picarde et ce au milieu des livres avec Hélène, ma doc préférée et Antoine, un collègue d’EPS amateur de BD. Un petit tour par les expositions pour parvenir à répondre au petit parcours-dossier concocté pour l’occasion. Les expositions ont plu et que dire du joli moment passé avec Andoryss lors de la rencontre prévue avec un auteur. Mes trolls avaient justement adoré Le Soufflevent et autant vous dire qu’ils attendaient avec impatience d’échanger avec la scénariste de la BD qu’ils avaient plébiscitée lors du vote pour le Prix BD des collégiens samariens… J’ai beaucoup aimé la conversation qui s’est instaurée, l’écoute attentive de mes élèves, leur capacité à rebondir sur ce qui était dit et la tournure que la rencontre a prise autour des lectures qui ont marqué son parcours de lectrice.

Exposition magasin général
Découverte de l’exposition Magasin Général: l’après.

Toutefois, mes quatrièmes n’étaient pas les seuls à avoir les yeux qui pétillaient puisque j’ai découvert avec une émotion certaine l’exposition sur laquelle j’avais travaillé (très modestement au regard du travail accompli par Didier, Patrice, Pierre, Laurent et Eddy…) N’étant pas présente lors du montage, autant vous dire que la surprise fut à la hauteur de cette merveilleuse série (bientôt chroniquée ici.) Après mon immense coup de foudre pour l’univers incroyable de Régis Loisel et Tripp, j’ai pris un aller simple en quelques pas pour Notre-Dame-des-Lacs et sans nul doute, les esprits de Serge, Marie, Noël, des sœurs Gladu planaient au-dessus de nous…

Journée des scolaires - Amiens - 20e RDV de la Bande dessinée
Journée des scolaires – Amiens – 20e RDV de la Bande dessinée

Mais Madame, vous vous rendez compte qu’ils font tout ce travail pour quelques jours seulement?? C’est fou.

Oui, c’est fou. Mais les rendez-vous de la bande-dessinée d’Amiens c’est ça. Et c’est définitivement pour ça que je les aime autant.

Zombillenium Expo
Exposition Zombillenium

En cette semaine intense et belle, les jours et les soirées se suivent, mais ne se ressemblent pas… Jeudi soir, il fallait être au Charleston pour assister au concert dessiné de La Chantal qui a su envoûter son public derrière son micro, pendant que nos deux complices, Damien Cuvillier et David François faisaient valser leurs pinceaux (et nous charmaient avec leurs bouches rosées.). L’intégralité des photos de la soirée se trouvera ici dans la soirée. (Clic !)

Mokamilla - Au milieu des livres
La Chantal – Concert dessiné au CharlestonAmiens.

Enfin, il faut avouer que je n’ai pas connu les premières bulles, les premières fois de ce petit rendez-vous amiénois qui a su prendre une ampleur telle qu’il a désormais quelque chose d’incontournable. Cet anniversaire ne résonnait probablement pas autant pour moi que pour d’autres. Ceux d’avant, celles d’hier, ceux qui sont partis ou ont finalement préféré rester. Une chose est sûre en tout cas, c’est que je suis définitivement de celles qui ont encore envie d’être là demain.

Dédicace Craig Thompson et Baudoin à la Maison de la Culture d'Amiens. Instant privilégié.
Craig Thompson et Baudoin à la Maison de la Culture d’Amiens – L’instant privilégié.

Évoquer le reste du 20e rendez-vous de la Bande-dessinée ne pourra pas se faire en images puisqu’une fois le petit badge au cordon jaune autour du cou, le temps pour saisir ces innombrables instants manque cruellement. D’autres ont pu heureusement remplir cette mission plus facilement… Alors comme l’année dernière (clic nostalgique), quelques mots à ceux qui sauront se retrouver à travers ces lignes…

Chers scolaires, suivez les guides d’exception… /Non Nico, aucune raison de fredonner la chanson de Myrmidon / Mercredi, on a grillé sur la bulle. / Un travail reconnu. / Flavie prête à tout pour vendre Dessus, dessous. Clic! / Faire la connaissance de la très chouette Presc‘/ Un rhum qui ne manque pas de piquant. / Kokor et son Supplément d’âme / Revoir Léa et Dawid. /Si de l’homme ou la femme, vous avez les attraits… / La Chantal dans toute sa splendeur. /Deux coquins qui vous habillent en quelques coups de crayon / Des bières, de la musique avant toute chose. / Pouly et Romain au rendez-vous. / Se croiser. Se sourire. / Orage et cartons riment difficilement avec installation. /Un vernissage chez Louis Aragon / Mais qui a marché sur la buse ?/ Le discours de Laurent. / Une sonnerie qui retentit et un discret putain qui surgit./ Le grand chevelu qui nous rejoint / Séverin, dérobeur de wraps, sauveur devant l’Éternel. / Contre-soirée sur la placette? / Des pauses dans les bras de mon Guy./ Une visite d’expo très privée / Ben a(u) Bar./ Celui qui appelait son fils Abélard. Ahum. #Fautpasdéconner/ L’Achille avorté /Attendre « le bon moment » pour lire Alvin / Hardoc, ce taquin. /Lancement des festivités / Mon binôme Eddy en librairie / Jeanne et Kebby au Festival / Rendez-vous au Tokyo / Croiser Agathe et Albine./ Le sommeil d’Alvin / Jérôme et notre rendez-vous annuel sur les marches amiénoises de la fac / Baudoin, Craig Thompson et moi en route pour La Macu. #Jepeuxmourirdemain. / Baudoin qui me rebaptise sa « maman canard » le temps d’un trajet. /Toute l’humanité de cet homme-là. / Enchanté Camille (avec l’accent américain, s’il vous plaît.) / Mon Blankets merveilleusement dédicacé. / Apéro-Zoo vs douche ? / Bière qui mousse, il faut ça, pour être soi. / Tripel Karmeliet mon amour. / Quatre bières, trois gais lurons à plumes et à pinceaux et moi. / Une table ronde pleine de gens bien. / Et en dehors de Blankets, vous citeriez quelle grande histoire d’amour en BD? La question reste ouverte… / Fraise ou/et Ananas ? / Attention. / Celui qui me souhaitait le meilleur. / Nous dire qu’Amandine et Benoît Feroumont nous ont beaucoup manqué / Eddy, masseur d’exception. / Des petits tas, des petits tas, encore des petits tas… / Conseiller Nora, Passe Passe, Dessus Dessous, Myrmidon et Anuki pour tout un tas de petites mains et de grands sourires./ J’adore vous écouter parler des livres aux petits ou le compliment de cette femme qui illumine ma matinée de « libraire ». / Celui qui patientait à ma place pour qu’un petit Alvin se niche entre les pages./Un dimanche après-midi entre ombre et lumière avec Sénégas et Maupomé. / Loisel et Marie, merci Chechi !/ Soizic et sa petite famille. / Monsieur Fred de passage / Des dessins de Craig Thompson, Baudoin, Olivier Soupiot, Renaud Dillies, Arnaud Floch/ J’ai gardé un sourire en souvenir de toi. / Des heures toujours plus exquises…

Rendez-vous l’année prochaine !

 

Advertisements

22 réflexions au sujet de « Vingt années de bulles amiénoises. »

  1. Parce que tu m’as servi un café raide comme la justice le vendredi, parce que tu m’as vendu deux Alvin le samedi, parce qu’on a partagé un moment sympa avec Arnaud Floch et parce que tu m’as laissé te raconter mes malheurs sur ses fameuses marches où nous aimons décidément nous retrouver, je serai encore au rendez-vous l’an prochain, pas possible autrement !

    J'aime

    1. Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, rendez-vous sur « nos » marches l’année prochaine. Parce que c’est décidément trop bien de passer un peu de temps à tes côtés.

      J'aime

  2. clap clap clap ! Quel beau rendez-vous 🙂 Quel chouette retour 😉
    Et pour les bulles amiénoises hip hip hip !!!
    Ah je ne sais pas si un jour j’y remettrai les pieds mais Amiens est une très belle ville ! Alors son festival de bulles….

    J'aime

  3. Ce doit être émouvant et enthousiasmant de suivre un tel rendez-vous, des prémices au jour J. Il y a une ambiance tellement plus amicale et proche dans ces rendez-vous littéraires. Et j’imagine l’excitation des élèves à participer, et à fournir, eux aussi, leur part, pour en faire un moment exceptionnel !

    J'aime

  4. mais qu’il est beau ce billet et que c’est touchant de voir un prof dire autant de bien de ses élèves (moi j’étais une archi sale peste en 4ème), en tant que parents vraiment ça fait quelque chose.
    Très beau témoignage même pour des non-fans de BD

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s