Et mon coeur fait boum·Neuvième art

Un petit goût de noisette – Vanyda

« Qu’est-ce qu’un moment parfait ? « 

Elle est à ses côtés, les pieds au-dessus d’une eau qui pourrait leur offrir un joli reflet, sur un petit ponton parfait pour un rendez-vous qui aurait la douceur du printemps. Ce grand brun aime passer du temps avec celle qui hélas, n’est encore que « sa petite voisine ».

« Alors on trinque à nos découvertes, et aux belles occasions à ne pas laisser s’envoler« .

Elle voyage, elle savoure ses ailleurs à pleins poumons. Elle découvre le monde et retrouve au fil de ses errances, des visages et des corps qui lui sont familiers. Certains verres partagés en appellent d’autres, certains regards échangés rappellent un autre.

Il va et vient entre les touches d’un portable qui ne sonne pas toujours quand il le voudrait et le clavier d’un ordinateur. Ses amours sont virtuelles et passent difficilement le cap de quelques échanges qui souvent tombent à l’eau. Il attend, cherche, trouve mal, mais n’aime jamais vraiment. Il apprivoise la solitude un poil loser, un poil blasé. Il attend.

Elle cache un tatouage sous son gilet et ne sait plus trop comment faire lorsqu’une maladresse la révèle un peu. Elle aime sa liberté, joue les détachées mais ce garçon assis là en face d’elle a quelque chose qui la déstabilise un peu.

Elle est un démon insolent qu’on accepte parce qu’elle est allongée sur un lit d’hôpital. Elle attend qu’on donne quelques sursauts de vie à un quotidien qui s’éteint. Elle est détestable et se joue des vivants puisqu’elle n’a plus rien à perdre. Elle pique, elle attaque, elle vomit ses paroles acerbes parce qu’elle n’a rien trouvé d’autre pour exprimer son impuissance. Elle sème pourtant quelques vérités à qui voudra bien les saisir.

 » Je ne sais pas ce qui fait que l’amour, c’est la dernière magie du monde. Le jour où l’on saura l’expliquer, nous ne serons définitivement plus que des petites mécaniques sans mystère.« 

Il y a ce beau brun, cheveux en bataille et cigarette à la bouche. Une étreinte, un élan de caresses, un délicieux malentendu et un instant partagé sur des draps froissés. Un corps à corps qui se joue, sur un rythme singulier.

Margaux, Corentin, Manon, Barnabé, Eléonore, Abderrazak, Marlène, Benoit, Aymeric, Christophe, Luna, Azul. Des noms à associer à de jolis visages, d’élégantes silhouettes. Chacun d’entre eux sera le héros de quelques planches. Leurs cœurs battent, sont malmenés parfois, tourmentés souvent. Leur vie a quelque chose de la nôtre, leurs histoires bancales ou chaotiques font surgir quelques fantômes, leurs tâtonnements et hésitations nous ont un jour traversés.

Un petit goût de noisette est une de ces BD incroyablement belles qu’on ne se lasse pas de relire. Graphiquement, le travail de Vanyda est saisissant, par ses choix d’associations colorées particulièrement harmonieuses. L‘aquarelle dit bien les troubles, les instants flottants et les petits malaises. Elle traduit également ces atmosphères si particulières qu’elle parvient à instaurer dans chaque histoire : un parc sous la lumière automnale, deux corps qui ne feront que s’effleurer dans une chambre d’hôtel, un soleil qui se couche au-dessus d’un balcon, le bord de mer qui s’incline sous un ciel trop bas et trop lourd.

Un petit goût de noisette, c’est une saveur qui ne nous quitte pas, qui fait naître un sourire niais sur nos visages conquis, qui vient titiller notre adolescence et jouer les miroirs sur nos solitudes ou nos émois d’adultes. C’est un petit goût d’une histoire qui ne nous quitte pas, d’une amie qu’on retrouve à la terrasse d’un café, d’un silence préférable à n’importe quel mot, d’un rendez-vous attendu mais manqué, d’un baiser grisant, de lèvres obsédantes, d’étreintes nostalgiques. C’est un petit goût d’elle ou de cette autre-là. De lui, de toi, parfois, d’un autre, aussi.

Les billets de Noukette, Stephie, Livresse des mots, Ori et Jérôme.

Le blog de Vanyda.

Un petit goût de noisette Vanyda

Dargaud

ISBN: 978 2 5050 6000 0

208p / 17.95 €

Le rendez-vous de Mango
Le rendez-vous de Mango
TOP BD Yaneck  18,5/20
TOP BD Yaneck 18,5/20
Publicités

41 réflexions au sujet de « Un petit goût de noisette – Vanyda »

    1. Mademoiselle Moka est comme ça, elle ne ménage pas son banquier et adore entrainer ses charmantes amies lectrices dans sa chute…
      Si tu as des conseils, je suis également preneuse. (On pourrait se trouver du temps pour parler de tout ça autour d’un verre ou deux ou trois tout de même…) Bises belle gosse.

      J'aime

    1. Oh mais quelle idée formidable… Tu peux fouiller un peu sur le blog et retrouver toutes les chroniques BD. Un autre conseil indispensable : Abélard de Dillies et Hautière sans lequel ton été n’aurait pas la même saveur. Bonne découverte.

      J'aime

  1. C’est vraiment un très beau billet! Tu parles à merveille de cette bande dessinée si tendre et si délicate. Un des ouvrages qui a marqué mon début d’année et dont je n’ai pas parlé sur mon blog. Mais je sais que je suis revenue plusieurs fois sur certaines des histoires…Je pense que je me l’achèterai bientôt.
    Je ne sais pas si tu connais l’année du dragon, l’immeuble d’en face ou la série des celle que (le premier opus en est très réussi et parle bien de l’adolescence). Je pense qu’ils pourraient tous à leur manière te plaire.
    Belle semaine à toi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s