Que jeunesse se fasse...

Le phare mystérieux – Anne Loyer

Après quelques années d’un travail acharné derrière les fourneaux à goûter les mets, assaisonner les plats, associer les saveurs pour les palais délicats, le père d’Athénaïs et Hélios a enfin saisi l’opportunité de réaliser un rêve un peu fou. Tout quitter pour partir découvrir bien des ailleurs sur un voilier familial.

Baptisé Olympe (ce qui n’étonnera personne sachant que madame est professeur de grec ancien), le voilier fraîchement acquis est désormais prêt à goûter au grand large. Si cela semble ravir Athénaïs, enfant curieuse et joviale, mais cela rend son frère jumeau plus grognon et contestataire. Quitter le collège en plein cœur de l’adolescence n’est jamais facile, et quitte à jouer les fines bouches Hélios ne se montre pas des plus enjoués à l’annonce de ce grand départ qui déchaîne les passions familiales.

L’apprentissage de la vie en pleine mer est un exercice qui demande de la patience et de la tolérance. Accepter le confort amoindri de sa chambre, apprivoiser la proximité avec le reste de la famille, familiariser son estomac qui apprécie très moyennement la houle et la danse nauséeuse des vagues taquines. Autant dire que la première escale bretonne est plus qu’attendue par Hélios qui ne demande qu’un peu de terre ferme.

Et c’est cette terre justement, qui va réveiller l’espièglerie de nos deux héros. Un regard saisi par la majesté d’un phare endormi, un chemin interdit, de l’herbe fraîchement écrasée, des invités nocturnes qui pratiquent une pêche bien curieuse… Voilà les justes ingrédients d’un récit d’aventure entre terre et mer, mené par deux protagonistes intrépides et particulièrement attachants.

Anne Loyer signe ici un roman jeunesse ma foi fort sympathique avec ce qu’il faut de rebondissements pour tenir le jeune lectorat en haleine. Si les aventures de nos héros sont assez classiques et conformes aux récits mystérieux de bord de mer, l’auteur parvient à nous livrer une histoire qui réveille notre côté aventurier du dimanche et nous balade sur la belle côte bretonne le temps de quelques pages… Un roman qui sent l’écume fraîche et les crêpes gourmandes, une histoire rythmée par le bruit des vagues et le cri des mouettes, une aventure qui a le goût de sel et des embruns de ce petit bout du monde.

A noter le joli travail d’illustration d’Anne Montel (dont j’avais apprécié l’album Shä et Salomé: jours de pluie) qui offre une très jolie couverture aux tons doux, ponctuant chaque page de début de chapitre de petites illustrations maritimes charmantes.

La prochaine escale sera portugaise, et autant dire que je serai au rendez-vous, prête à partager ce récit avec quelques trolls qui planchent actuellement sur des histoires de voyages aux quatre coins du monde.

Le phare mystérieux – Anne Loyer

Éditions Les Bulles de savon

Collection Hisse et Ho

9€90 – 167 pages

ISBN:979-10-90597-30-3

Publicités

27 réflexions au sujet de « Le phare mystérieux – Anne Loyer »

    1. J’ai fini par partir tardivement. Maintenant je n’imagine pas ma vie sans voyage. Alors tous les livres qui les évoquent me parlent terriblement, quel que soit le public visé. Et pour Pot-Bouille, oui, je compte bien le chroniquer. D’autant que j’adore ce roman !

      Aimé par 1 personne

  1. Merci pour cette belle découverte … j’avais pourtant déjà croisé cette belle couverture mais n’avais pas pris le temps de m’arrêter sur l’histoire, qui va rejoindre ma PAL … ainsi que la suite au Portugal, un joli pays dans lequel je retournerais bien d’ailleurs … belle journée.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai eu la chance de la parcourir il y a quelques années. J’ai adoré Porto, Lisbonne et eu un coup de coeur tout particulier pour la petite ville d’Evora. Belle journée à toi également.

      J'aime

  2. Je lis peu de « jeunesse » mais j’aime bien cette maison d’Editions « Bulles de savon » qui a un catalogue assez varié ! J’avais lu tout un poème d’Apollinaire décliné en bleu…et accessible aux réfractaires à la poésie ! 😉

    J'aime

  3. Hummm, cela donne envie ces embruns, et les crêpes bien sûr ! Cela me tente. Et les illustrations d’Anne Montel effectivement sont très jolies dans leur douceur.J’ai une fille de 9 ans, crois-tu que je pourrai également le lui proposer ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s