A l'heure parisienne·Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...·Rencontres et dédicaces·Vous avez dit culture ?

Montreuil et mes héros.

ll y a une semaine, j’arrivais à Montreuil pour une journée intense au milieu des livres. Le départ fut très sportif (les trains matinaux ne font pas bon ménage avec les couchers tardifs) mais le rendez-vous pris avec ma sœur ne fut pas manqué. Nous avons retrouvé Soizic et Vanessa sur place et notre première rencontre a vite donné le ton de cette chouette journée.

Moka au milieu des livres.
Dans le train…
Salon du livre de Montreuil 2013
Salon du livre de Montreuil 2013

Je crois que je pourrais regarder dessiner des heures cette femme au talent incroyable. De la finesse, du temps pris pour échanger avec ses lecteurs, un sourire d’une douceur folle. Avec Delphine Jacquot, nous nous sentons bien, nous ne voyons pas le temps passer. Au fil des mots, un petit personnage de son dernier titre Les aventures improbables de Peter et Herman apparaît sur la page de garde. Il est là et vous invite à voyager avec lui… La bonne nouvelle de cette journée, c’est que Delphine reviendra en dédicace chez Pages d’encre. Reste à trouver la date !

La fabuleuse Delphine Jacquot
La fabuleuse Delphine Jacquot
Delphine Jacquot Dédicaces
Traits fins et délicats

Nous arpentons les allées, notre liste de « rencontres » soigneusement établie pour en profiter un maximum. Un petit détour pour demander à Peggy Nille de dessiner le merveilleux Monsieur Wilson de Thomas Scotto. Un peu plus tard, le retrouver en dédicace avec sa boîte mystère et passer un bon moment, comme à chaque fois.

Peggy Nille et M.Wilson
Peggy Nille et le si touchant  M.Wilson…
Thomas Scotto
Mystérieuse boîte à dédicaces…

Ce salon 2013 a évidemment été l’occasion pour moi de rencontrer les auteurs dont j’ai découvert récemment les titres. De vraies pépites : des mots et des images qui ont ravi la lectrice que je suis… Ainsi, nous sommes allées à la rencontre de Bertrand Santini pour lui dire combien lire Le Yark fut savoureux. (Il sera d’ailleurs sous un sapin cette année). L’occasion aussi de déguster quelques bonbons, de repartir avec un tote-bag Le Yark et de passer un moment avec Stephie et son beau Gaëtan. Un petit détour ensuite par les éditions Thierry Magnier pour revoir Carole Chaix, Jeanne Benameur (avec une pensée pour Noukette) et Katy Couprie qui a réalisé un dictionnaire aussi fou que sublime. J’attendais le « bon moment » pour craquer… C’est chose faite ! Rencontrer enfin le très charmant Guillaume Guéraud qui sera une de mes grandes découvertes de cette année (Merci Vanessa et Soizic.) Son dernier titre sera bientôt chroniqué ici.

Le Yark Bertrand Santini
En attendant Bertrand Santini..
Cathy Couprie et son dictionnaire fou du corps.
Katy Couprie et son dictionnaire fou du corps.
Une princesse au palais - Carole Chaix -
Une princesse au palais – Carole Chaix –

Cette année, j’avais emporté beaucoup de mes livres pour les dédicaces. Cela m’a donné l’impression d’être vraiment raisonnable lors d’une journée qui d’ordinaire dévaste mon compte bancaire. Ceci dit, j’ai pu craquer du côté du stand de La Maison est en carton en m’offrant une belle image de collection numérotée et signée pour mon palace à décorer. Mon choix s’est porté vers celle de Benjamin Chaud « L’heure du thé » et trône fièrement dans mon salon princier auprès de deux voisines prestigieuses : Kitty Crowther et de Carole Chaix.

La maison est en carton
L’heure du thé Benjamin Chaud

Enfin, assister à l’événement interplanétaire du salon : LA BATTLE entre deux talentueux illustrateurs. Gilles Bachelet dégainait ses stylos pour affronter l’intrépide Benjamin Chaud. Du Pomelo à tout-va, du Babar en veux-tu en voilà, des défis à réaliser et une sacrée dose d’humour pour cette rencontre exceptionnelle. Messieurs, bravo ! (Mon seul regret est de ne pas avoir pu rester jusqu’au final !)

Pomelo et Benjamin Chaud
Pomelo et Benjamin Chaud
Battle Chaud / Bachelet salon Montreuil
Battle Chaud / Bachelet : rencontre « au sommet ».

Voilà. Et encore, tout n’est pas écrit. Montreuil 2013, c’était aussi oublier ma carte SNCF et voir mon budget livres réduit pour un billet qui pique un peu, voir Elise arriver essoufflée trois minutes avant l’arrivée du train, rire avec elle de nos histoires chaotiques, nous retrouver et partager comme nous aimions tant le faire, retrouver ma collègue Hélène qui a dévalisé le salon, aller saluer Cathy Itak qui sera présente au collège pour le salon du livre, dire MERCI à Thomas Scotto pour M.Wilson et Rendez-vous n’importe où, être arrêtée dans une allée du salon par une blogueuse-lectrice qui me demande  » Vous ne seriez pas Moka ? », croiser trop vite Leiloona et l’inviter à découvrir Guéraud, voir Régis Lejonc et penser à toi, apercevoir Alfred et replonger dans mes souvenirs malouins, prendre des photos de Soizic avec le masque de Noah, perdre un sac avec deux livres dédicacés et le retrouver quelques heures plus tard (Oui Camille, ça devient une constante chez moi), offrir un Jeanne Benameur à ma petite sœur, recevoir en retour un recueil de ses nouvelles, passer saluer les équipes de Notari, des Editions de la Gouttière et de Gulf Stream, retrouver Maryvonne Rippert, passer des heures à piétiner, entendre et dire des « j’ai chaud » à répétition, prendre le temps d’une pause bière à L’Amourette pour retrouver Aude et Bastien après le salon, des visages, des figures, des piles innombrables de livres, des envies de faire quelques folies, des enfants : des enfants qui crient, d’autres enfants qui ont bien grandi mais qui s’émerveillent encore et toujours devant ces héros (extra)ordinaires.

Montreuil, sans aucun doute à l’année prochaine.

Publicités

22 réflexions au sujet de « Montreuil et mes héros. »

  1. J’ai été déçue par les expositions mais j’ai adoré les rencontres avec les auteurs et les illustrateurs , c’est fascinant de les voir en chair et en os dédicacer ; personnellement ils m’intimident toujours et je trouve que c’est magique de voir les traits de crayons prendre vie sous nos yeux . C’est aussi la part belle faite à cette littérature de jeunesse si riche , si inventive , si diverse , à ces petites maisons d’édition que l’on ne rencontre jamais en dehors de ces salons Ce sont de belles heures émouvantes :avec les livres comme avec les humains .Je déplore parfois le côté un peu mercantile de ce type de manifestation d’autant plus lorsque l’on connaît l’historique de ce salon. Je languis déjà celui de l’an prochain , la fête de ses trente ans sera sans nul doute surprenante et merveilleuse.

    J'aime

    1. J’ai mon accréditation… J’attends de voir si ce sera financièrement possible. On se tient au courant !
      Bises ma belle.

      PS: peux-tu m’envoyer de nouveau ton adresse postale et ton numéro en privé STP.

      J'aime

  2. On sent que tu as passé une belle journée. Pour moi aussi le salon fut magique cette année même si j’aurais adoré y aller le même jour que toi. Qu’est-ce que j’aimerais arpenter les allées de Montreuil à tes cotés !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s