BD de la semaine·Et mon coeur fait boum·L'Art du récit·Neuvième art

Les Coeurs insolents – Ovidie & Audrey Lainé

Tout est remonté à la surface. Même ce que je ne voulais pas voir resurgir.

Ovidie est devenue mère et l’adolescente désormais face à elle ne peut que lui renvoyer en miroir celle qu’elle était. Deux générations face à face, deux vies proches mais qui n’évoluent pas dans les mêmes sphères alors que seulement quelques décennies les séparent. Cet album autobiographique a deux facettes. Si l’autrice raconte ses craintes et ses interrogations quant au fait d’être mère d’une adolescente en 2021, elle témoigne de cet état de fait sous le prisme de ce qu’était sa vie d’adolescente. Celle d’une génération « sans nom » qui se cherchait tout en devant vivre avec la lourdeur de certains silences que la société préférait taire ou étouffer, faute de parole libérée. Entre ces pages, une enfant choyée, protégée par une adulte qui n’a pas eu les mêmes cartes en mains.

Ovidie nous confie des portraits d’une fidélité criante à la génération à laquelle j’appartiens – presque. Elle parvient au fil des pages à faire dialoguer deux mondes dans leurs carcans et leurs espaces de liberté. Elle confronte les points de vue, questionne avec une spontanéité qui fait mouche nos comportements d’adultes, d’hommes et de femmes à travers un discours percutant et quelques scènes glaçantes. Le propos est d’une intelligence limpide, empreint d’un féminisme dans lequel je me reconnais de plus en plus. (À noter l’excellente et si juste préface de Wendy Delorme qui contextualise merveilleusement bien les choses.)

Le travail graphique d’Audrey Lainé repose également sur ce jeu d’opposition à travers un système de mise en couleur qui souligne le va-et-vient entre passé et présent. La liberté de ton est à l’image de certaines planches qui se veulent suffisamment suggestives pour témoigner des violences subies par la narratrice. L’art de l’ellipse n’en demeure pas moins percutant et souvent subtilement redoutable pour que le message soit entendu.

Mère, femme et fille, Ovidie tisse de cases en bulles un fil rouge qui crée un lien puissant entre les générations. Lien qui soude, consolide avec force, unit. Résilience, émancipation des femmes, sexualité épanouie et assumée, autant de thèmes forts qui font de cet album un titre notoire sur les relations mères-filles et sur l’évolution d’une société mouvante, en constante transformation. Loin d’être destiné à une unique génération-cible, ce livre trouvera bien des résonances quels que soient les âges.

Il en faut du cran pour casser toute sa maison et tout reprendre à zéro.

La chronique de Stephie.

Les Coeurs insolents
Scénario d’Ovidie & illustrations d’Audrey Lainé
Préfacé par Wendy Delorme
Éditions Marabout – Collection Marabulles
17,95€  / 130 pages / 2021
Bande dessinée – 9e Art – Tranche de vie
Noukette

18 réflexions au sujet de « Les Coeurs insolents – Ovidie & Audrey Lainé »

  1. Ovidie est vraiment très intéressante à suivre. J’ai vu plusieurs de ces documentaires, c’est toujours très pertinent. Je lirais bien celui-ci, je vais le pister à la bibli!

    J’aime

  2. Elle a l’air super intéressante cette BD et j’aime beaucoup les dessins aussi ! 🙂

    Ovidie avait déjà abordé cette question, il y a 2-3 ans dans une série de podcast et j’avais beaucoup aimé car je m’étais pas mal reconnue dans certaines de ses réflexions (même si je n’ai pas d’ado) : cela s’appelait « Juste avant » chez Nouvelles écoutes https://open.spotify.com/episode/2pEeBJCxeJ3ET6n5RdpQZB?si=75d241cfa5bf497f
    Du coup, je me demande si les deux formats sont liés.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s