Là-bas si j'y suis.·On the road

La Pologne ou l’éternel retour.

Dansons la Pol(s)ka.
Cap vers l’Est.

Mon cartable allégé de ses copies trop pesantes.

Mon sac à dos troqué contre une petite valise.

Mes adorées qui, cette fois, ne feront pas partie du voyage.

Mes clés confiées à celle qui saura en faire bon usage.

Mon passeport puisque je n’ai plus d’autres papiers.

Mon envie de découvrir Poznan et Wroclaw après la sublime Krakow.

Mes robes : la fleurie, la Marion Fayolle, la très printanière, la moins hivernale.

Mes autres frusques, mes tissus plus chauds, plus doux. Juste « ocazou ».

Mon jean qui devient un peu trop grand, mon pull rayé, mes chaussettes à pois.

Mon tote bag et mes Stan Smith.

Mes trois livres difficilement mais judicieusement choisis. (Le Grand troupeau de Giono, La Sobriété heureuse de Pierre Rabhi et Pilote de guerre de Saint-Exupéry.)

Mon appareil photo au bord de l’agonie.

Mes adresses pour quelques mots à griffonner.

Mes billets d’avion et de train.

Mon enthousiasme et mon envie folle d’en profiter.

Ma légère phobie des avions un poil réveillée.

Mon petit carnet pour consigner, comme Nour, les instants rares et précieux.

Mon amoureux voyageur bien mieux organisé que moi.

Mon sourire niais.

Mon frigidaire, mon armoire à cuillères, mon évier en fer…

Et mon poêle à mazout.

Moka Vian. En toute modestie.

A bientôt les Kids !

Publicités

25 réflexions au sujet de « La Pologne ou l’éternel retour. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s