Listomanie·Lovely friends·Moi après mois...·Mon nombril

Moi après mois: my April

Moi après mois: my April
Moi après mois: my April

Un scénariste expatrié qui me confie son travail et qui attend un retour. / Un après-midi shopping avec mon Keb et ma Dom /Fêter Pâques avec des bouts de tissu / Je suis pas tepla comme un teaupla / Un printemps polonais en perspective /Corrections interminables. / Affinités perfides. / Celle qui savait se placer. / La faiblesse des hommes, elles savent./ Une chouette soirée avec un homme de joie et un autre aux souliers rouges / Le joli cadeau de Damien./ Rencontrer Chloé / Alex qui me faisait un cadeau précieux. / Un don qui sonne comme un renoncement. / Des planches originales à damner un saint. / Craquer pour un très beau dessin /Virée parisienne en Berlingo / Mais pourquoi il n’y a pas de Jap’ sur les autoroutes ? /Alabama Monroe ou les frissons partagés. / Des cœurs qui battent à la Cigale. / La quête du houblon /Hey toi, l’homme captivé par tes vidéos porno, j’suis juste derrière toi t’sais. Et dans l’obscurité, on est bien une quinzaine à t’voir. /Des larmes sur les joues ou dans le cœur, portées par les notes. / Bob Dylan, mon amour. / Saucisson, chocolat, bonbons au milieu de la nuit. / Un album live acheté puis offert en toute discrétion. / Le sale retour du crabe. / Lapin chocolaté et fritures orangées, ma madeleine de Proust en sachet. / Quand mon Roux et sa douce deviennent parents. / Marius est né ! / Radasse ou bêtise incarnée? La réponse toute trouvée./ LA question qu’elle se décidait finalement à poser. / LA réponse qu’elle n’avait pas envie d’entendre. / Les dimanches à l’asso. / Bienvenue Manon ! / Une épine enlevée dans un autre pied. / Reculer pour ne jamais sauter. / Ces parenthèses égoïstes à l’inestimable valeur. /A la recherche d’un doliprane. / Laisser s’entrelacer les ombres./ Jack London sans baratin / Joë, glissé. Là. / Marathon correction. / Révélation (in)attendue / Stan Smit(c)h, pâquerettes et pissenlits. / Ce sourire, mon trésor. /  Cerisiers en fleurs et pique-nique au parc. / Des pages gorgées de soleil. / Pas dans le cul aujourd’hui, merci. / Des week-ends trop courts. / De la froideur culottée à revendre. /Le tuteur d’une branche fragile. / Des  bières auprès de ma Blonde et de ma Rousse. / Quand le sombre Roi se meurt, il abîme une princesse en silence. / Rattraper les heures perdues. / Rébus cinématographiques et chantants. / J’peux pas. J’ai piscine. #Quileutcru / Une petite valise à ne pas trop remplir. / Un autre combat à mener. / La formidable légèreté des êtres. / Découvrir Vladimir et Clémence. /Celle qui décomptait les jours avant la retraite / Celui qui devra encore attendre quelques mois. / Déjeuner en famille avant le départ. ♥ / Le difficile choix livresque. / Poznan et Wroclaw, here we go! / Bières, balades, terrasses & co / Soleils d’été et mojitos / Des boucs à rendre chèvre. / Chassez l’injustice, elle revient au galop. / La mauvaise leçon d’élégance. / Un passé qui appartiendra désormais au silence / A la recherche du sosie de rue. / Ces premières fois qui en appellent tant d’autres. / Celui avec qui voyager prenait tout son sens. / Petit-déjeuner sous le papier crépon / L’Est, toi et moi.

Vos « moi après mois » (Mise à jour tardive de l’article suite à mon escapade polonaise… Merci de me transmettre vos liens.)

Stephie , Anne Véronique, Capp, Martine, Sandrine, Tiphanie, L’Irrégulière, Champagne, Mademoizela, Un livreunthé, Aelys, Sarah, Eleonore, Marie.

Publicités

19 réflexions au sujet de « Moi après mois: my April »

  1. Il est toujours très réussi ton moi par mois, je ne crois pas en avoir manqué un seul (même si je ne commente pas toujours), on sent quand même dans celui-ci, malgré ton euphorie de voyageuse, une certaine tristesse périphérique (le retour du crabe et les amitiés perfides sans doute).

    J'aime

  2. exercice intelligent (tu es intelligente) parce que tu dévoiles sans rien dire ! (je me comprends : je veux juste préciser que j’ai beau déchiffré tes jolis bouts de mots, je n’entends pas leur sens profond). Tu es poète : tu as ton propre langage et tes proches (ceux et celles qui te connaissent) savent le chemin de la compréhension. J’aime revenir vers toi parce que j’ai l’impression de toucher une autre berge, un autre monde plein de lyrisme et de mystère. Bref, continue !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s