Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

Un pull pour Otto – Ulrika Kestere

Voyage dans le Grand Nord

Dans le pays des si fascinantes aurores boréales, le froid s’empare vite de vos corps de jour comme de nuit. Le petit Otto, artiste lémurien des terres chaudes et arides se retrouve alors fort dépourvu quand il retrouve ses amis habitués aux basses températures. Le choc thermique pique et saisit ! Et il en faudra peu pour qu’Otto ait la goutte au nez et se retrouve frigorifié. Son voyage serait-il si vite gâché?

– Il faut que je peigne les aurores boréales pour les accrocher au mur de chez moi! – Sinon tu oublieras à quoi ça ressemble, dit Lisa. Nils et moi, nous oublions tout le temps.

Lisa et Nils jouent alors à merveille leur rôle d’amis. Dans la petite maison du bord de mer, la cheminée adoucit l’air vif du Grand Nord. On sent l’odeur des roulés à la cannelle et l’on se joindrait volontiers aux moments passés dans le sauna qui les enrobe de cette chaleur qui fait le grand écart avec les températures extérieures. Mais si la meilleure des idées était de jouer des fils et des aiguilles pour fabriquer le plus douillet des pulls hivernaux?

Filer, tisser, tricoter

À l’instar de l’amitié qui se tisse entre les personnages, le pull qui se tricote au fil des pages vient renforcer les liens qui unissent Otto Nils et Lisa. La tendresse – dans toute sa simplicité et sa beauté – s’entretient au fil de cette histoire très joliment illustrée. Grâce aux dessins à l’acrylique d’Ulrika Kestere, les lecteur·rices voyagent dans les pays nordiques et donnent aussitôt envie d’échappées belles au cœur de cette nature revigorante. Les animaux anthropomorphes sont le miroir de ces amitiés que l’on chérit, que l’on vive à deux pas les uns des autres ou que la vie nous éloigne un peu trop. Le temps des retrouvailles est souvent doux aidant bon gré mal gré à accepter l’heure redouté des départs. L’atmosphère graphique, soutenue par un jeu de couleurs vives et chatoyantes, nous plonge immédiatement dans un ailleurs où il semble bon de se reposer, où il paraît délicieux de prendre son temps, en prenant soin des gens que l’on aime.

Otto était tout ému. Il n’avait jamais rien reçu de pareil.

Un très bel album à lire au coin du feu emmitouflés dans un pull amoureusement tricoté

Un Pull pour Otto de Ulrika Kestere
Traduit par Nils Ahl
Éditions L’Étagère du bas
14€ / 32 pages / 2019

3 réflexions au sujet de « Un pull pour Otto – Ulrika Kestere »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s