BD de la semaine·Et mon coeur fait boum·Neuvième art

Les Esclaves oubliés de Tromelin – Sylvain Savoia

Des mains blanches l’empoignent, les peaux s’appliquent les unes sur les autres… Sans se mélanger. Leurs paroles sont incompréhensibles. Des démons de chair et d’os venus les chercher pour les précipiter en enfer. Chaque marche est plus douloureuse que la précédente. C’est le principe de la damnation.

Ils sont arrachés à leurs terres par des hommes convaincus que leur couleur de peau leur octroie l’autorité suprême. Entassés dans la cale d’un navire, ils cheminent pour être vendus à de riches propriétaires en mal de main d’œuvre. En Europe, nous entrons, paradoxalement dans l’ère du siècle des Lumières. Tragique ironie du sort.

Elle pensait que rien ne pouvait être pire que leur capture. Mais l’imagination se limite aux champs de la connaissance.

Les croyants diraient alors que les dieux se fâchent, les rationnels se satisferaient d’un déchaînement des éléments. Qu’importe, le périple prend une tournure encore plus tragique. Les flots brisent, avalent le bateau et la mort emporte, sans distinction de couleurs, les hommes libres et les captifs. Non loin de là, la petite île déserte de Tromelin, perdue dans l’océan Indien devient la nouvelle terre d’accueil des survivants. Cohabitation, enjeux de pouvoir, survie: ce séjour insulaire forcé aux tragiques rebondissements durera des années.

A quoi peut-on bien penser lorsque l’on est emmené de force vers un destin inconnu?

En parallèle à ce plongeon dans le XVIIIe siècle, l’époque contemporaine s’invite dans les planches. Dialoguent ainsi une BD historique, essentiellement narrative et des planches documentaires retraçant l’expédition de Sylvain Savoia sur cette île de Tromelin. Nous suivons alors le déroulement d’une mission archéologique qui prend une tournure d’autant plus forte que l’histoire des esclaves que nous lisons resurgit des siècles plus tard. (Ajoutez à cela quelques passages soulevant des réflexions – cruellement d’actualité – concernant les traces que les hommes laissent de leur présence sur Terre et qui appellent une urgente prise de conscience.)

Lire ces planches, c’est suivre Sylvain Savoia avec curiosité et passion. C’est découvrir assurément une histoire intense et cruelle d’Hommes d’une autre époque, mais aussi devenir, comme l’auteur, le témoin fébrile des recherches entreprises sur l’île de Tromelin. Ce récit discret et pudique intelligemment scénarisé et joliment dessiné laisse ainsi une place aux résurgences du passé et redonne vie aux fantômes d’âmes damnées dont l’acception de leur destin se veut aussi digne que bouleversante.

Le trait et la palette de couleurs sont clairement distincts pour distinguer les deux époques du récit. La BD se veut aussi plus bavarde dans la partie contemporaine, ce qui permet de souligner habilement la poésie de l’histoire des naufragés. Nombreuses sont les planches inondées par une luminosité intense, faisant parfois oublier la sombre machine infernale qui se met en marche lorsqu’il s’agit d’asservir les hommes.  Quant aux expressions des personnages, figées dans les cases sous de multiples plans, elles laissent entrevoir la rage et le désarroi face à la cruauté et à l’hégémonie des blancs. Et notons au passage que face à cette toute puissance masculine, de très beaux portraits de femmes à la volonté tenace viennent s’immiscer dans les rapports de force.

Une lecture édifiante, inoubliable, à mettre entre toutes les mains.

Quand on ne peut plus s’appuyer sur la raison, c’est l’instinct qui commande. Jusque dans les derniers instants. La fatalité s’occupe du reste. En silence.

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Et si l’on prolongeait cette lecture ?

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Un rendez-vous à prendre au Musée de l’homme à Paris: 13 février / 3 juin 2019.

L’album a d’ailleurs été réédité à cette occasion dans une nouvelle édition limitée de grande qualité, augmentée d’un dossier complémentaire pour prolonger le plaisir de lecture.

Les Esclaves oubliés de Tromelin – Sylvain Savoia

Dupuis – Aire Libre

ISBN: 9782800150383

20.95€/ 120 pages

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇

Ce mercredi…

La BD de la semaine est au milieu des livres!

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇

Chroniques des amoureux des bulles:

Blandine                  Brize                 Jérôme               Sandrine

Gambadou                Karine                    Mylène                Saxaoul

Soukee               Fanny                Eimelle                 Amandine 

Alice                     Iluze                  Vanessa                  Lucie

Azi Lis               Noukette            Caroline

32 réflexions au sujet de « Les Esclaves oubliés de Tromelin – Sylvain Savoia »

Répondre à nathaliesci Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s