Challenge accepted !·Des nouvelles !·L'Art du récit·Que jeunesse se fasse...

Dire l’amour – 10 nouvelles sur le sentiment amoureux – Collectif

Vous croyez que ça arrive des gens qui s’aiment toute leur vie?

Quelle plaie quand il faut prendre ses idées à deux mains et se mettre à écrire une nouvelle à la requête du professeur de français. Syndrome de la page blanche et rêvasseries de compensation. Et pourtant, la sacro-sainte inspiration est peut-être bien plus proche qu’on ne se l’est imaginé…

Quelle attente interminable que celle du SMS qui n’arrive jamais assez vite, court-circuité par tous les autres qui arrivent sans qu’on leur demande d’exister.

Quel joli goût d’interdit lorsque l’on se hisse en haut des toits pour observer avec la curiosité maladroite, les voisines se prélassant au soleil. Oublions les balcons, les Roméo de cette histoire préfèrent prendre de la hauteur.

Qu’il est beau ce garçon. Assurément le plus désirable d’entre tous. Et si ce n’était vraiment pas le cas, dans les yeux de cette fille-là ?

Qu’elle est troublante cette sensation. Celle de l’amour interdit. Celle du seul garçon qu’on préfèrerait ne pas aimer. Celle du sentiment qui ne se contrôle pas.

Qu’elle est douloureuse, la déclaration de désamour. Lapidaire. Torrentielle. Et encore plus lorsqu’elle est affiché sur les réseaux, sans autre forme de procès.

Qu’il est dur à verbaliser, ce secret, bien gardé.

Quel dilemme que de rencontrer celle qui fait revivre votre père et qui se rend coupable du désespoir de votre mère. Que faire de ces amours décomposées, recomposées, réinventées quand on se trouve au centre de nouveaux enjeux amoureux?

Quelle drôle de surprise pour un·e adolescent·e que celle de constater que les parents ont eux aussi des désirs et des sentiments.

Quelle douleur que de dire adieu, quand on a aimé toute une vie, l’amour de sa vie.

Je me sentais écartelé. Incapable de savoir si j’étais heureux. Peut-être redoutais-je de l’être. […] Je savais déjà que les adultes ne savaient pas oublier et que leurs rancunes durent plus longtemps que leurs amours.

L’amour a déjà fait couler tant d’encre que l’on se demande si tout n’a pas déjà été écrit sur lui. Assurément. Peut-être? Très certainement. Mais des amours naissantes, des amours avortées, des amours passionnées des amours tues ou manifestées avec ferveur, il en existera encore et toujours. Sujet intarissable, il est au cœur des thématiques étudiées en classe de 4e et l’on sait que l’adolescence est un âge fortement agité par la si délicate question amoureuse.

C’était la première fois qu’un garçon voyait mes seins et que je caressais une peau d’homme. […] C’est ta première histoire d’amour. C’est ton premier bonheur.

Ce recueil propose ainsi dix textes signés par un collectif d’auteurs et d’autrices qui se frottent à ce vaste sujet. Explorant l’amour sous tous les angles et tous les âges, les nouvelles se lancent à cœurs perdus dans cette exploration sentimentale alliant différents tons qui passent de l’humour frais et léger aux récits plus sensibles. Les pages dévoilent ainsi des amours plurielles et disent combien nos émotions et nos désirs nous construisent et nous forgent. Fragilisé·es, troublé·es, fort·es de leurs choix, grandi·es: les personnages ont le cœur qui palpite et il sera difficile de ne pas se retrouver à travers l’un ou l’autre de ces portraits très ancrés dans le quotidien et toute sa complexité. (Mention spéciale pour la nouvelle finale qui était ô combien parfaite pour clore un tel projet collectif.)

Mai en nouvelles chez La Nuit je mens et Hop sous la couette ! Ma première sélection avec de la jeunesse pour ouvrir le bal de mai.

Dire l’amour – 10 nouvelles sur le sentiment amoureux Collectif
Jean-Noël Blanc, Régine Detambel, Dominique Dyens,
Caroles Fives, Hervé Giraud, Jean Molla, Sélim Nassib
Éditions Thierry Magnier – Collection romans adolescents
10.50€ / 176 / 2019
Dire l’amourLittérature jeunesse Mai en nouvelles

15 réflexions au sujet de « Dire l’amour – 10 nouvelles sur le sentiment amoureux – Collectif »

  1. J’attends avec impatience ta sélection adulte, et moi qui ne suis pas du tout fan de littérature jeunesse ( la honte pour une prof doc… mais je me soigne ) tu me donnes envie avec ce recueil 🙂 bonne journée Moka !

    Aimé par 1 personne

    1. Curieuse (et au regard de ma maigre expérience dans ce genre) je ressens plus cette inégalité dans les recueils liés à un auteur. La plume faiblit ou ne convainc pas tout le temps alors que j’aime la diversité des styles quand il est question de collectif. (Dit-elle en ayant lu 2 collectifs dans sa vie le reste n’étant que du Maupassant, Gautier ou Poe…) Et même aux adultes en fait. Parce qu’il évoque l’amour chez les ado et dans le regard des ado (Amour parental / beau-parents/grands-parents…) C’est un mélange de points de vue inter-générationnels hyper intéressant.

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai du mal avec le genre. Moi qui n’aime pas enchaîner, je laisse traîner, trop traîner. Et j’oublie…

    Ah l’amour! Sujet tant traité et inépuisable, toujours pareil et si différents. Un sujet dont je me lasse pas 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’en lis très peu mais le challenge était l’occasion de m’y frotter moi qui répète à tout va que je ne suis pas trop nouvelles. Et finalement cela n’a rien de déplaisant. Loin de là.

      J'aime

    1. Moi aussi ! Je trouve ça très bien pensé et cela permet de croiser les regards, les voix et les plumes.
      J’aime aussi l’idée d’aller aussi vers les écrits jeunesse pour ce mois durant lequel les nouvelles pour adultes ont la part belle.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s