Premières lignes

Premières lignes #2

Je dormais lorsqu’il est mort. J’avais appelé l’hôpital pour dire bonne nuit une dernière fois, mais il avait sombré, sous des couches de morphine. J’ai pressé le récepteur contre mon oreille pour écouter sa respiration laborieuse à travers le téléphone, sachant que je ne l’entendrais plus jamais. Ensuite, j’ai rangé mes affaires avec calme : mon…… Lire la suite Premières lignes #2

A l'heure parisienne·Et mon coeur fait boum·The place to be·Vous avez dit culture ?

Patti Smith à l’Olympia.

Lui: Indice: PS. (Et ce n’est pas le parti socialiste.) Moi: RM ? [ndlr: Robert Mapplethorpe] Lui: Bien joué ! Voilà. Juste quelques mots pour deviner la surprise qui m’attendait ce soir-là. Un saut dans un carrosse noir avant de filer vers la capitale. Jean noir, converse et tee-shirt Les Fleurs du mal (cadeau de…… Lire la suite Patti Smith à l’Olympia.

Vous avez dit culture ?

Mapplethorpe au Grand Palais.

 » I’m looking for perfection in form. I do that with portraits. I do it with cocks. I do it with flowers. »  » J’ai une admiration sans limite pour le corps nu. Je le vénère. » Du noir, du blanc. Parenthèses grisées. Deux longs couloirs pour 250 clichés. Les courbes des corps nus, l’art de la…… Lire la suite Mapplethorpe au Grand Palais.