L'Art du Roman·Rentrée littéraire

Et j’abattrai l’arrogance des tyrans – Marie-Fleur Albecker

On dit que c’est au bout de trois générations que le souvenir d’une personne normale, ou quelconque, comme vous et moi s’efface; Johanna n’était pas quelconque mais c’était une paysanne et c’était une femme, ce qui n’arrange rien à la mémoire des hommes, et elle n’a pas eu d’enfants. Des impôts, des innocents qui trinquent,…… Lire la suite Et j’abattrai l’arrogance des tyrans – Marie-Fleur Albecker