Et mon coeur fait boum·Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

On l’a à peine remarqué – Frédéric Maupomé & Stéphane Sénégas

Au début, c’était juste un trait. On l’a à peine remarqué. C’est d’abord une petite trace de rien, fondation invisible de ce qui pourrait pourtant s’imposer à nos yeux. Alors on la tolère naïvement, on fait presque comme si elle n’existait pas, on joue même un peu avec cette curieuse invitée. Et pourtant, ce qu’on…… Lire la suite On l’a à peine remarqué – Frédéric Maupomé & Stéphane Sénégas

BD de la semaine·Neuvième art

Un travail comme un autre – Alex W. Inker

Quand il croise pour la première fois Mary plongée dans son livre, il ne peut s’empêcher de l’interpeller et de tout faire pour attirer son attention. D’abord méfiante, elle cèdera après quelques bavardages littéraires assez inattendus dans la bouche de cet ouvrier en salopette. Quelques années plus tard, le couple bat de l’aile. Roscoe a…… Lire la suite Un travail comme un autre – Alex W. Inker

Et mon coeur fait boum·L'Art du Roman·Lire l'ailleurs.

Rafael, derniers jours – Gregory Mcdonald

À Morgantown, les gens n’avaient pas vraiment peur de la police. Les tribunaux savaient que les amendes ne seraient jamais payées, qu’ils ne pouvaient pas rendre le permis de conduire qu’ils n’avaient jamais passé, et qu’aller en prison était l’occasion de se laver, d’enfiler des fringues propres et de manger tous les jours. Hormis pour…… Lire la suite Rafael, derniers jours – Gregory Mcdonald

Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

Hector et les bêtes sauvages – Cécile Roumiguière & Clémence Monnet

Elle m’a laissé là, recroquevillé au fond du tiroir. Oublié. Elle est trop grande pour avoir un doudou. Niché au cœur d’un tiroir, Hector l’ours doudou n’a pas la moindre envie d’être relégué au rang des souvenirs d’enfance qu’on oublie. Avec tendresse, il songe à cette demoiselle ensommeillée dans le hamac du jardin familial. Celle…… Lire la suite Hector et les bêtes sauvages – Cécile Roumiguière & Clémence Monnet

Listomanie·Lovely friends·Moi après mois...·Mon nombril

Moi après mois: my May

Watership Down, ce roman prêt à quitter mes étagères / Une pile d’une cinquantaine titres qui n’ont pas peur des quarantaines imposées. / Presque oublier qu’un jour le muguet a eu l’odeur d’un cœur fané. / Une soirée à distance avec les princesses disponibles / Ces meufs-là, elles sont terribles / Rire aux éclats de…… Lire la suite Moi après mois: my May

Challenge accepted !·Les classiques c'est fantastique·Lire l'ailleurs.·Listomanie

Good morning England or America !

 Les classiques c’est fantastique !C’est désormais un rendez-vous donné par Fanny et moi chaque dernier lundi du mois autour d’un thème défini. L’idée était au moins de s’assurer d’une lecture par mois entrant dans la sacro-sainte classification des classiques. Après un rendez-vous zolien pour lancer les festivités, nous avons choisi d’aller voir du côté des…… Lire la suite Good morning England or America !

Et mon coeur fait boum·L'Art du récit·Les classiques c'est fantastique·Lire l'ailleurs.

Mémoires sauvés du vent – Richard Brautigan

Eh oui, tout se serait passé autrement si Superman m’avait dit d’aller chercher un hamburger.  Il sème ses mots comme des graines de souvenirs. Ceux que l’enfance lui a offerts: une mère débordée par la vie, dépassée par ses amours bancales, une passion obsessionnelle pour les hamburgers, des journées de pêche avec un vieux barbu…… Lire la suite Mémoires sauvés du vent – Richard Brautigan

Et mon coeur fait boum·Les classiques c'est fantastique·Lire l'ailleurs.

Mon Chien Stupide – John Fante

Elle était pourtant adorable, mon Harriet : vingt-cinq ans qu’elle tenait le coup à mes côtés ; elle m’avait donné trois fils et une fille, dont j’aurais joyeusement échangé n’importe lequel, voire les quatre, contre une Porsche neuve, ou même une MGGT ’70. Un chien au poil hirsute vient divertir un couple en perdition, rongé…… Lire la suite Mon Chien Stupide – John Fante

L'Art du Roman·Les classiques c'est fantastique·Lire l'ailleurs.

Des souris et des hommes – John Steinbeck

Où c’est-il qu’on va George? […] J’ai oublié, dit Lennie doucement. J’ai essayé d’pas oublier. Vrai de vrai, j’ai essayé, George.Lennie Small et George Milton. Cul et chemise, doigts de la main, copains comme cochons. Prenez l’expression qui vous chante, tant qu’elle témoigne de leur complicité fraternelle. Le premier est aussi massif que l’autre est…… Lire la suite Des souris et des hommes – John Steinbeck

Et mon coeur fait boum·L'Art du Roman·Lire l'ailleurs.

Watership Down – Richard Adams

Ce qui me frappe, c’est qu’ils ont tous l’air triste comme des arbres en novembre.C’est d’abord un présage qui n’augure rien de bon, une vision glaçante dont les contours peinent à être clairement définis. C’est ensuite un sentiment oppressant qui s’empare du jeune Feever, trop frêle et discret pour que ses pairs daignent accorder le…… Lire la suite Watership Down – Richard Adams