Listomanie·Lovely friends·Moi après mois...·Mon nombril

Moi après mois: my December

Des livres pour ma Peach / Ces entretiens avec celui qui m’amuse définitivement. / Se dispenser des filtres de la bienséance / Ma Soeur Noël 2022 / Le lyrisme des vendredis imbibés / Yo 2.0, DJ marmite / Célébrer l’anniversaire de Gwen / Ces shots de rhum qui ont naturellement le bon goût de la fausse bonne idée / Danser, encore, toujours. / Ma Pouly débordée / C’est un mec bourré qui m’a tatouée. Aucun regret de m’être fait tatouer par ce mec. Je savais qu’il était bourré puisque c’est moi qui lui payais des bières. Il était amérindien. C’était dans une case. #maqueen / BDM & white wine / Consommable, consolable ? / Les lieux du crime / How I met Eddy-Andy / Retrouver les petits potes / Revirement, premier du nom. / Lasagnes & carrot cake / –Ton gâteau était incroyable ! -Quelqu’un en veut encore ? – Non merci. / Photo vomi / Perplexité binômesque / Ollie chérie / Première fan d’Erwan(n) / C’était le dernier doux dimanche / Le surlendemain sans lendemain. / Elle adore, elle se laisse, elle s’enflamme, elle se fâche, elle pardonne, elle abandonne. / Les mots du désarroi / La lettre-morte comme un ultime clin d’œil à la Rachel de Price / Les sentiments, ce concept aussi surcotée que bafoué / Un manteau une armure comme une autre peau / Ne pas chercher un sens à ce qui n’en aura jamais. / Plaindre tellement ton cœur depuis qu’on ne peut plus briser le mien / Moi j’vous entends même si vous m’écoutez pas / Le sapin de l’appartement au vieux plancher décorseté / Dans le train pour Paris / La province qui nique Paris lors d’une course-métro / La marinière troquée contre le bombers / Fashion Red Star / Livre & chocolat chaud du côté de Ménilmontant / Mains froides et corps chauds / Au bout de la rue du Repos / Chez le patron Tampographe Sardon / S’engouffrer dans les allées bondées de la Bellevilloise pour la troisième édition du festival Mi-livre, mi-raisin / Liberté, bière & ballon rond / Les voisins bien sympathiques / Au théâtre ce soir / Les quelques secondes de décalage qui en révèlent un autre plus tenace / Petit matin et petit jour / Avoir bon dos / Rappelle-moi que j’ai un train et des sacs déjà trop lourds si tu vois que je me laisse un peu déborder par cette librairie. / Le Monte en l’air et autant de dilemmes que d’étagères. / Ce froid qui te saisit dès le petit matin / La double paire de chaussettes qui aurait pu me sauver de l’amputation / Une certaine idée de l’abandon / L’habituel silence des jours et des semaines d’après. / Cette fucking dernière semaine marathon / Tristan vs Titouan / Chorale et festivités de fin d’année / Mon chef, ce Père Noël poète / Le mug qui m’a parfaitement cernée / L’atelier artistique & le goûter en compagnie des 4D / Le soir de fête / Retrouver les copains dans le cafés des cours libérés / Paulo qui sert désormais l’Uby adoré. / La Team B métissée / L’after vin et girafe / L’after de l’after et les coupes qui pétillent chez la voisine / Rire toute la nuit, dormir longuement le jour / Faille temporelle ou ce samedi qui disparaît dans les draps / Buller chez les voisins ce dimanche-là / Yo, Romu et Loïc ou le trio de choc / Trinquer avec mes copines et toute la joyeuse tribu / Se réinventer / Le petit virus de merde qu’on chope évidemment au début de vacances / Insomniaque je ne me repose jamais, le jour je mens la nuit je créé une armée, capable le matin de vous affronter. / Siestes et litres de thé / La PAL des vacances de Noël / Opération sablés / Ce soir, il est temps de boire du champagne et de danser sur les tables / Le traditionnel Noël princier, follement, sublimement, merveilleusement honoré / Les déhanchés, boomerangués / L’ivresse dont nous seules avons le secret / Ce qui se murmure ces soirs-là en robes pailletées sur canapé / Le matin doliprane ou l’inévitable rançon des grands soirs / Le brunch querrorivain sous plaid avec les adorées / La traumatisée du ver de terre / Retrouver Dom et Peach / Ces pères décidément si fébriles / Ces jeux et ces chansons qu’on s’invente / Malin, je t’adore, tu me fais trop rire / Bluffée par Buvard de la merveilleuse Julia Kerninon / Un soir au menu de bord de mer / Les lueurs des bougies qui inondent l’appartement au vieux plancher / L’absent bien présent / Le Noël du jour d’après / Chercher le Vieux Barbu sur le toit terrasse avec une Petite bouclée digne d’une Sherlock en puissance / Les souliers qui disparaissent sous les paquets / La distribution de Jo, lutine organisée / Pourries gâtées / De nouvelles plantes adoptées grâce à l’autre Barbu / Les lobes parés des mêmes atours pailletés / Camping de girls ou trois générations sur le vieux plancher / C’est ça ou je crève / S’en tamponner allégrement / Carte de vœux pour les résistant·es de l’épistolaire / Laisser de côté les Tops et Flops littéraires pour 2022, une certaine idée de la flemme / Le bilan musical Deezer qui place en tête la chanson écoutée un milliard de fois l’hiver dernier. / Ciao l’année si curieuse. / Aller où il fait beau.

BO des jours énumérés : Sunsetz – Cigarettes After Sex

Le moi après mois de Fanny / Mag

Publicité

4 réflexions au sujet de « Moi après mois: my December »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s