BD de la semaine·Neuvième art

Simone et moi – Simone F. Baumann

S’il y a bien une chose qu’il me reste après cette lecture, c’est le sentiment prégnant d’être plutôt heureuse de ne pas être dans la peau de Simone, jeune femme qui porte en elle bien des traumatismes et des douleurs, des dualités indomptables et une certaine idée de l’insoutenable lourdeur de l’être. Dépression, hypersensibilité, rapport complexe à l’autre et cercle familial dévastateur: voilà un bien sombre portrait pour cet anti-héroïne particulièrement tourmentée.

À travers plusieurs séquences qui se font les pierres friables d’un édifice autobiographique parcellaire, nous nous trouvons confronté·es à toute la complexité d’une vie qui tâtonne et se cherche constamment. Derrière ces tableaux rarement flatteurs se tisse le portrait d’une génération complètement perdue, flinguée aux antidépresseurs, étouffée par une société source d’intimes et puissantes angoisses.

Ce n’est pas ma fille ! Chassez le diable qui est en elle !

Dès les premières pages, une évidente distance s’est installée entre Simone et moi. Peu d’elle trouvait un écho chez moi, tout m’éloignait de cet univers dans lequel elle se noie. Néanmoins, j’ai pu mesurer à travers ce témoignage d’une grande sincérité et d’une évidente liberté de ton, toute l’importance du dessin et a fortiori de l’écriture dans la construction de soi, dans la déconstruction ou l’affrontement de ses démons, de ses errances intimes.

 

La lecture de l’album de Simone F.Baumann demande un certain lâcher prise. Tant pour le sujet abordé que pour les crayons qui illustrent ces bribes de vies et les nombreux questionnements existentiels de l’autrice. Fruit d’un travail sur le long terme , il est le prolongement mais surtout l’agencement de pages consignées pendant plusieurs années: un récit introspectif qui met en lumière les pensées sombres et les ombres dévorantes d’une jeune femme rongée par un mal invisible qui finit par transparaître, comme exhumé de ses petits carnets qui privilégient l’illustration et économisent les mots.

Et qui se soucie de toi maintenant?

Le trait n’est pas de ceux qui captivent au premier coup d’œil, il se veut parfois âpre, incroyablement triste et bancal. Le crayon griffe, hachure, tranche. Les corps sur ces planches semblent épuisés, disloqués à l’instar de l’état psychique de l’héroïne et les visages aux regards perdus sont empreints d’une grande mélancolie laissant planer un malaise évident qui ne saura parler aux lecteur·rices de bande-dessinées qui affectionnent les illustrations plus lisses et conventionnelles. Sans nul doute, que l’on adhère ou non à cet univers, cette lecture n’en demeure pas moins troublante dans la mesure où elle dévoile – avec une violence symbolique rare – ce que tant de personnes cherchent à masquer. Un témoignage percutant et sans fard qui dérangera autant qu’il intriguera.

BO des pages tournées: Anxiété – Pomme

Simone et moi de Simone F.Baumann
Les Éditions Martin de Halleux
 29€ / 352 pages / 2021
LABEL DÉCOUVERTE JEUNE TALENT FRANCE INTER 2021
PRIX DELÉMONT’BD DE LA PREMIÈRE ŒUVRE SUISSE DE BANDE DESSINÉE 2021

Bande dessinée / 9e Art / Et moi et moi et moi.
 

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Ce mercredi, les amoureux·ses des bulles
sont Au milieu des livres.

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Antigone                           Nath                             Mylène                            Cristie

 Soukee                        Fanny                     Bidib                          Pati                        Sabine

Noukette                    Blandine                     Caroline                      Stephie                      Hilde

13 réflexions au sujet de « Simone et moi – Simone F. Baumann »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s