L'Art du Roman·Les classiques c'est fantastique

Le Blé en herbe – Colette

L’année dernière, Philippe avait quinze ans ; chaque anniversaire relègue dans un passé trouble et misérable tout ce qui n’est pas Vinca et lui. L’aime-t-il donc à ce point ?

Tous les étés se ressemblent pour Philippe et Vinca. La saison estivale sonne comme un doux rendez-vous qu’ils ne sauraient manquer. Dans leur villa de bord de mer, leurs parents se retrouvent chaque année et les deux enfants partagent désormais une complicité étonnante. Cette relation fusionnelle prend une tournure plus ambiguë avec l’adolescence. Les regards changent et l’autre devient soudain l’objet d’un désir neuf qui perd de sa candeur enfantine. Entre ces deux-là, l’avenir semble déjà tracé avec une évidence certaine. Encore quelques années de patience et un mariage scellera les sentiments naissants.

Mais il arrive que ces certitudes hâtives prennent d’autres chemins… Non loin de la villa vit la mystérieuse Camille Dalleray, une jeune femme qui sera loin de laisser Philippe indifférent. D’un hasard en rendez-vous qui se multiplient, Philippe se voit emporté par un tourbillon de désir et tente de conjuguer tant bien que mal ses émotions contradictoires. Que faire de sa part d’enfant qui aime profondément Vinca et de cette nouvelle rencontre lui ouvre les portes de sa vie d’adulte?

Pendant que tu me tourmentes, dit-elle, au moins, tu es là…

Le Blé en herbe est le roman d’un été. Celui des ruptures et des désillusions, des passions inattendues qu’on assouvie, des blessures assassines qui nourrissent la jalousie. Colette joue avec les codes et les conventions de l’époque en laissant vivre sous sa plume une histoire d’amour initiatique entre un jeune garçon et une jeune femme un peu plus âgée que lui. Elle cristallise à merveille toute la dualité entre désir charnel et amour pur qui vient bouleverser son héros. Lecture au goût de scandale, ce récit se veut tout en retenue et pudique, parfois un peu précieux mais absolument clairvoyant. Colette accorde une place de choix aux tourments amoureux et aux questionnements qui sèment la discorde dans une relation jusqu’alors très apaisée et sereine.

Si ces pages n’ont plus aujourd’hui le caractère irrévérencieux que l’on a pu leur prêter autrefois, elles sont assurément un portrait piquant de ces vies qui basculent, de ces relations qui perdent de leur superbe en se croyant fortes et solides. Un petit roman au goût de sel et d’embruns, qui laisse aussi la part belle à la contemplation des paysages de bord de mer, témoins des douleurs si vives qui déchirent les amours en perdition. Un premier Colette qui en appelle indéniablement d’autres…

Dernière chronique pour cette semaine « Les classiques c’est fantastique » consacrée aux romans adaptés au cinéma ou en BD. Rendez-vous bientôt pour le bilan. Le prochain thème sera donc « Et moi, et moi, et moi » sera consacré aux autobiographies, journaux intimes, et récits de vie. Et toujours en compagnie de Fanny.

La chronique de Manon.

Les classiques c’est fantastique [Saison 2]

Le Blé en herbe de Colette
Adapté au cinéma
par Claude Autant-Lara en 1954
Éditions J’ai lu
3 € / 128 pages / 1923
Les classiques c’est fantastique!/ Dire l’amour

23 réflexions au sujet de « Le Blé en herbe – Colette »

    1. Mais…. comment…. ? Jamais lu Colette ?
      Le Blé en herbe est inspiré des sentiments qu’elle avait envers le fils de son second mari Henri de Jouvenel. Le fils, Bertrand de Jouvenel, (pas un enfant, non plus..) a donc vécu une relation de 5 ans avec Colette.

      J'aime

  1. Je ne l’ai encore jamais lu (je n’ai pour l’instant lu que les « Claudine » que j’ai beaucoup aimé), mais il me fait bien envie (son œuvre est prolifique, mais j’avoue que celui-ci me tente clairement plus que d’autres, que ce soit par son résumé ou par ce que certaines personnes peuvent en dire – comme toi ici).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s