BD de la semaine·Et mon coeur fait boum·Neuvième art·Que jeunesse se fasse...

Le Jardin secret – Maud Begon

Quand Mary Lennox quitte les Indes, tout ce qui la rattache à son enfance n’est plus. Ses parents sont morts du choléra et elle doit quitter son grand palais colonial pour regagner son Angleterre natale. Les yeux cernés, le teint blafard et les lèvres grimaçantes, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Détestable et tyrannique, enfant gâtée et capricieuse, elle est une demoiselle difficile à apprécier et pour qui l’on peine à éprouver de l’empathie.

Il n’y a jamais de printemps dans une chambre de malade.

L’orpheline colérique se retrouve chez monsieur Craven, son riche oncle, chargé de son éducation. Si le cocon est un écrin doré, l’accueil n’est guère chaleureux. Cet homme solitaire et brisé vit en ermite dans une grande pièce du manoir, refusant de voir l’enfant. Il n’est que chagrin depuis la mort de sa femme. Voilà dix ans qu’il a perdu l’amour de sa vie et qu’il est incapable de surmonter cette douleur incommensurable. Livrée à elle-même, Mary découvre le domaine qui sera désormais le sien et parcourt les allées verdoyantes du jardin. Elle fait d’un rouge-gorge un ami précieux et discute longuement avec le jardinier, seul interlocuteur qui semble lui manifester un peu d’attention. Au cours d’une conversation, elle apprend qu’il existe, bien caché, un jardin secret clos à jamais. Havre de paix, sa beauté s’est éteinte avec la femme de Craven, tragiquement décédée. Une histoire de clé dorée enfouie dans la terre et de porte secrète vient titiller la jeune fille qui, jour après jour, semble s’adoucir au contact de la nature.

Si t’étais une petite grive et que tu m’avais montré ton nid… Tu crois que j’irai l’raconter à toute la lande?

Premier tome adaptant le roman de Frances H.Burnett , Le Jardin secret marque le lancement d’une série BD qui a tout plaire. Les anglais sont friands d’histoires d’orphelins et de destins singuliers et l’arrivée de Mary dans la propriété de s’inscrit totalement dans cette atmosphère-là. Le scénario bien ficelé pose les jalons d’une intrigue romanesque qui donne follement envie de se plonger dans le roman (jamais lu à ce jour) et captive par sa capacité à dépeindre une héroïne et un décor en constante évolution. Juste dose de mystère, rencontres précieuses, construction identitaire à travers les liens qu’elle crée avec un monde qu’elle méconnait totalement, l’héroïne est de celles que l’on voit grandir comme une jeune pousse qui porte en elle ce qu’il faut de beauté et de caractère pour éclore joliment.

Peut-être que tu devrais être un secret toi aussi. Je vais rien leur dire.

Le dessin de Maud Begon nous plonge dans un univers végétal foisonnant. Entre jardin d’éden et serre zolienne de La Curée, les cases fourmillent de verdure et de fleurs en bouton qui sont toutes de jolies promesses pour la suite de la série. Le trait vif et expressif porte les personnages et souligne leurs caractères de manière très significative.

Enfin, l’album aux couleurs printanières explore, entre ombres et lumières, toutes les nuances de vert pour faire de ses planches de petits tableaux bucoliques d’une nature encore à dompter. Ce petit bout de terre caché est un refuge de feuillages et de branchages qui dévoilera toute sa beauté à cette enfant qui va apprendre à aimer, qui va découvrir la patience et l’importance d’avoir comme le dit Virginia Woolf, un lieu à soi. Et quoi de plus beau que ce lieu tenu caché, que ce repaire privilégiécultiver tous les secrets?

D’autres jardins à explorer:

Le Jardin secret – Première partie
Scénario dessins et couleurs de Maud Begon
D’après le roman de Frances H. Burnett
Éditions Dargaud
16.50 € / 96 pages / 2021
BD de la semaine / 9e Art / Que jeunesse se fasse

 

Chez Noukette

42 réflexions au sujet de « Le Jardin secret – Maud Begon »

  1. J’aime beaucoup ce livre qui a inspiré Kitty Crowther pour certains albums. C’est grâce à elle que je l’ai découvert. Je lirai peut-être cette BD même si ce n’est pas mes habitudes. As-tu vu les adaptations cinématographiques?

    Aimé par 1 personne

    1. Il faut savoir bousculer ses habitudes. Tant de choses à découvrir côté 9e Art… Et pour les adaptations, je n’en ai vu aucune pour le moment. Je compte bien les regarder quand la lecture du roman sera achevée.

      J'aime

  2. Je ne t’ai lue qu’en diagonale car je compte bien rencontrer Mary et découvrir ce jardin par le roman et la BD tout bientôt 🙂
    Et comme il n’y a pas de hasard, j’ai lu aujourd’hui l’album illustré par Lejonc Le jardin du dedans dehors que tu mets en parallèle 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Comme toi, il m’était totalement inconnu. Je l’ai commencé et j’adore ! Typiquement le genre de roman jeunesse classique qui me parle ! Et je vais ainsi m’éviter la frustration de l’attente du tome 2 pour connaître la suite de cette histoire !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s