BD de la semaine·Et mon coeur fait boum·Neuvième art·Que jeunesse se fasse...

Hématite – Victoria Maderna & Federico Piatti

Les vampires adorent faire semblant.

Hématite appartient à une haute lignée de vampires. En conflit perpétuel avec ses parents, l’adolescence est pour elle une période complexe. Se sentant incomprise, elle n’a l’impression d’être acceptée que par un petit cercle d’amis qui doit parfois se frotter à son tempérament de feu. Insolente et révoltée, elle est sous le joug de la menace parentale : si elle se fait encore remarquer, elle intègrera la prestigieuse école des vampires, celle qui n’accepte aucune autre espèce que la sienne. Très attachés aux valeurs traditionnelles, particulièrement regardants sur les fréquentations de leur fille, les parents d’Hématite veillent, à l’affût de la moindre faille. Et c’est bien là sa faiblesse puisque la volcanique demoiselle se met souvent dans des situations qui compromettent son avenir entre les murs de cet établissement. Et puis, il y a Émile, cet humain ténébreux passionné de littérature. L’idée de ne plus le revoir serait bien pire que celle de ne passer sa journée qu’en compagnie de vampires, elle qui déteste le sang et ne jure que par les infusions et potions herbacées. Mais comme il est difficile pour elle de ne pas se faire remarquer…

Mais c’est dans son sang, d’être un peu rebelle. C’est une Blackwood.

Premier tome d’une série réalisée conjointement par Maderna et Piatti, Hématite est une nouvelle héroïne jeunesse dont les aventures paraissent pleines de promesses. Dans une ville sombre si caractéristique des romans noirs ou gothiques, les personnages de cet album doivent vivre avec leurs différences et subir les préjugés de leur espèce. Les amitiés fidèles les aident à apprivoiser leur singularité et certaines situations délicates les conduisent à goûter à la désobéissance et à la transgression. C’est ainsi que chacun·e se construira et apprendra à grandir tout en traversant les tourments adolescents.

Comment porter autrement le fardeau de l’humanité ?

Le monde dans lequel nous plongeons au fil des pages fait évidemment écho au célèbre univers de Dracula. Tout un bestiaire de créatures obscures peuple les cases et l’on se plait à déambuler dans les rues pavées en compagnie de ces mythiques personnages fantastiques. Et quelle belle invitation que cette couverture ! Pour un premier tome, le scénario ne manque pas de rebondissements tout en sachant installer les premiers jalons d’une intrigue captivante. Le trait charbonneux déploie un univers sombre et le travail de la couleur retranscrit à merveille le côté obscur des décors. Pleine lune, lumière des bougies, manoirs grandioses et cimetières d’un autre temps, cet album très londonien est envoûtant à souhait. Une série à suivre, assurément.

Une lecture à découvrir après la trilogie Les Croques 1 / 2 / 3 de Léa Mazé.

D’autres histoires de vampires: Chaque jour Dracula / Petit Vampire (Mais je ne suis pas une très grande fan de Joan Sfar) / Dracula

Chez Stephie

 

Hématite – Tome 1 Sérénade
Scénario dessins et couleurs de Victoria Maderna et Federico Piatti
Traduit de l’anglais par Nora Bouazzouni
Éditions Dargaud
14.50 € / 72 pages / 2021
BD de la semaine / 9e Art / Que jeunesse se fasse

34 réflexions au sujet de « Hématite – Victoria Maderna & Federico Piatti »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s