Les classiques c'est fantastique·Listomanie

Ces livres que je suis censé·e détester

Un an de rendez-vous !

Et voilà. Douze mois. Déjà. (Qui l’eût cru?) Un an de lectures classiques pour nous qui estimions en lire trop peu. Pour terminer cette année faite de douze thématiques, un nouveau défi: celui de lire des livres qui n’avaient pas nos faveurs, ces genres que nous repoussions allégrement, ces pages agaçantes abandonnées éhontément ou de manière totalement assumée. Ces démons littéraires ont donc refait surface ce mois-ci.

À chaque mois son thème…

Après des pages zoliennes, une virée du côté des États-Unis ou de l’Angleterre, un passage sur les planches et sous le feu des projecteurs, une magistrale et collective ascension des pavés russes et une pause poétique, nous avons fait le grand saut pour un plongeon antique. Enfin, suite à notre duel Honoré et Gustave, nous avons dévoré ces histoires de famille qui ont tant fait couler d’encre. Les fêtes ont permis également de ressortir quelques contes classiques pour terminer l’année. L’année 2021 a commencé en permettant de réconcilier certain·es d’entre nous avec la science-fiction. Pour février, l’amour était à l’honneur et voilà que l’année se termine, grand écart absolu, avec ces livres que nous sommes censé·es détester

Les revirements de situation / Les révélations !

Peu réceptive à l’univers balzacien et après bien des semaines – que dis-je, des mois – de harcèlement littéraire de ma part, Fanny a cédé. Et elle a craqué pour Honoré et son Le Père Goriot. De son côté, Céline a aussi finalement cédé aux pages balzacienne avec plaisir puisque Sarrasine semble avoir été un titre apprécié.

Très belle surprise pour Lolo Coste qui a découvert l’œuvre rimbaldienne. Rimbaud étant le poète à qui va tout mon amour, monsieur Lolo Coste aurait été exclu naturellement de ce challenge si sa rencontre avec sa poésie fabuleuse avait été un échec. Je suis ravie que tu aies enfin découvert ses textes absolument flamboyants. (Sans aucune objectivité de ma part…)

Pati a choisi de son côté un titre politique: Aux jeunes gens de Piotr Kropotkine, sujet éloigné de ses lectures qui a finalement su lui parler.

Contre toute attente, Alice a retrouvé Romain Gary (que j’adore) et sera même prête à le relire si l’occasion se présente. C’est dire si ce challenge a su modérer nos réticences littéraires.

Même étonnement chez moi avec mes choix de lectures mensuelles. D’abord, l’exploit personnel d’être allée au bout de Gastby le magnifique qui m’avait jusqu’alors comblée d’ennui. Coup de théâtre au cœur des années folles, après un troisième début laborieux, j’ai fini par aimer vraiment ce texte et ce de façon totalement inattendue. Enfin, j’ai recroisé la route du mystérieux Bartleby tant détesté sur les bancs de la fac. Trouvé sans intérêt lors de ma première lecture, j’ai finalement regardé d’un œil neuf ce héros à part et hors du monde. Et j’ai même fait durer le plaisir avec l’adaptation BD signée José Luis Munuera.

Les mi-figue mi-raisin !

Fanny a trouvé que ce mois s’avérait parfait pour retrouver ses auteurs russes, friands de textes à rallonge… Elle a tourné les pages du fantasque Le Maître et Marguerite de Boulgakov. Une œuvre dont elle reconnaît le foisonnement narratif mais qui évidemment n’échappe pas à ces maudites longueurs qui la rebutent habituellement. Elle s’est enfin frottée à l’œuvre Archives du Nord de Marguerite Yourcenar dont la plume a la réputation d’être complexe. Bilan des courses? Si la plume convainc, l’histoire beaucoup moins. Elle ne s’avoue pourtant pas vaincue et retrouvera peut-être l’autrice pour un autre tête-à-tête espérons-le plus concluant. 

Natiora n’est pas très réceptive quand il s’agit de Barjavel. Et pourtant, sans être totalement séduite par La Faim du tigre, elle n’a pas tout rejeté dans ce roman-essai-pensées et est même parvenue au bout de sa lecture. De là à dire qu’elle relira l’auteur… Ne nous emballons pas.

Lili annonce la couleur: il lui aura fallu du courage pour surmonter cette thématique du mois jugée – à juste titre – totalement masochiste. Elle a pour cela réussi – au bout de trois essais – à lire le roman Nord et Sud d’Elizabeth Gaskell. Bravo ! D’autant que si bémols il y a, j’ai aussi relevé que dans cette douleur folle tu avais aussi pris du plaisir. Plains-toi va !

Les abandons ou les « plus jamais ça ».

Sans surprise – en tout cas de mon point de vue – le choix des bulles SF Les Technopères de Fanny aura été un échec cuisant.

Enfin notre Ourse bibliophile renvoie au fond de sa tanière Les Diaboliques de Barbey d’Aurevilly qu’elle n’a pas pu achever. Elle vous en dit plus dans sa chronique.

Et donc, on signe pour une année de plus?

Petit changement de programme le temps d’élaborer notre future liste de thématiques… Le mois prochain, nous vous proposerons le dernier lundi du mois, nos indispensables classiques. Débutera alors la suite des festivités. (Sachant déjà que le voyage et le focus Jules Verne occuperont les mois de mai et juin.) Vous continuez à jouer? Vous nous rejoignez?

7 réflexions au sujet de « Ces livres que je suis censé·e détester »

  1. Tu as casé le mot masochiste de Lili, you made my day!

    Tu sais bien que je signe et resigne ! ( Te souviens-tu que tu disais aborder les pavés russes pour savoir si tu continuais ou pas.., c’est au-delà de nos espérances !)
    Notre ténacité peut en être récompensée. Heureuse de faire la route avec toi et les habitué.e.s.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui comme je me souviens… Je savais que passer ce cap aurait quelque chose de décisif. Je suis sacrément fières de nous et de ce rythme. Hâte que cette liste soit actée pour me projeter côté lectures. Et pour la petite référence à Lili, ça me paraissait tout à fait à l’ordre du jour dans ce bilan !

      Aimé par 1 personne

  2. Masochiste, c’est bien le mot !
    Je n’étais pas très inspirée pour ce thème, comme je l’expliquais dans mon billet. En revanche pour le mois d’avril, j’ai trop d’inspiration, le tri va être difficile 😄
    Merci pour ce bilan, ça me permet d’aller voir les billets que j’ai ratés. Et je confirme, Barjavel c’est une affaire classée….

    Aimé par 2 personnes

  3. J’avoue que ce thème n’était pas forcément des plus simples, mais je suis ravie de voir qu’il a permis quelques voltes-faces des plus heureuses !
    Par contre, me voilà bien embêtée : j’avais vu sur la page des thématiques que le voyage était pour avril et j’ai déjà bien entamé mon classique pour ce thème ! Tant pis, je garderai ma chronique pour le mois prochain !
    Merci pour ces lectures fantastiques qui me donnent enfin l’occasion de piocher dans une PAL souvent délaissée !

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s