Et mon coeur fait boum·L'Art du récit

Elle est le vent furieux – Collectif

– Ils ne méritent pas les beautés que je leur offre. Il est temps qu’ils goûtent à ma fureur.
– Bien ma Dame, il sera fait selon vos ordres.

La nouvelle liminaire est sans appel. Les hommes et les femmes n’ont plus conscience de l’urgence de se préoccuper de la nature. Elle n’est plus un espace que l’on chérit, que l’on préserve et que l’on prend au sérieux. Reléguée au rang de personnage secondaire dans leurs petites vies qui n’ont que pour mot d’ordre le Je consomme donc je suis, la nature se meurt dans l’indifférence la plus complète. Face à ce constat alarmant, une révolte est en germe. Latente, elle s’apprête à renverser l’ordre des choses. La nature va prendre sa revanche et donner à ses locataires inconscients une occasion de gagner en humilité et de considérer autrement leur place sur Terre.

On ne réalise pas, quand tout va bien, la rapidité avec laquelle ce qu’on croit immuable peut s’écrouler.

Sophie Adriansen, Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Coline Pierré, Cindy Van Wilder, Flore Vesco. Elles sont des plumes-voix engagées qui vous racontent un monde qui ressemble au nôtre mais qui a perdu ou s’apprête à perdre ce qu’il a de plus précieux. Au milieu de nos vies qui suivent aveuglément leur cours, un petit grain de sable vient lentement se frayer un chemin dans l’engrenage. Et subitement tout bascule.

Six autrices réunies par Marie Pavlenko dans un recueil qui ne saurait se réduire au rôle de manifeste écologique. Ce sont aussi et surtout six imaginaires foisonnants, six manières singulières de convoquer cette vengeance et cette révolte de la nature. À chaque histoire son point de vue, à chaque récit ses réflexions à naître pour le lectorat. Certaines nouvelles sont au carrefour du réalisme et d’un récit de science-fiction écologique qui pourrait vite tourner au récit d’anticipation. Dans des styles, des formes et des tons très différents, elles ont quasiment toutes emporté mon adhésion tant j’ai été saisie par le propos. Mention spéciale à celles de Coline Pierré et de Flore Vesco. La première – que j’ai trouvée absolument magnifique – gagnerait à se retrouver entre les pinceaux d’un illustrateur, la seconde, est un véritable exercice de style que l’ingénieuse – et géniale – autrice de L’Estrange Malaventure de Mirella réussit habilement, rappelant tout son amour pour les mots.

Une valise pour trois
et rien dans vos affaires
si ce n’est votre foi
la peur et la misère.

Cruellement d’actualité, ces textes sont percutants et troublants puisqu’ils nous mettent face à nos dénis et nos aveuglements. Ils renvoient une image de notre société qui n’a hélas rien de si exagérée que cela. Interrogeant nos habitudes, ils laissent entrevoir ce que seraient nos vies en changeant quelques règles du jeu… L’être humain se retrouve ici dans une situation où la nature reprend ses droits, provoquant des changements radicaux dans son quotidien, lui qui pense que tout est acquis ou que tout lui est dû. Une lecture édifiante. En espérant que ce recueil bouscule bien des lecteurs et lectrices et que la fiction ne tienne pas ses promesses.

Elle est le vent furieux – Collectif féminin.
Monkey Palace – La revanche des singes Sophie Adriansen
Sauvée des eauxMarie Alhinho
Naître avec le printemps, mourir avec les roses – Marie Pavlenko
Nos corps végétauxColine Pierré
Extinction GamesCindy Van Wilder
Le récit recycléFlore Vesco

Éditions Flammarion jeunesse
15€ / 320 pages / 2021
L’Homme est-il toujours maître de la nature? / Littérature jeunesse (et pas que.)

15 réflexions au sujet de « Elle est le vent furieux – Collectif »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s