Et mon coeur fait boum·Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

Nuit étoilée – Jimmy Liao

Je ne sais pas depuis quand le silence s’est installé à la maison.

Quand la vie la chahute un peu trop, elle se réfugie dans le calme et la solitude de sa chambre. Alors qu’elle grandit et que l’adolescence la malmène elle s’accorde un instant de sérénité en observant les vies qui s’agitent derrière les fenêtres des appartements voisins. Équipée de ses jumelles, elle décortique d’autres vies que la sienne. Jusqu’au jour où un jeune garçon s’installe chez la voisine d’en face. La curiosité attisée, elle ne fera sa connaissance qu’une nuit où il neige à gros flocons. Alors que tout le monde se réfugie bien au chaud dans sa maison, quelle n’est pas sa surprise quand elle l’aperçoit allongé sur le toit. De jour en jour, la distance entre eux s’amenuise, le quotidien les rapproche. Lunaires, victimes des cruautés et bêtises adolescentes, les deux voisins deviennent amis. Inséparables et curieux de tout, la tentation de suivre leur chemin jonché de rêveries et d’envies d’ailleurs est grande. Quelque chose les appelle. Loin d’ici, là, sous la nuit étoilée.

Nous avons envie de nous enfuir. Mais où?

Pour ceux qui ne connaissent pas Jimmy Liao, sachez d’abord que je vous envie tant vous avez de jolies pages qui vous attendent encore. Son trait a parfois des petits airs d’un Sempé dont la délicate poésie aurait croisé la magie d’un film de Miyazaki. Expert dans l’art de dévoiler la fragilité des sentiments humains, il nous livre ici une histoire de solitude à combler ou soigner, de mal-être à laisser derrière soi ou à apprivoiser.

Chaque page – regorgeant de clins d’oeil artistiques à Van Gogh  ou Magritte – donne au quotidien une dimension profondément onirique. Les contours entre la réalité et l’imaginaire s’estompent pour laisser place à des pages au fil desquelles la fantasmagorie bouscule les souvenirs douloureux, offre une voie pour les avenirs qui ne seront pas toujours radieux, réveille les curiosités et les échappées belles qu’on ne saurait réduire à l’étouffement ni reléguer à l’oubli.

C’est doux, charmant, sans pour autant laisser le pessimisme et les failles derrière soi. Mais quoi qu’il advienne, une certitude s’impose, indiscutablement: lire les albums de Jimmy Liao est une magnifique fenêtre ouverte sur un monde qui vous enrobe de sa poésie pour faire joliment grandir et nourrir les imaginaires foisonnants.

Nuit étoilée de Jimmy Liao
Traduit du chinois par Chun-Liang Yeh
Éditions HongFei
19,90€ / 144 pages / 2020

7 réflexions au sujet de « Nuit étoilée – Jimmy Liao »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s