Coup de théâtre !·Et mon coeur fait boum·Les classiques c'est fantastique

Médée- Sénèque

Dans leurs entrailles mêmes trouve le chemin de ta vengeance, ô mon âme, si tu es vivante, s’il te reste un peu de ton ancienne vigueur; chasse tes craintes de femme et revêts ton esprit de la sauvagerie du Caucase!

La Médée de Sénèque donne le ton dès les premières pages. Elle remet sa colère aux divinités qu’elle implore en femme trompée. À eux de lui insuffler la vengeance et la colère noire que lui inspire Jason, l’époux volage et indigne des sacrifices commis sciemment par le passé. Pour que son plan atteigne son but, seule un acte monstrueux pourra racheter le déshonneur de cet homme incroyablement décevant. Et pour le toucher en plein cœur, pour dévaster jusqu’à ses entrailles, Médée ne reculera pas face au pire.

On aime, quand on périt, entraîner les autres dans sa chute.

Noires et sombres, violentes et démesurées: ses imprécations sont sans appel et cette Médée-là incarne la figure de la sorcière que l’on redoute parce qu’elle sait mêler sa voix et ses désirs puissants de vengeance à la force et au pouvoir des Dieux. La tragédie fait son œuvre à travers la machine infernale que sa jalousie déclenche. Plus rien ni personne n’arrêtera sa soif de haine et le Destin laissera s’accomplir le plus odieux de tous ses nombreux crimes.

Médée ne sait réfréner ni ses colères, ni ses amours.

Si cette version originelle du mythe connaît quelques passages longuets – à travers les voix du choeur – elle a le mérite d’offrir un portrait saisissant de Médée qui ouvre la pièce avec splendeur et l’achève avec fracas. Les échanges avec Jason sont d’une intensité qui a le goût des dernières fois et rappellent ce qui me séduit tant dans la réécriture d’Anouilh. Les mots de l’homme qu’elle aime sont gorgés de lâcheté qu’il justifie par des enjeux politiques et guerriers quand elle n’est que passion et  fureur. Héroïne de l’excès et de l’intransigeance, elle assumera le pire et le revendiquera, demeurant éternellement une une femme insaisissable, une incroyable muse noire que bien des plumes auront, après Euripide et Sénèque, eu envie de conter.

Cherche un nouvel objet, ma douleur: quel que soit le crime, ta main ne sera pas novice.

Achever la semaine comme je l’ai débutée, avec une lecture antique consacrée à mon héroïne préférée, également choisie par Alice. D’Euripide à Sénèque, ma manière de contribuer à notre rendez-vous Les Classiques c’est fantastique, coorganisé avec Fanny.

Mes chroniques autour du personnage de Médée en littérature:

  • Médée de Jean Anouilh (que j’aime d’amour.)
  • Le tome 1 de la série BD de Nancy Pena et Blandine Le Callet.
  • Le tome 2 de la série BD de Nancy Pena et Blandine Le Callet.
  • Le tome 3 de la série BD de Nancy Pena et Blandine Le Callet.
  • Le tome 4 de la série BD de Nancy Pena et Blandine Le Callet.
  • Médée d’Euripide.
  • Médée de Sénèque.
  • Médée de Corneille.
  • Médée Kali de Laurent Gaudé.
  • Médée de Max Rouquette.
  • Médée la magicienne de Valérie Sigward
  • Médée de Christa Wolf
  • Beloved de Toni Morrison.
  • L’Obscure Clarté de l’air de David Vann
Médée – Sénèque
Traduit du grec ancien par Pierre Miscevic
Rivages poche, dans la collection Petite bibliothèque
9,65€ / 77 pages / 2013
(Pour la présente édition)
Coup de théâtre – Médée au fil des siècles – Les classiques c’est fantastique!

10 réflexions au sujet de « Médée- Sénèque »

Répondre à Caroline Doudet Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s