BD de la semaine·Et mon coeur fait boum

Incroyable ! Zabus et Hippolyte

Quel est le point commun entre une boite de conserve, les petits tiroirs d’un bureau remplis de fiches qui se gardent pourtant en mémoire, un souffle rauque et saccadé qui tremble au bout du fil, une chevelure blonde, un nœud papillon trop grand, le Roi de Belgique, des piles de livres et des tonnes de lettres, des monstres suicidaires qui peuplent les cauchemars, un oncle au nez rouge et un père trop pressé? Ne cherchez pas plus longtemps: il s’agit de Jean-Loup.

Sa vie est réglée au millimètre près. Pas un pas de travers, pas un chemin sans petits rituels qui conditionnent le bon déroulement de sa journée. Tic Tac… Les heures s’écoulent au rythme de ses tocs qui font de chaque geste inlassablement répété un moment qui rassure. Le regard des autres et ce qu’ils peuvent bien penser de lui autres peuvent vite devenir une source d’angoisse et rien de plus facile que jouer la carte de la discrétion quand on est devenu expert en l’art de se faire oublier.

Franchement, un enfant qui démarre comme ça dans la vie, il est mal barré non? Mais vous ne savez pas le pire… Ça va encore se corser !

Sauf qu’un jour, le voilà sous les feux des projecteurs face à sa classe. Une prestation aussi remarquable que remarquée va faire de lui le représentant de son école à un concours d’exposés. Peu armé pour un tel périple, il part à Bruxelles pour défendre son titre à l’échelle nationale accompagné de son oncle haut en couleur et de son institutrice aux longues jambes. Dans ses bagages, une boite de conserve et des cendres. Celles de sa mère, à qui il confie des mots qu’elle n’est pas en mesure d’entendre. Sur sa route, une voiture en panne et un défi bien plus grand et insurmontable que celui de parler devant des regards qui le scrutent et le jugent au moindre mot prononcé.

Quand un album se voit affublé d’un petit autocollant vantant ses qualités et que le mot loufoque surgit je m’y plonge toujours avec une petite appréhension et reste sur mes gardes. Mais quand Zabus – auteur de l’inoubliable Macaroni – est aux commandes, on se sent vite emporter dans le théâtre de son petit monde qui peut se permettre parfois d’être un poil décalé (sans jamais être déroutant). Son incroyable héros rêveur a fait le deuil d’une famille ordinaire et a fait de ses rituels obsessionnels le ciment de ses équilibres précaires. À travers ces pages qui s’offrent de temps à autres quelques envolées fantaisistes, la vie et ses duretés se rappellent à lui tout en le poussant dans ses retranchements et en l’amenant à affronter ses démons qui ont le visage oublié des êtres qui se sont perdus en chemin.

Le brouillard, c’est un nuage qui n’a pas envie de voler.

Dans cet album Incroyable, une petite musique s’invite. Celle qui impose, silencieuse, son rythme et sa cadence. Celle, mélodieuse, des trajets aux petits pas qui résonnent sur le bitume, d’un moteur fragile qui s’emballe et s’arrête comme un cœur qui cesse de battre, d’un enthousiasme sans borne prêt à vous livrer les secrets des tiroirs, celle des mains qui claquent et applaudissent les héros des planches qui craquent.

Une histoire surprenante et délicate comme je les adore, porté par les dessins d’Hyppolite qui m’attirent de plus en plus depuis ma lecture de L’abominable monsieur Schteuple. Au-dessus de ces planches aux traits fins et aux petits détails qui fourmillent dans des cases gorgées d’aquarelle, l’aura de Sempé plane et semble – elle aussi – veiller sur ce petit garçon atypique dont le souvenir s’inscrira durablement en vous. À lire et à offrir.

Chez Noukette

 

Incroyable !
Scénario de Vincent Zabus, dessins d‘Hippolyte
Éditions Dargaud, Hors collection
ISBN: 9782205079654
21€ / 200 pages / Juin 2020

13 réflexions au sujet de « Incroyable ! Zabus et Hippolyte »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s