Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

Hector et les bêtes sauvages – Cécile Roumiguière & Clémence Monnet

Elle m’a laissé là, recroquevillé au fond du tiroir. Oublié. Elle est trop grande pour avoir un doudou.

Niché au cœur d’un tiroir, Hector l’ours doudou n’a pas la moindre envie d’être relégué au rang des souvenirs d’enfance qu’on oublie. Avec tendresse, il songe à cette demoiselle ensommeillée dans le hamac du jardin familial. Celle contre laquelle il se blottissait quand elle n’était encore qu’un bébé. Mais désormais, elle est l’aînée, témoin déstabilisée par la vie de la maisonnée qui a de quoi s’agiter avec l’arrivée de ce petit frère. Il crie, il pleure, il accapare l’attention et sème une terreur qu’elle seule semble ressentir. 


C’est là qu’Hector a un rôle à jouer… Dans un murmure discret, il invite cette petite fille à venir affronter la grande forêt. Celle qui abrite les monstres des peurs incarnées, celle aux chemins sinueux qu’il faut savoir observer et oser emprunter, celle d’un monde où la nature se mêle à l’imaginaire et pousse les enfants à se surpasser. Durant cette folle escapade pleine de ces symboles qui jalonnent les pages, une demoiselle apprend, sans même s’en rendre compte, à laisser lentement une place à ce monstrueux nouveau-né qu’elle redoutait. Sur sa route faite de pelotes et de fils colorés, d’arbres feuillus et de petites créatures, une enfant devient grande sœur et apprend doucement à appréhender ce grand bouleversement qui la touche de plein fouet.

Regarde ! Dans ta forêt profonde, il y a des ombres dévorées… le hurlement des loups, les galettes brisées du Petit Chaperon rouge… Un Petit Poucet égaré ! […] Mais pas de bêtes sauvages.

Hector et les bêtes sauvages est un album d’apprentissage qui raconte merveilleusement bien les tourments de l’enfance et ce qu’ils prennent comme immense importance dans ces petites vies qui ont encore tant à découvrir. Pendant que Cécile Roumiguière tisse l’histoire faite d’instants présents et de souvenirs avec ses mots toujours justes, ses mots de voyage, ses mots de poésie, Clémence Monnet tricote avec ses aiguilles-pinceaux, un album aux aquarelles douces et délicates. Un fil rouge qui lie les deux artistes, un fil qui se déroule et s’enroule entre l’enfance et la vie qui fait grandir l’héroïne qui a encore tant à apprendre de ce que devenir une grande sœur implique.

Quel que soit l’âge ou le sujet dont elle s’empare, Cécile Roumiguière le conte avec talent. Et voir ce talent-là conjugué à celui de Clémence Monnet est un véritable cadeau pour le lecteur qui cèdera, incontestablement, au charme fou de cette aventure haute en couleur et riche en émotions.

BO des pages tournées : LéonardLes Sœurs Boulay

Hector et les bêtes sauvages
Texte de Cécile Roumiguière, illustré par Clémence Monnet
Éditions Seuil Jeunesse
ISBN:
9791023511338
14,50 € /  40 pages / Septembre 2019

13 réflexions au sujet de « Hector et les bêtes sauvages – Cécile Roumiguière & Clémence Monnet »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s