Listomanie·Lovely friends·Moi après mois...·Mon nombril

Moi après mois: my December

Revoir Dom et ma Petite le temps d’un déjeuner / Tout ce qui brille / Le frottement du crayon sur la table, le bruit des doigts qui frôlent le clavier: la symphonie studieuse / Une ITW de Renaud Dillies pour La Mare aux mots / Un soir où la raclette fond comme le vin coule à flots avec les petits potes / Ce qui se troque contre une marinière / Retrouver Ollie / Quand Ollie rencontre Pouly / Camille c’est la seule meuf au groupe sanguin bordeaux positif / Tête encapotée explosive / Et en plus tu illustres, c’est moche / Sombrer un peu. / Partir de chez ma Blonde sur la pointe des pieds / Le trajet dans la brume / Quatuor au central / Monsieur Poulpe et Fisher: ça part! / M’endormir avec ma Blonde / Celui qui désertait la chambre pour dormir avec deux chats. / Une salle qui se pare de quelques lumières festives. / Ceux qui se sentaient bien ici. / Un abonnement Raclette et Petits potes dont on ne se lasse pas / Un texto pour mon Roux en souvenir de nos dernières danses / Nostalgie géographique / Celui qui voyait se réveiller sa passion dévorante pour Priscilla / Un trinôme qui chante au coeur de la nuit / Jacky et ses Jackettes pour une tournée endiablée et avinée./ De la difficulté d’affronter les lundis / Celle qui manquait définitivement et cruellement d’imagination. / Une semaine qui me déplaît. / Je déguste une clémentine comme je dégusterais un whisky-coca / Confier des robes à ma Roussy / Quand Branly-Brady t’offre « ses boules » et des céréales pour Noël. #Gnééé / Opération visites de stage / Célébrer les 27 ans de ma pétillante Pauline / Celles qui se disaient qu’elles s’aimaient sur un balcon. / Se dire qu’on s’aime dans un couloir. / Retourner, impatiente et épuisée, quelques rues plus bas. /  Ce sera donc L214. / Un dernier midi festif avec la Team B / Avalanche de post-it colorés / Ce jeudi musical / Dom qui me rejoint pour un samedi qui annonce les fêtes / L’inextinguible attrait du zinc / Un rythme qui peine encore à se trouver. / La sieste qui se prolonge dans un canapé / Passion croustillons / Ce qui se trouve peut-être dans le houblon / Un doute à éclaircir / Une réponse immédiate et sans appel /  Dévorer Vorace / Pull de Noël et repas de fête / Démasquer son Père Noël so Hot(te) et offrir Cigale à celle dont je suis le Secret Santa / Enfin trouver les présents recherchés / Un mug rempli de chocolats venu d’Allemagne, un porte-clé de Norvège #Ilovemestrolls / Une Mokamingo qui se transforme hotte de Noël / L’ironie des calendriers / Le flagrant-délit du Cube / Tu comprendras. / Celui qui, en quelques beaux mots, redorait à lui seul le blason peu glorieux de la gente masculine / D’ordinaire, pour nous protéger d’un tour imprévisible et désagréable que prenaient parfois les événements, nous avions la tendresse. Mais ce soir-là, elle paraissait bien insuffisante. / Ici mais ailleurs… / Revoir Simon lors d’un showcase à La Malle à disque / Ce qui se noie dans le blanc / Ce qui se dit les soirs tardifs / Un brunch de Noël à La Brûlerie pour le début des vacances / Croiser Eddy / Revoir ET dans une salle obscure / Une démarche qui rappelle Peach / Celui qui provoquait mon côté pirate / Quand les mots de Siaudeau épousent à merveille ce matin-là / Un corps qui tangue / Ouvrir une parenthèse festive / Qui achète un croco achète un veau. / Habille le chagrin de bonheur Dans le doux secret de l’oubli… / Table de fête et papiers froissés / Du doré, du chaud, du papier./ Bélix in the box / Craquer pour des craquelins / Ma Doudou-Peach ou le petit Christmas-Ferrero / Célébrer l’anniversaire d’un ami très cher chez Rosa. / Si Dieu s’approprie aussi les nouvelles technologies… / Celui qui recevait un courrier de l’Assemblée / – J’ai un cadeau pour toi. – J’ai un cadeau pour toi. / Un joli passeport imaginaire pour Lisbonne / Vivre de sommeil et de lecture / Petits potes à l’Atelier d’Alex. / Vin rouge et petits pois / De la crème au Nectar? / Call me Pauline / Le très chouette Eliott / How we met James, from Pennsylvania. / Planches et boutanches. / Une bouteille réduite à la mort subite / Trottoir et Gros Cube / L’insoutenable légèreté des êtres / Selfivres by night / Envelopper la faiblesse d’un tricot / L’été qui joue avec l’hiver. / Décliner – à regret – un petit rendez-vous avec Roussy / Mon binôme matinal / Wine & Cheese entre deux longues pauses ensommeillées / Le charme sous-estimé d’un pyjama froissé / Préférer les petits papiers aux écrans / Croiser la route poussiéreuse de la charismatique Ab Stenson. / Quitter mon cocon amiénois / Un retour aux sources / Fromgee et Rem, Dom ou le langage réinventé / Avec Scholl la fête est plus folle / Roulapik et petits chocolats / L’insomnie qui joue avec mes nuits / Un 31 chez le Pres-ti-di-gi-ta-teur avec le Nectar ( à prononcer avec l’accent belge.) / Viens 2020.

BO de décembre: Easy Way Out – Low Roar

 

 

18 réflexions au sujet de « Moi après mois: my December »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s