BD de la semaine·Que jeunesse se fasse...

Les Étoiles – Jacques Goldstyn

 

Yakov assure quotidiennement son rôle d’aîné et se rend au parc chaque jour pour jouer avec ses petites sœurs. Mais son esprit est ailleurs car il rêve secrètement de faire de sa passion sa profession. Quand il sera grand, il ira conquérir l’espace. Son père a toutefois d’autres projets plus terre à terre pour lui, à savoir assurer la relève quand viendra l’heure de reprendre l’épicerie familiale.

On raconte que le grand-père de maman était un sacré rêveur, un poète un peu fou qui jouait du violon sur un toit.

Plongé dans un de ses livres d’astronomie, il voit son attention détournée par un petit pied… Celui d’Aïcha. Et quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il se rend compte que la demoiselle partage la même passion que lui… C’est dès lors une amitié fulgurante qui s’empare de nos deux héros. Toutefois, ce lien indéfectible n’est pas du goût de tous. Les langues se délient, les messes basses vont bon train et les échanges entre leurs pères s’enveniment: inévitablement, des décisions radicales sont prises, à leurs dépens.

Rapidement, nous sommes devenus inséparables, comme des étoiles jumelles. J’ai l’impression d’être en orbite autour d’elle.

les-etoiles-9782897770686_2

Sans tourner à la tragédie shakespearienne, Jacques Goldstyn s’empare de ce cliché des histoires d’amitié ou d’amour impossibles. Ici, le dessin d’un esprit très Sempé révèle bien plus que les mots puisque l’on comprend vite que le point sensible porte sur les croyances divergentes des protagonistes. Avec toute la délicatesse et la subtilité qui le caractérisent, l’auteur parvient à insuffler une véritable légèreté autour de la question religieuse qui divise trop souvent avec gravité et intolérance. Avec l’intelligence et la distance nécessaires, il montre un monde d’adultes peu enclins à accepter l’autre, chose qui ne semble pas traverser un seul instant l’esprit des enfants, bien peu soucieux de ces affaires qui déchirent tant les grandes personnes. Parce que dans ces pages, l’essentiel est ailleurs. Alors on s’aime, on se découvre, on s’attend, on s’espère, on se dépasse pour saisir sa part de bonheur en dépit des dents qui grincent et des esprits trop étriqués pour saisir l’importance d’avoir croisé sa belle étoile.

Jacques Goldstyn au milieu des livres et ce coup de foudre pour LArbragan.

Les Étoiles – Jacques Goldstyn

Éditions La Pastèque

ISBN: 978-2-89777-068-6

15€ / 68 pages

Novembre 2019

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇

Ce mercredi…

La BD de la semaine est au milieu des livres!

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇

Chroniques des amoureux des bulles:

 

 

Cristie        Enna        Gambadou     Nath

 

 

Fanny           Saxaoul               Mylène            Amandine

 

 

Sabine          Blandine            Brize           Soukee

 

 

Alice                 Caroline            Noukette          MaDame

 

28 réflexions au sujet de « Les Étoiles – Jacques Goldstyn »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s