BD de la semaine·Et mon coeur fait boum

Formica – Une tragédie en trois actes – Fabcaro

ffffff-80-f-nature-0

Le poulet est dans le four, les voitures familiales se garent progressivement devant la maison, la porte s’ouvre comme s’ouvrirait le rideau d’une scène de théâtre. Le rituel dominical est bien rôdé et l’on sent pourtant que ce qui s’apprête à se jouer n’a rien de divertissant pour les acteurs de ce rendez-vous farcesque.

Après la tentation romanesque autour du repas de famille, Fabcaro remet le couvert du côté du 9e Art et l’on se délecte – avec un appétit vorace – de ce sujet qu’il maîtrise incontestablement. Ici, le héros largué de Le Discours cède sa place à une multitude de personnages tous aussi cinglés et obsessionnels les uns que les autres. Les adultes apportent avec eux leurs indécrottables névroses et leur bêtise ordinaire et les enfants ne viennent assurément pas relever le niveau de cette réunion de famille complètement loufoque.

formica-fabcaro-planche-deux-854x766

Rhaa non, ça va pas. On est tous de droite.

Fabcaro donne au lecteur ce qu’il attend en tournant les pages – nouvellement colorées – de ses albums. Du rire, absurde. Du cynisme mordant. Des situations poussées à l’extrême, des dialogues-logorrhées qui détournent les expressions et se nourrissent de lieux communs, de poncifs qui mis bout à bout servent toujours très habilement ce décalage qui provoque chez moi un rire délicieusement grinçant.

Tiens, qui peut sonner un dimanche à cette heure-là? – C’étaient des témoins de François Bayrou. – Classique. Tous les dimanches c’est pareil.

L’auteur de Zaï, Zaï, Zaï, Zaï et de l’excellent Et si l’amour c’était d’aimer s’empare ainsi de la tragédie pour mieux en détourner les codes. Là encore, il provoque, se joue de ce genre si noble en brisant ses ressorts. Au diable la bienséance, ici, on crève sur scène dans une indifférence crasse. Au diable la grandiloquence: ici on parle creux et les envolées lyriques n’ont d’autre but que de susciter le rire. Au diable les larmes affligées: si l’on pleure ici, c’est parce que l’on rit. Beaucoup. Le poids du destin n’est rien à côté de celui de ce dimanche à surmonter avec bravoure et abnégation. Une tragédie du quotidien dans toute sa trivialité.

30167

On ne souhaite à personne ce genre de famille et pourtant… Dans ce chaos relationnel savamment orchestré, on retrouve les traits parfois familiers de l’oncle raciste insipide, les propos creux et soporifiques d’une grand-mère radoteuse, le beau-frère grossier qui pêche par orgueil et suffisance, l’enfant loquace qui donne plutôt envie de s’enfiler toute la bouteille de rouge plutôt que de l’écouter une minute de plus, la cousine bavarde qui ne voit pas plus loin que le bout de son nombril. Derrière les cases, un peu de ces obligations du dimanche qu’on voudrait fuir allégrement. Derrière, les cases, un huis clos tragiquement drôle, parce qu’il vient réveiller chez nous ces souvenirs de repas qui nous demandent de contenir avec diplomatie tout ce que la bêtise et l’ennui pourraient nous faire dire, parce qu’il vient combler par un flot de paroles toute la vacuité des échanges qui rythment ces jours-là.

Une lecture cathartique à souhait, à lire avant un repas de cet acabit pour remplacer le détonnant combo lexomil-alcool avant de se rendre sur scène. Exquis.

Je comprends pas. D’habitude, j’assure en nostalgie.

Une lecture que je partage avec ma Noukette adorée pour notre succulent rendez-vous de la BD de la semaine.

Fabcaro au milieu des livresZaï, Zaï, Zaï, Zaï  / Et si l’amour c’était d’aimer / Le Discours.

Bande orginale: Thérapie de groupe – Olivia Ruiz. / Défaite de famille – Orelsan

Formica – Fabcaro

Six pieds sous terre

Collection Monotrème

ISBN: 978-2-35212-151-0

13€ / 64 pages

Septembre 2019

 

25 réflexions au sujet de « Formica – Une tragédie en trois actes – Fabcaro »

  1. J’ai craqué hier en libraire, il m’attend, ou plutôt, j’attends d’avoir un moment où je pourrais me poser et me bidonner tranquille 😀 et je plussoie avec The Autistreading, à mettre sous le pied du sapin pour un noël en famille ^^

    Aimé par 1 personne

Répondre à gambadou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s