Et mon coeur fait boum·S'essayer à l'Essai.·Tribune artistique.

Elle, par bonheur, et toujours nue – Guy Goffette

On n’en dit jamais autant sur soi-même qu’en parlant des autres.

Elle est Marie en province. Elle sera Marthe pour le tout Paris. Et sa rencontre avec le peintre Pierre Bonnard a tout d’un accident d’amour. En lui évitant le pire lorsqu’elle s’apprête à traverser la rue, il fait entrer dans sa vie cette femme qu’il ne quittera plus et qui sera l’objet même de son art, son égérie, sa muse. Elle nourrira inlassablement son inspiration, elle habitera éternellement ses toiles, elle aura sur sa vie une influence considérable.

Dans les yeux de Pierre, le temps s’est arrêté: Vénus peut bien se rhabiller, Marthe sort de son bain.

Si le titre laisse entendre que Marthe sera la seule héroïne de ce livre, force est de constater que ces pages sont aussi un portrait du peintre, si peu friand des mondanités de son temps. Le récit évoque le rapport fusionnel de Pierre Bonnard à la peinture, sa fervente passion pour le travail de la couleur et de la lumière qu’il savait glisser sous son pinceau. La plume de Goffette, intensément poétique retrace ainsi le parcours artistique et amoureux d’un homme plus discret que ses comparses impressionnistes ayant marqué l’effervescent et si fascinant XIXe siècle.

Car Paris est son chevalet. Les ombres et les lumières, son fusain ou sa mine de plomb sur le papier qui tremble; et les jambes des femmes qui font bouger la terre sous les froufrous sont ses pinceaux de rêve.

Dans ce récit de vie, les zones d’ombres ne sont évidemment pas passées sous silence. Au-delà de l’amour qu’ils se portent, leur vie se voit mise à rude épreuve face au tempérament de feu de cette Marthe parfois dure et impitoyable qui porte en elle un secret qui ne pourra éternellement être tu. Et lorsqu’une jeune modèle vient un jour donner quelques coups de griffes à cette histoire parfois étouffante, elle ne sera qu’une passade dont il se lassera vite, un feu de paille qui ne peut rien face à l’aura puissante et solaire de Marthe.

Toutes les enfances, même infernales, ont un paradis. Qui peut tenir dans une poche de pantalon, comme un mouchoir. Les uns y essuient leurs larmes, les autres y gardent des odeurs, des parfums, y serrent comme des écureuils quelques menus trésors : un caillou, une queue de lézard ou d’orvet, quelques brins d’herbe, ce qui toujours pèsera plus dans la mémoire de l’homme que les livres, les cathédrales, tous les musées du monde.

Au fil de ces pages, naissent ainsi conjointement un artiste et un grand amour. Le récit y est lumineux et traversé par toute l’admiration que Guy Goffette porte au talent du peintre et à sa muse mystérieuse qui apparaît si souvent dénudée sur les tableaux de l’artiste. Un essai biographique qui se lit comme un roman inondé de lumière et de poésie dont les chapitres défilent à la manière d’un pinceau qui par petites touches vives sème ses couleurs sur la toile du peintre. Une merveilleuse manière de mettre d’accord les amoureux de peinture et de littérature.

Au vrai Marthe est toute sa palette.

Pour vos oreilles : Nocturne in C Minor, Br 108  Chopin

 

Elle, par bonheur, et toujours nue – Guy Goffette

Éditions Folio – Gallimard

Avril 2002

6,80 € 160 pages

ISBN: 9782070423125

Prix Atout-Lire 1998

Art et littérature

Publicités

7 réflexions au sujet de « Elle, par bonheur, et toujours nue – Guy Goffette »

  1. Je ne connais pas du tout le travail de Pierre Bonnard, c’est la première fois que j’en entends parler. Les extraits du livre et ma critique que tu en fais me donnent très envie de lire ce livre et d’en apprendre plus sur ce couple.

    J'aime

    1. Je l’ai connu sur le tard et l’apprécie beaucoup. Ce livre vient éclairer une vie finalement assez discrète. Quant à Marthe, je vais poursuivre ma découverte avec L’indolente signé Cloarec qui avait déjà écrit une très belle biographie de l’artiste Séraphine (que j’aime d’amour).

      Aimé par 1 personne

Répondre à mespagesversicolores Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s