BD de la semaine·Neuvième art

Un petit goût de noisette et de fruits rouges – Vanyda (Tome 2)

Le petit ponton de bois est toujours là, refuge des rencontres amoureuses où se murmurent les plus douces confessions. Non loin de là, un petit noisetier discret a pris racine et se déploie au rythme des saisons.

Se remarier après quarante ans de veuvage, c ‘est une histoire qui mérite d’être racontée.

Barnabé déniche toujours ses histoires d’amour par écrans interposés et Chloé questionne en silence les promesses passées, à l’aube de faire des choix qui bouleversent une vie, Éléonore n’est jamais vraiment seule quand elle se surprend à observer le ciel. D’autres visages et silhouettes sont venus s’inviter dans ces pages au goût de noisette tournées il y a quelques années avec le sentiment d’avoir entre les mains des fragments d’histoires d’amour qui racontaient un peu les nôtres. Des solitudes ont eu l’occasion de se trouver, des amours ont pris la fuite, des histoires à contre-temps n’ont pas daigné s’accorder, des cœurs ont été rafistolés, d’autres attendent et se tiennent prêts.

Tu sais que te rencontrer en vrai c’est un peu comme rencontrer un personnage de roman.

A la saveur douce et amère de la noisette vient s’ajouter une petite touche acidulée. Le goût de framboise est désormais sur nos lèvres et l’on peut se replonger dans ce deuxième tome très attendu avec l’impatience d’une première fois. Le sentiment amoureux sous la plume et les pinceaux de Vanyda a vraisemblablement de jolis jours devant lui. Les histoires d’amour, toujours très habilement orchestrées, y sont résolument modernes et bien que la poésie et l’art de la chute du premier tome aient cédé leur place à des récits et une langue peut-être plus terre à terre, on y trouve de nouveau sa place, et l’on se plait follement à retrouver les personnages qui avaient fait mouche à la première lecture. Graphiquement parlant, ce deuxième opus renoue avec l’esthétisme remarquable du premier album en associant chaque histoire à une dominante de couleur. L’aquarelle adoucit les planches et apporte le flou juste et nécessaire aux amours qui se cherchent, se perdent mais ne s’oublient jamais vraiment.

Malheureusement, il y a des histoires d’amour impossibles.

(Reste à attendre désormais un troisième titre qui décline le plaisir des sens puisque le goût du chocolat s’invitera dans les bulles.)

Chronique du tome 1.

Vanyda au milieu des livres: Entre ici et ailleurs

Un petit goût de noisette et de fruits rouges – Tome 2
Vanyda
Dargaud
ISBN: 9782505070382
208 p / 18€
Dès 16 ans

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇
Ce mercredi…
La BD de la semaine est chez Noukette.
Et dès aujourd’hui, ce rendez-vous prend ses quartiers d’été.
On se retrouve ici, au milieu des livres
pour notre rentrée de bulles le 28 août !

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇

Publicités

12 réflexions au sujet de « Un petit goût de noisette et de fruits rouges – Vanyda (Tome 2) »

  1. J’avais beaucoup aimé le tome 1, mais je l’ai lu il y a plusieurs années et je n’en ai aucun souvenir… Il faudrait que je le relise avant de lire ce tome 2 ! J’ai toujours beaucoup aimé Vanyda…

    J'aime

Répondre à laroussebouquine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s