Et mon coeur fait boum·Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

La Ligne – Frédéric Maupomé & Stéphane Sénégas

Parfois, l’histoire finit bien.
Parfois, l’histoire ne finit pas.

L’une n’est que mouvement. Elle sautille et s’agite le sourire aux lèvres, grisée par l’insouciance de l’amusement. L’autre est plus statique. Assis sur un banc, plongé dans les rêveries d’une lecture qu’une demoiselle turbulente vient troubler. Éclats de joie contre éclats de colère. La discorde s’installe puisque ces deux envies-là demeurent inconciliables.

Il suffit de bien peu, et la ligne apparaît.

La guerre éclate. C’en est trop. La cohabitation impossible cède lentement sa place au conflit. La solution paraît dérisoire: une ligne pour délimiter les espaces, une frontière comme un mur invisible. Commence alors une autre danse, naît une autre agitation: celle de la colère et de l’incompréhension. On se scrute, on se mire, on guette la fragilité, on surveille les faiblesses. Dans cet affrontement enfantin, l’autre est l’ennemi. Toutefois, à tourner autour des traits, à guerroyer à l’ombre des toits, on en oublierait presque qu’on flirte avec la ligne. A nous de décider d’être de ceux qui la regardent ou la franchissent.

Et la ligne s’étend, s’allonge, s’étire. Et le mur s’agrandit. Et le gouffre s’empire.

Quelques mots suffisent sous la plume de Frédéric Maupomé pour donner à ces pages toute la poésie que l’on attend pour un album de acabit. Chaque phrase fait mouche, avec beaucoup de délicatesse, même quand il s’agit de dire ce qui divise ou blesse. Les pages que l’on tourne se chargent de ponctuer de silences et d’images les jolis mots.  Le trait de Stéphane Sénégas offre alors au dessin une vivacité folle. Lignes courbes et jeux de flous viennent également imposer leur rythme au-delà de la narration. Les deux personnages pleins de malice et de facétie rappellent combien les deux auteurs – à l’origine du génialissime Anuki – savent mettre leur talent au service de héros qu’on aime voir être confrontés au monde qui les entoure, pour le plus grand plaisir des lecteurs. Quant aux adultes qui sauront être touchés par cette histoire, qu’ils sachent aussi, derrière ces anodins jeux d’enfants, entrevoir ces conflits qui viennent s’immiscer dans le monde des plus grands.

La Ligne – Frédéric Maupomé & Stéphane Sénégas

Éditions Frimousse

44 pages / 15 €

Novembre 2018

ISBN: 978-2-35241-380-6

 

Publicités

9 réflexions au sujet de « La Ligne – Frédéric Maupomé & Stéphane Sénégas »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s