BD de la semaine

Un air de paradis – Arnaud Quéré

Son paradis a l’odeur de l’herbe fraîche et de la paille, la couleur des maisons de vieilles pierres et le goût des abricots qui remplissent les pots de confiture. Alors comme toute personne amoureuse d’un lieu qui lui est cher, Arnaud veut dire combien sa mémoire baigne encore dans les souvenirs de cette enfance-là.

Il y avait autour de cette maison, comme un air de paradis.

Au fil des cases et des planches, Arnaud Quéré collecte ainsi les moments, fige joliment les souvenirs afin d’éviter à tout prix qu’ils ne lui échappent. Inutile, en sachant cela, de s’attendre à de multiples rebondissements ou à de grands éclats narratifs. Cet album-là est celui du temps qui passe lentement et de la contemplation tendre et naïve d’un passé heureux et serein. Cet album-là est celui de la campagne calme et tranquille, dont la vie semble rythmée par le bruit délicat des verres ballon remplis de rouge qui s’entrechoquent et des dés que l’on jette sur un tapis de feutre vert entre deux parties de cartes. On se laisse envelopper, sans s’en rendre vraiment compte, invités dans cette parenthèse de mémoire, bercés par le ronronnement du chat sur le canapé et le clapotis de l’eau qui s’agite dans les petits ruisseaux.

Ma grand-mère s’appelait Jeanne. Je pense que dans les plus beaux livres de contes, les auteurs se sont inspirés d’elle pour définir la grand-mère idéale.

Dans ce récit qui rend délicat le moindre petit instant, la lumière inonde la page tant le trait y est éclatant. Entièrement réalisé aux crayons de couleur – et voir Arnaud Quéré en dédicace a croyez-moi quelque chose d’assez hypnotique – ce petit album accroche le regard et offre la part belle à la nostalgie enfantine où la ruralité se veut idéalisée dans sa grande simplicité. Les couleurs jouent sur la palette des verts, les nuances bleutées et les touches plus vives qui tranchent et dynamisent la planche. Et si les visages, les lieux, les situations sont celles qui relèvent de l’intimité et du passé d’un autre, on se surprend avec une émotion certaine à retrouver la saveur révolue de la nôtre. Une parenthèse parfaite pour oublier, le temps de quelques pages, le cynisme ambiant.

Un album lyonnais qui a réveillé le goût et les souvenirs de mes étés charentais.

Un air de paradis – Arnaud Quéré

Éditions Des Ronds dans l’O

18€ / 101 pages

ISBN : 978-2-374180571

22489648_10214366222735348_3682597589754197102_n
Chez Noukette.

29 réflexions au sujet de « Un air de paradis – Arnaud Quéré »

  1. Je l’avais déjà repérée dans nos RV BD mais je venais de lire « Mon voisin Raymond » et, comme ça m’a l’air d’être dans la même veine, je me suis dit que j’attendrais un peu (enfin, encore faut-il que j’aie l’opportunité de la lire en bibli).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s