Listomanie·Lovely friends·Moi après mois...·Mon nombril

Moi après mois: my November.

Celle qui se glissait dans un bain chaud / Please don’t disturb / Animabilis ou la beauté au coeur des bulles / Frapper à la porte de la rue V. / Un soir chez Soizic et David / Ce cocon qui leur ressemble. / J’ai apporté du crumble pommes caramel beurre salé ! / Ces livres qui s’échangent dans les casiers princiers / Craquer pour cette robe automnale Les Petits Hauts / Frida dans ma BAL et cette carte qui me conduira tout doucement vers Paris / Me demander si un jour, j’arriverai à l’heure dans cette gare / Un genou qui pâtit de mes précipitations de lapin blanc / Celle qui se changeait, en toute discrétion, dans un wagon /  Paris sous la pluie. / Ce week-end au coeur de Saint Germain des Prés / Je bois la pluie les jours de chance. / Ce soir chez Zulma / Rencontrer Fleur et retrouver Amandine / Laure et sa passion pour la littérature / Héloise et ses voyages googlemappiques / Catherine et son enthousiasme littéraire. / Rien de plus fragile qu’un haiku Et plus encore lorsque c’est Hubert Haddad qui le lit/dit… / Se laisser bercer par les poèmes arabes et français de deux plumes qui leur donnent une voix.  / L’adorable Yahia Belaskri / Paris mon amour / Ce matin au Flore / Faire le plein d’expositions / Egon Schiele et Basquiat à la Fondation Louis Vuitton / Ce corps frêle et fragile et ces cheveux en bataille. / Quand la beauté torturée d’Egon dessine celle d’un autre en filigrane. / Tout le temps. Partout. Toujours. / L’obsession douloureuse et silencieuse. / Ne pas comprendre ce qui séduit tant chez Basquiat. / OMG! Croiser la Reine du Coucou les poupous! / Orsay ou le plus beau des refuges / Picasso du bleu au rose. / Renoir, Père & Fils / Céder à l’appel d’un dessert vanillé signé Pierre Hermé. / Un détour par la Galerie Gallimard pour y admirer La Princesse de Clèves dans le regard de Christian Lacroix / Ces phrases du Livre d’Amray qui accompagnent le trajet du retour. / Celle pour qui tous les mercis du monde ne suffiront jamais. / Me dire qu’être la fille du train me convient plutôt bien / Être cette année, celle qui prédisait le Goncourt / Ce qui ne se partage plus. / Ce n’est pas la première fois qu’elle se sent d’automne. / Réveiller les souvenirs qui tiennent chaud.  / Avoir aussi lu et aimé lePrix Renaudot / Enfant, tu peux être consolé. Après, jamais / Ces jours qui fileront trop vite, ces autres qui s’offrent un peu d’éternité. / Concocter le panier plein de doux, de chaud, de papier et de cire. / Troquer nos tiares princières contre les ciseaux de petites Parques / Nos voix pour quelques mots. / La douce lumière des tristes jours d’adieu. / Nos bras pour d’autres maux. / Ce qui nous lie inconditionnellement. / Youni, Roi des Princes. / Cette tablée méridienne qui s’agrandit au fil des mois. / Yo, roi des tuyaux. / Un marathon-correction qui m’arrache à la lecture / Un week-end wimereusien / Peach sur la guediguedi / Deux bombes on the beach qu’on questionne devant une caméra / Euh tu peux parler aussi t’sais. / Sable d’automne et tradition macarons / Célébrer les 20 ans de Colleen autour d’une table qui nous éloigne un peu plus de l’enfance / L’oscar qui pourrait être décerné à l’Illusionniste. / Aimer d’amour Cézanne mais craquer pour Sézane. / Allez viens, on s’aime / Louvre Lens, trolls et Art d’aimer / Des muffins pour le dessert. / La Galerie qui donne une autre dimension au temps / Une belle journée en belle compagnie. / Premier CA dans la légèreté des jours nouveaux / Cette adjointe qui occultait les ombres et redonnait le goût de s’impliquer avec enthousiasme./ L’appel du sud / Un coup de foudre pour Milly / Montreuil is coming  / Dites donc l’heure avec des fleurs / Oups, cela fera donc deux bouquets? / Quand ma voix s’offre à son tour sa part de fragilité /  Contribuer à la hotte festive d’une demoiselle qui partage mon goût pour l’ivresse. / Une blonde à la porte / Dénicher mes premiers cadeaux. / Celle qui avait sa place ici, à l’unanimité. / Sortir du silence, le temps d’une révérence. / Admirable Dominique A.
Pour vos oreilles : Au bord – Lili Ster
Les mois de Fanny / Martine / Éléonore / Sabine /
Publicités

9 réflexions au sujet de « Moi après mois: my November. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s