Et mon coeur fait boum·Que jeunesse se fasse...

Capitaine Rosalie – Timothée de Fombelle & Isabelle Arsenault

918dznwwkol

Les taches de rousseur sous mes yeux, les animaux que je dessine sur la page, les grandes chaussettes jusqu’aux genoux, tout cela n’est que du camouflage. On m’a dit que les soldats se cachent avec des fougères cousues sur leur uniforme. Moi, mes fougères sont des croûtes aux genoux, des regards rêveurs, des chansons que je fredonne pour avoir l’air d’une petite fille.

Rosalie est une demoiselle aux cheveux flamboyants qui a la persévérance dans le sang. Pas facile pour elle de passer inaperçue dans ces conditions, et encore plus quand une mission de la plus haute importance est en jeu. Infiltrée au fond de la salle de classe des grands, elle s’investit comme jamais pour accomplir le plus secret et salutaire des devoirs, menant son enquête à l’abri des regards. Dans ce jeu de dupe, l’alibi parfait est un petit cahier sur lequel elle griffonne, gribouille et dessine. Et pendant qu’elle s’affaire face aux pages blanches, ses progrès se font en silence et dans l’ombre: une résistante avant l’heure, en somme.

Elle a le visage que j’aime. Celui des jours fragiles.

En revanche, à la maison, la joie de vivre a le goût de trop peu puisque les sourires de sa mère ne se ravivent qu’au rythme des courriers déposés dans la boîte aux lettres. Décidément, cet hiver-là, n’est définitivement pas comme les autres. Cet hiver-là, l’absent n’est pas un homme comme les autres. Nous sommes en 1917 et demoiselle Rosalie aime se nicher sous la couverture dans les bras de sa mère pour une séance de lecture qui vaut de l’or: celle des nouvelles du front, celle des mots du père. Des instants de partage qui l’apaisent et l’aident à attendre le retour.

Deux poètes sont ici à l’œuvre dans ce somptueux petit roman illustré: l’un tisse les mots, l’autre trace le beau… Et quel bijou! Comme à chaque fois, Timothée de Fombelle excelle et nous surprend avec une histoire dans laquelle l’innocence se voit malmenée par le monde. Et petit à petit, la nature de la mission secrète de Rosalie se dévoile au lecteur. En poussant une porte, en ouvrant une boite, la véritable surprise n’est pas toujours celle des secrets révélés, mais celle qui sommeille en nous et qui demande quelques clés pour nous faire grandir et mettre un pied dans le monde des adultes. Habitués aux histoires plus denses sous la plume de De Fombelle, les lecteurs sauront indéniablement apprécier le talent inégalable de l’auteur pour être aussi d’une justesse percutante dans une forme brève. Les mots y sont follement beaux et tellement à la hauteur de ce personnage si touchant qu’est capitaine Rosalie.

Personne ne s’occupe de moi. Les grands m’ont oubliée. Je suis devenue un manteau gris au milieu des autres.

Quant à Isabelle Arsenault, il semblerait qu’elle ait définitivement mon admiration sans borne pour son travail d’illustration qui m’émerveille à chaque page. Chaque nuance de gris,  toujours associée à des tons plus vifs, donne ainsi à ses dessins une identité singulière qui rend son trait si remarquable. Après l’immense Louis et les spectres, ce roman au petit format distille sa magie pour décupler le plaisir de lecture dans une infinie douceur.

Un petit livre à lire enveloppé dans un plaid.

Timothée de Fombelle au milieu des livres : Le livre de Perle

Isabelle Arsenault sur le blog: Louis parmi les spectres

Une autre héroïne au prénommée Rosalie

Capitaine Rosalie – Timothée de Fombelle & Isabelle Arsenault

Gallimard Jeunesse

Dès 6 ans

4 Octobre 2018

12€90 / 64 p

ISBN: 978-2075107693

Publicités

27 réflexions au sujet de « Capitaine Rosalie – Timothée de Fombelle & Isabelle Arsenault »

  1. Les illustrations sont superbes et on sent le plaisir de l’adulte à lire un si bel objet
    Il faut quand même avoir le prétexte d’ un enfant à qui l’offrir…

    J'aime

    1. Absolument pas ! Je me le suis offert sans penser une seconde à l’offrir à un enfant. Et l’adulte que je suis n’a pas boudé son plaisir, bien au contraire ! Il faut dire que ces deux auteurs savent s’y prendre, quel que soit l’âge de leurs lecteurs.

      Aimé par 1 personne

    1. Mon billet sera en ligne d’ici 1/2 heure…
      Je suis dans mon rythme de vacances et ma publication traîne un peu… (Mais cette BD de la semaine en vaut véritablement la peine ! #Artduteasing)
      Pour cet album, je ne peux que vivement t’encourager à te lancer !

      Aimé par 1 personne

  2. Déjà le thème m’intéresse, mais traité avec une telle poésie autant dans le choix des mots que les illustrations… Un album qui dégage un petit quelque chose d’intemporel, je pense donc le prendre pour moi et le lire avec ma nièce quand elle sera un peu plus grande.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s