BD de la semaine·Neuvième art

Betty Boob – Véro Cazot & Julie Rocheleau

Dans l’ombre de la nuit, une armée pleine de pinces s’avance insidieusement vers celle qui va voir sa vie basculer. Peu de cases seront nécessaires pour comprendre le drame qui se joue en elle. Le verdict sera sans appel, le dessin se passera du moindre mot.

La voilà qui se réveille: ses cheveux bruns ont disparu depuis longtemps et son sein gauche appartient désormais au passé. Affronter le crabe implique d’abandonner une partie de soi-même ou de laisser les peureux, les fragiles, les lâches, les cruels prendre la poudre d’escampette.

Si tu ne peux plus me regarder, je ne veux plus te voir!

Face à ce bouleversement, le courage et la fierté de la combattante cèdent leur place à la tristesse et l’incompréhension qui deviennent des compagnons de route. Jusqu’à ce qu’un léger coup de vent s’en mêle…

Il suffira d’un ras-le-bol, de quelques acrobaties loufoques pour qu’une perruque s’envole et la guide, avec ce qu’il faut de hasard et de magie vers le repaire d’une troupe d’artistes qui ont fait de leurs singularités un atout sans précédent. Prince des cabarets, reines des planches, les oiseaux de nuit aiment le spectacle et qu’importent les diktats qui imposent leurs normes aux corps. Sur cette péniche, l’amusement et la folie douce sont de mise, on s’enrobe de plumes, on se dévêtit sous la lumière des projecteurs, on joue avec ce corps qui n’est plus un carcan qui blesse.

– No body is perfect, Elizabeth.

Le récit de Véro Cazot est celui d’une renaissance. Celle d’une femme touchée dans sa féminité qui doit réapprendre à vivre en acceptant l’entaille profonde du crabe. Le scénario extrêmement bien ficelé ne s’accorde que quelques rares passages où les mots guident le récit dans lequel les bulles auraient ici presque quelque chose de superflu.

Dans une cadence folle qui ne laisse pas de répit au lecteur – et aux personnages – tout le monde s’agite à travers des cases et des planches explosives dignes d’un véritable show. Telle une bobine qui se déroule sous nos yeux, l’histoire se voit indéniablement portée par l’énergie et la fougue des séquences fabuleusement mouvantes et vivantes qui nous emportent dans un tourbillon grisant. Un bel hommage au cinéma muet qui s’offrirait cette fois le luxe de la couleur.

Ainsi, la magie du trait opère en l’absence de ces mots puisque du dessin de Julie Rocheleau – auteure de la sublime affiche du 21e Rendez-vous de la BD d’Amiens – surgit la musique entraînante, jaillissent les rires libérateurs, éclosent les cris des renaissances victorieuses. Humour, situations cocasses, rencontres incongrues: derrière ce foisonnement merveilleux s’écrit avant tout le récit d’une nouvelle vie à l’écoute de ses envies, d’un corps épanoui qui s’assume et s’affiche en toute liberté.

 

Betty Boob – Véro Cazot & Julie Rocheleau

Casterman

25 € / 185 pages

ISBN:9782203112407 

Au milieu des livres accueille les amoureux des bulles pour la BD de la semaine !

Jacques                     Gambadou                   Brize

Karine                    Blandine                    Iluze

Saxaoul                 PatiVore                  Alice

                Nath                           Sabine                          Fanny

Mylène                Aurore           Caro

Stephie                        Jérôme                   Noukette

           Mael                                             Soukee                    

 

 

Publicités

23 réflexions au sujet de « Betty Boob – Véro Cazot & Julie Rocheleau »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s