Neuvième art·Que jeunesse se fasse...

Chaque jour Dracula – Loïc Clément & Clément Lefèvre

© Clément/Lefèvre chez Delcourt

Peu de gens le savent, mais avant d’être un grand vampire mondialement connu, Dracula a été un enfant (presque) comme les autres.

Frange et dents pointues, yeux rouges et vêtements sombres: le petit Dracula sait bien qu’il n’a pas exactement le même profil que les enfants qu’il croise au quotidien et autant dire qu’eux aussi ont parfaitement intégré cette idée. Le voilà devenu leur souffre douleur et l’objet de toutes les moqueries qui blessent et affaiblissent.

Sa réaction est alors celle de bien des enfants: sa tristesse devient silence, sa honte devient culpabilité, sa joie de vivre devient mal-être et incompréhension. Rien ne semble pouvoir apaiser la situation et personne ne voit que la violence qu’il subit prend de plus en plus d’ampleur.

© Clément/Lefèvre chez Delcourt

La vie continua ainsi son cours chaotique jusqu’à l’arrivée d’un jour encore plus pénible que les autres.

Un soir, la parole se libère. Le petit Dracula ose enfin mettre de mes mots sur ce quotidien qui le bouleverse et le saisit à la gorge. Son père, veuf attentif aux tourments de son petit vampire tente de trouver des solutions pour sortir de cette spirale infernale.

Malgré la colère qui dévore son âme de père, il tente d’insuffler à son fils ce qu’il lui faut de confiance et de force pour affronter les problèmes et s’affirmer en puisant l’énergie nécessaire en lui pour apprendre à réagir avec intelligence et bon sens

© Clément/Lefèvre chez Delcourt

Cette fois-là, la violence atteignit un palier supplémentaire. Celui de trop. Celui qui marque. Et laisse des séquelles.

C’est un thème des plus actuels dont s’emparent Loïc Clément (scénariste de Chaussette) et Clément Lefèvre. La question du harcèlement scolaire inonde les réseaux sociaux et la scène médiatique. Les deux auteurs ont ainsi choisi d’inviter ce sujet de société à travers un récit qui fait appel à une figure emblématique de la littérature. Le personnage de Dracula ayant nourri bien des légendes terrifiantes est ici un petit garçon et l’on oscille entre le grand réalisme des scènes quotidiennes dans le milieu scolaire et d’autres séquences fantastiques lorsque l’enfant retourne dans le grand manoir parental. L’alliance des deux mondes permet de mettre un peu de distance avec le réel tout en donnant toutes les raisons aux jeunes lecteurs de s’identifier aux élèves de l’école.

Du côté du scénario, les bulles savent se faire légères et humoristiques quand cela semble nécessaire et l’on saura aussi saisir les passages plus graves et pesants qui permettent d’exorciser les démons qui terrifient la victime. La dimension didactique s’invite de temps à autre dans la narration et l’on devine la nécessité d’expliquer les situations complexes pour une importante prise de conscience chez le lecteur, quel que soit le rôle qu’il peut jouer dans ces rapports épineux entre les enfants. Victimes, témoins discrets et silencieux, mains tendues, harceleur, sourire apaisant, adulte alerté: à chacun d’agir avec ses moyens et ses mots. Le monstre n’est pas toujours celui que l’on désigne comme tel.

© Clément/Lefèvre chez Delcourt

Clément Lefèvre – aux commandes graphiques – signe un album comme il sait si bien les faire et qui fera briller bien des yeux. Le monde réel et celui des vampires se côtoient dans une harmonie délicate qui s’autorise quelques petites références dans le détail des cases. Les personnages – et les décors – sont une fois de plus de très jolies trouvailles et les bouilles attendrissantes trouveront incontestablement leur place dans l’univers créatif et onirique déjà foisonnant du dessinateur qui n’a plus à prouver combien il est talentueux et excelle dans son art.

Une BD à lire pour libérer la parole fragile.

Clément Lefèvre au milieu des livres : L’Épouvantable peur d’Épiphanie Frayeur

Une chronique sur le Dracula de Bram Stoker. Mon passage au château de Bran en Roumanie sur les traces de Dracula.

Chaque jour Dracula – Loïc Clément & Clément Lefèvre

Delcourt Jeunesse

10€90 / 40 pages

ISBN:978-2-413-00166-9

Avril 2018

Publicités

5 réflexions au sujet de « Chaque jour Dracula – Loïc Clément & Clément Lefèvre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s