BD de la semaine·Et mon coeur fait boum·Neuvième art

Une Vie d’amour – Nicoby

Face à face. Immobiles.

Le temps se fige dans leur bulle.

Un homme. Une femme.

Et une vie d’Amour devant soi.

Dans la grande maison à la façade grise, ils sont installés sur le lit, à une distance que l’on peut encore juger convenable pour deux corps qui s’attirent en silence. Le regard précède le geste. Le geste n’en peut plus d’attendre. Les mains se frôlent, les tissus tombent, les draps se froissent. C’est l’heure de la valse des corps, dense, intense, pleine de fougue et de passion. Les vêtements sur le sol racontent ainsi le début d’une histoire qui lentement va s’écrire entre les murs jaunes de la maison.

Le temps passe. Mais l’amour jamais.

Une vie d’Amour raconte un couple au fil de ses étreintes. Des premiers effleurements aux caresses plus routinières auxquelles on s’accoutume sans déplaisir. Au fil des pages, les corps changent, modelés par la vie et ses aléas, façonnés par les années douces. Le désir et la manière dont il s’exprime lui aussi évolue mais sa constance et sa beauté demeurent quel que soit l’âge.

Nicoby fait de cet album une prouesse silencieuse où le moindre mot serait à vrai dire complètement inutile. Dans une concision impeccable digne d’une excellente nouvelle, il retrace à la perfection – et ce sans y glisser la moindre bulle – la vie de ceux qui tiennent le plus audacieux des paris: vieillir ensemble.

Sans céder un seul instant à la vulgarité, il émane de ces cases une sensualité discrète, un érotisme solaire, une poésie bouleversante. Tout est furieusement beau et enrobé d’une chaleur qui sied à merveille à ce récit muet où l’on s’aime, où l’on s’arrondit, où l’on se courbe, où l’on laisse les sillons se creuser sur les visages et les corps.

C’est incontestablement une réussite envoûtante qui fait dire – non sans humour – à Fabien Vehlmann avec tant de justesse quand il évoque cet album: je suis dégoûté, envieux et admiratif. Je lui laisse le dégoût et l’envie ne sachant pas faire grand chose de mes crayons, et partage mille fois son admiration.

Un livre à lire sous les draps.

Pour vos oreilles : ça s’peut pas – Clarika & Bernard Lavilliers

Noukette avait été conquise.

Une Vie d’amour – Nicoby

Éditions Vide Cocagne

ISBN: 979-10-90425-61-3

32 pages / 9€

Septembre 2015

Chez Mo

 

Publicités

42 réflexions au sujet de « Une Vie d’amour – Nicoby »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s