BD de la semaine·Et mon coeur fait boum·Neuvième art

Les Petites distances – Camille Benyamina et Véro Cazot

Si je ne suis pas mort, alors je suis fou.

Caché derrière un immense bouquet de fleurs, Max rentre chez la femme qu’il aime. A son arrivée, le sourire niais qu’il arborait disparait à une vitesse folle. Un autre a pris sa place entre les draps froissés. Quoi de plus tristement ordinaire?

Accoudée au comptoir, un verre de Sancerre à la main, Léonie ne laisse pas indifférent. Sa crinière rousse et son joli minois ne peuvent qu’attirer les regards et c’est sans trop de difficultés qu’elle rentre au bras d’un ténébreux inconnu qu’elle remerciera de manière peu cavalière le lendemain au réveil… Sa folie d’un soir. Son regret matinal. Quoi de plus banal?

Max se sent tellement indifférent et inexistant aux yeux des autres qu’il en finit par disparaître. Invisible. Sans contour. Vaporeux, flottant. Le voilà qui aménage dans le même immeuble que Léonie, qui lutte elle-même chaque soir contre les démons qui l’empêchent de trouver le sommeil. Devenu invisible, il pénètre dans l’univers de la jolie rousse et partage avec beaucoup d’humour son quotidien, en filigrane. Curieusement, sa présence impalpable apaise Léonie qui change au « contact » de cet étranger si discret. Pour la première fois depuis longtemps, Max existe.

Je ne m’habituerai jamais. A ta beauté. Ça me bouleverse à chaque fois.

Avec ce nouveau roman graphique, autant dire que Véro Cazot et Camille Benyanima ont su se trouver. La scénariste de Betty Boob et la dessinatrice de Violette Nozière signent ici un album coup de coeur.

D’une totale liberté de ton, sans jamais céder à la vulgarité ou au voyeurisme malsain, cette BD dépeint une génération qui se cherche, tâtonne et s’assume dans ses failles et incertitudes. Autant de portraits savoureux qui viennent graviter autour des protagonistes et donner du relief au récit. L’histoire d’amour, qui se nourrit d’un réalisme fantastique grisant sur fond de comédie romantique, est le tremplin de bien des réflexions sur ces vies dans lesquelles beaucoup se reconnaîtront.

C’est comme si toute ma vie n’était qu’un mensonge.

Graphiquement, c’est absolument brillant. Déjà conquise par le coup de crayon prodigieux de Camille Benyamina, il m’aura suffi d’un coup d’oeil sur la couverture pour réveiller tout le plaisir éprouvé en parcourant ces pages. Le travail des couleurs – des tons printaniers aux ambiances pastel – fait de chaque case un régal et contribue incontestablement à la réussite de cet album lumineux. Ses êtres de papier ont quelque chose d’incroyablement sensuel et charnel – et ce bien au-delà des scènes érotiques qui parcourent l’album. Son trait a parfaitement su répondre à l’approche complexe du thème de l’invisibilité et sa manière d’en rendre compte, entre les flous délicats, les effets de transparence et de dédoublement, laisse entrevoir encore des albums tout aussi prometteurs et réjouissants.

De Petites distances à lire pour ne pas laisser s’installer les grandes.

Découvrir le travail de Camille Benyamina.

Camille Benyamina sur le blog: Violette Nozière, Vilaine chérie.

Les Petites distances Camille Benyamina et Véro Cazot

Casterman

Avril 2018

152 pages / 22€

ISBN:9782203099975

Chez Stephie

 

Publicités

47 réflexions au sujet de « Les Petites distances – Camille Benyamina et Véro Cazot »

  1. Tu sembles vraiment conquise ! J’étais dubitative en voyant la première de couverture et en lisant le début de ta chronique et puis, finalement, je me dis que cet album a peut-être tout pour me plaire.

    Aimé par 1 personne

  2. Aïe, t’as écrit « comédie romantique ». Ce genre d’appellation siphonne chez moi toute velléité de lecture, désolé…
    (et pis j’ai déjà ma BD de la semaine prochaine, j’ai emprunté des albums de la collection « Chercheurs de Dieu » dans le CDI où je suis passé hier :p )

    Aimé par 1 personne

    1. Je ris un peu, pour t’avoir vu lire de la sous comédie romantique sans grand intérêt… Je vais te trouver un truc un peu plus sale pour plus tard… Après ta cure de bondieuseries.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s